Alain Dodier

  • Collège Saint-Winoc, un soir de pluie. La petite Charlotte Demeester n'est pas rentrée chez elle. Son père, qui est aussi le patron de l'oncle de Jérôme Bloche, est à fleur de peau : alors que l'enfant avait été déposée par sa mère à l'école, elle ne s'est pas présentée aux cours. Fugue ? Enlèvement ? Les gendarmes restent bredouilles.
    Dépêché par son oncle la veille de ses vacances, Jérôme Bloche ne peut pourtant pas refuser cette nouvelle enquête. En compagnie de Babette, il se rend sur les lieux de la disparition afin d'y mener ses investigations, quitte à lever certains lièvres savamment dissimulés. "Famille, je vous aime", dit-on...

    Courageux quoique prudent, perspicace et malin, mais surtout d'une profonde humanité, Jérôme Bloche a toujours su garder son authenticité au fil de ses péripéties. Alain Dodier possède un talent inégalé pour transformer une enquête policière en aventure humaine. À travers les récits de son détective privé, il en fait une nouvelle fois la démonstration, en toute sincérité.

  • Parfois, de grands drames se nouent sous nos yeux, au détour d'une rue. Mais parfois, avec un peu de chance, ils se déroulent sous ceux de Jérôme K.
    Jérôme Bloche, le célèbre détective privé.
    C'est le cas de celui de la jeune Aïna, poursuivie par un impressionnant molosse dans les rues de Paris.
    Le hasard l'entraîne d'abord dans l'épicerie de Burhan, qui alerte son ami Jérôme. Puis elle trouve refuge dans l'église du père Baptiste, qui s'interpose entre elle et son agresseur et qui lui offre gîte et couvert.
    Mais la jeune femme ne parle que swahili, et en dehors de son air effrayé, difficile d'en savoir plus.
    Quelques heures plus tard, Baptiste reçoit la visite d'hommes qui se présentent comme ses employeurs, récupèrent la jeune fille de force et s'enfuient dans des voitures aux plaques diplomatiques.
    Une nouvelle aventure du plus attachant des détectives privés, face à une sombre histoire d'esclavage moderne au sein des plus hautes sphères politiques.

  • Quand une lettre rouvre les plaies du passé et de la culpabilité. Mandaté par un notaire pour remettre une lettre à un vieil homme domicilié dans un village officiellement disparu, du côté de Grenoble, Jérôme va devenir, sans le vouloir, le messager d'un drame intime et familial encore à vif. Une enquête qui démarre comme une mission de routine et qui nous précipite dans le passé d'un homme dévoré par la culpabilité.

  • Jérôme K Jérôme Bloche aux prises avec un drôle de paroissien.L'église aurait-elle modifié sa méthode de collecte du denier du culte ? Car, depuis quelque temps, un maître chanteur utilise les secrets de la confession pour extorquer aux paroissiens de Notre Dame de Clignancourt de gros chèque au profit de la rénovation du grand orgue. Et, bien sûr, c'est ce pauvre père Arthur qui est suspecté ! Les ennuis n'arrivant jamais seul, c'est le moment qu'a choisi le père de Babette, disparu depuis vingt ans, pour réapparaître dans la vie de sa fille. Une nouvelle enquête du plus parisien des détectives, aux prises avec un bien curieux paroissien.

  • Une évasion, une cavale et un drame familial, le nouveau casse tête de Jérôme K. Jérôme Bloche. Parti pour secourir une vieille dame tombée dans son escalier, Jérôme se retrouve menotté par le GIGN, sur les dents depuis l'évasion spectaculaire de l'Ennemi public n° 1 aidé par un jeune homme. qui ne sont autres que le fi ls et le petit-fi ls de la vieille dame. Il n'en faut pas plus pour que notre détective de choc enfourche son solex et tire au clair cette ténébreuse affaire !

  • Charles Legoff est l'homme le plus influent de la petite île bretonne de Saint-Mathieu.Mais Charles Legoff a peur. Depuis plusieurs nuits, une main malfaisante glisse sous sa porte des photos et des lettres liant sa femme à son meilleur ami François. François qui est mort sous ses yeux, il y a plus de quarante ans, et qui a emporté ces documents dans sa tombe... à l'autre bout de l'Europe ! Chargé d'élucider cette énigme morbide, Jérome devra combattre d'inquiétants fantômes du passé...

