Le sport à travers la bande dessinée

  • Il était une fois un gamin d'origine slave, introverti et turbulent, qui habitait à Rosengård, au quatrième étage du 5C de Cronmansvag, et qui faisait son petit bonhomme de chemin.
    Son nom était Zlatan Ibrahimovic. Pour les gens làbas, c'était « Zlatan ».

    Rosengård est l'un de ces rares quartier-ghettos de Suède. À en croire certains, le plus dangereux de tous. Turcs, Arabes, Polonais, Maghrébins. Il y a tout le « vieux continent », toute la Méditerranée, là-bas.
    Des milliers de gens sont partis chercher un possible futur le long d'Amiralsgatan, l'artère principale de ce quartier de Malmö. Un futur pour eux-mêmes et leurs proches. Paolo Castaldi dessine sur le papier les jeunes années du joueur hors classe que nous connaissons tous aujourd'hui, celles qui ont formé ce caractère rustre et rebelle.
    Il s'agit d'un voyage-reportage dans les rues de Rosengård où l'on voit le jeune Ibrahimovic à la recherche d'un coup du destin, engagé dans une vie difficile qu'il passe entre les terrains de foot du quartier et la maison de son père, où le frigo est toujours vide et la guerre de Yougoslavie omniprésente.

    Paolo Castaldi raconte la naissance du grand champion et comment il devient la légende que l'on connaît.

  • Smile et Peko, amis d'enfance, fréquentent le même lycée et sont inscrits au club de ping-pong. De caractères très différents, Smile a toujours vécu dans l'ombre de Peko à qui tout réussit ... Jusqu'au jour où face à un joueur chinois de très haut niveau, Peko, qui rêve de devenir champion du monde, perd le match sans marquer un seul point. De son côté, Smile, pour qui le ping-pong est un simple loisir, se fait remarquer par l'entraîneur du club de son lycée ...

  • Le 21/11/1920 à Croke Park, stade dublinois dédié aux sports gaéliques, eut lieu le premier Bloody Sunday, en représailles d'une opération au cours de laquelle le gang des apôtres de l'IRA avait exécuté 14 espions anglais du Cairo Club. En 2007, dans ce lieu historique, les rugbymen irlandais battent les Anglais 43-13. Le XV du Trèfle salue d'une haie d'honneur les vaincus avant que ces derniers ne leur rendent la pareille, scellant la réconciliation grâce au sport...

  • Edith Garrud est considérée comme la première formatrice d'autodéfense féministe. Face à la violence subie par les manifestantes, elle va former au jujitsu les gardes du corps d'E. Pankhurst, surnommées « Les Amazones ». À coup de clés de bras et de crocsen- jambes, les suffragettes bousculent les mentalités, bottent les fesses des réactionnaires et démontrent la force du « sexe faible ».

  • Yawara ! T.1

    Naoki Urasawa

    Depuis toute petite, Yawara Inokuma a été entraînée par son grand-père Jigorô Inokuma, un champion de judo, qui voit en elle une future star de la discipline. Mais contrairement aux attentes de son aïeul, la jeune fille ne rêve que de mode, d'amour, d'idol... Bref, elle n'aspire qu'à une vie d'adolescente ordinaire, loin des entraînements et des compétitions. Mais c'est sans compter son talent inné pour le judo, que son entourage ne lui permettra pas d'oublier...!

  • Mai 1945. Dans les ruines de Berlin, deux orphelins juifs assistent apeurés à la victoire soviétique. Réfugiés à Leipzig, Konrad et Andreas Werner deviennent citoyens Est-allemands. C'est la marche de l'histoire.
    Juin 1956. Les deux frères ont rejoint les rangs de la Stasi pour échapper au camp de rééducation. Ils seront les fils de l'Est.

    Juin 1974. Lors de la 10ème coupe du monde de football, un match historique va opposer la RFA et la RDA. C'est le match de la guerre froide. Le retentissement est mondial.
    Pour faire gagner la RDA, Erich Honecker décide d'impliquer les meilleurs agents de la Stasi. Il faut prouver la supériorité du régime socialiste sur le monde capitaliste. Konrad Werner est infiltré depuis des mois dans l'équipe de la RFA. Andreas Werner fait partie de la délégation de RDA. Voilà douze ans qu'ils ne se sont pas vus.
    Le choc des deux bloc va ébranler leurs convictions.

empty