  • Un réveil brutalCité des Hortensias, Montfermeil, au milieu de la nuit. Deux policiers frappent à une porte. Un appel anonyme leur a signalé un coup de feu et des bruits suspects provenant de l'appartement de madame de Ségur, une institutrice à la retraite. À l'intérieur, "la Comtesse", comme on l'appelle, gît sur son canapé, le visage ensanglanté. À côté d'elle, dans un fauteuil, Jérôme K. Jérôme ouvre un oeil. Ahuri, comme sortant d'un cauchemar, il se redresse, une arme à la main. Dans un ultime réflexe, alors que les policiers enfoncent la porte, il enjambe la fenêtre, saute et s'enfuit dans la nuit. Reste cette lancinante question : Jérôme est-il un meurtrier ?Un thriller haletant, en deux volumesAvec "La Comtesse", Alain Dodier livre ? c'est une (bonne) habitude ! ? un scénario haletant d'où se dégagent humour et humanité. Cette fois, notre héros n'est pas le chasseur mais bien le gibier ! Et il ne lui faudra pas moins de deux albums pour se sortir du sac d'embrouilles dans lequel il s'est enfermé avec le chic qu'on lui connaît (suite et fin l'an prochain, avec le n° 16). Suspense garanti. Engagée au numéro précédent, la nouvelle mise en couleurs, dûe à la belle palette de Cerise, se poursuit plus que jamais : plus réaliste, plus chaude, plus en phase avec le dessin et les scénarios de l'auteur. Une façon de mettre davantage en évidence l'éclatant talent de Dodier, dessinateur hors pair et remarquable raconteur d'histoires.

  • C'est la nuit. Caroline, 3 ans, se réveille. Comme d'habitude, lorsqu'elle a des cauchemars, elle appelle son papa. Il ne répond pas. La chambre, le salon, la cuisine, Caroline et son doudou parcourent ensemble tout l'appartement. Pas de papa. Pourtant, la télé est allumée. Heureusement, Caroline et son doudou habitent dans l'immeuble qui abrite le bureau de Jérôme K. Jérôme Bloche. Jérôme qui, ce matin justement, s'est réveillé à l'aube...

    À l'instar de Maigret, Hercule Poirot, Joseph Rouletabille, Philip Marlowe, Nestor Burma ou Harry Dickson, Jérôme K. Jérôme Bloche est un héros du roman policier classique.

  • Cette fois, c'est décidé, Jérôme va devenir un vrai détective privé !Il a même acheté un téléphone portable pour pouvoir répondre à tout moment à ses futurs clients. Mais les premiers messages qu'il reçoit sont très mystérieux : un interlocuteur qui désire demeurer anonyme ne cesse de lui fournir des indices sur l'enquête en cours et va même jusqu'à le payer ? très grassement ? pour voir élucider certaines énigmes. Qui est ce généreux mécène ? Un ami de la justice ? Un richissime excentrique ? Et quels rapports entretient-il avec l'ancienne gloire de Las Vegas, miss Mimi Maréchal, qui revient après de nombreuses années sur la scène parisienne ?

  • Même les héros n'ont qu'une vie...Jérôme n'est plus en sécurité nulle part. Que ce soit chez lui ou chez Babette, sa fiancée, un sinistre individu le piste sans répit, bien décidé à le faire passer de vie à trépas. L'imagination du tueur est sans limites pour mener à bien ses sombres desseins : cela va du classique tir nourri dirigé vers les fenêtres de notre héros au serpent à la morsure mortelle déposé sous sa couette. Jérôme est dans de sales draps, au propre comme au figuré. Car si les serpents changent de peaux, Jérôme n'en a qu'une. Et il y tient ! Pour se sauver, notre ami est prêt à tout, à mordre en premier s'il le faut...On n'a pas tous les jours vingt tomes !

    Avec "Fin de contrat", vingtième tome des pétillantes aventures de Jérôme K. Jérôme Bloche, Alain Dodier nous livre le deuxième volet d'un diptyque commencé dans le volume précédent, Un chien dans un jeu de quilles. L'album met en scène notre sympathique détective traqué par un tueur. Ce dernier voudrait-il l'empêcher de fêter dignement ses vingt ans de carrière ?
    Qu'importe, c'est sans compter la volonté farouche de Jérôme de continuer à croquer la vie (et les méchants) à pleines dents.
    Et partant, à nous divertir, pour notre plus grand plaisir !

  • L'orpheline et le prince charmant Lorsqu'une jeune fille vient trouver Jérôme pour lui demander de retrouver un homme dont elle est enceinte et dont elle ne connaît ni le nom ni l'adresse ni la profession et dont, pour couronner le tout, elle n'a pas la moindre photo après un an de relation, notre détective favori lui avoue son impuissance. Mais quand elle lui téléphone au milieu de la nuit pour lui annoncer que son ami l'a appelé pour rompre et qu'elle va mettre fin à ses jours, Jérôme, après l'avoir sauvée in extremis, décide de tout mettre en oeuvre pour le retrouver. Sauf que la jeune fille n'est pas enceinte, vient de l'assistance publique, est amatrice de romans-photos et que l'"ami", une fois retrouvé, se révèle être un homme riche et séduisant qui avoue ne pas la connaître. Alors, mythe ou réalité ? Conte de fées ou romance ? La question se pose d'autant plus que l'homme en question disparaît de nouveau...

  • Jérôme a disparu ! Pas le moindre indice. Madame Zelda a beau mélanger les tarots, solliciter son pendule, interroger sa boule de cristal : silence sur tous les fronts. Quant à Madame Rose, elle fait un peu trop confiance à ses coups de gueule et de balai. Ce n'est pas comme ça qu'on vous retrouve un Bloche. Reste Babette. Face à l'insistance de la police à parler de Jérôme à l'imparfait, elle oppose sa détermination. Attention ! Conformistes, paresseux, timides et sceptiques : une tornade va fondre sur vous ! Pour retrouver "son" Jérôme, Babette est prête à remuer ciel et terre. Littéralement. La police se montre indolente ? Elle va trouver de quoi la réveiller. C'est que Jérôme n'est pas un disparu comme un autre : la perle des détectives, un ciseleur de la déduction, un diamant à l'état pur, et surtout le fiancé de Babette. Qui, au fil de son enquête, se demande si les chances de survie de Jérôme valent encore quelques carats...

  • Enfer familial.
    Accompagnée de Jérôme, Babette se rend auprès de son amie Ingrid qui vient d'avoir un bébé. Avec Félix, son compagnon, et la vieille mère de celui-ci, Ingrid habite une charmante ferme, au pied des montagnes dans un paysage bucolique et enchanteur. Ce serait un véritable petit coin de paradis si la vieille femme sans sourire n'avait toujours refusé une autre présence féminine que la sienne auprès de son fils. Et quand Félix apprendra que l'enfant n'est pas le sien, le petit coin de paradis se consumera bientôt dans les feux d'un enfer familial, attisés par la haine de la vieille femme. Babette et Jérôme risquent aussi de s'y brûler...

  • Erreur sur la personne Ce n'est pas tous les jours que Jérôme se voit proposer quinze mille euros d'honoraires. Hélas, sa jeune cliente ne lui demande pas en échange de mener à bien une enquête - ce à quoi il s'attendait, bien sûr -, mais de tuer un homme ! Diable ! Depuis quand les détectives doivent-ils s'acquitter de telles missions ? Furieux, Jérôme éconduit la jeune fille, qui disparaît sans laisser d'adresse...
    Très vite, Jérôme s'en veut de s'être emporté. La jeune fille pensait manifestement avoir à faire à un tout autre "justicier". Notre détective a laissé filer une inconnue qui, à l'heure qu'il est, doit déjà commercer avec un vrai tueur. Il n'y a pas de temps à perdre. Un homme est en danger. S'il y a meurtre, Jérôme ne pourra se le pardonner !...
    Avec ce dix-neuvième volume des aventures de Jérôme K. Jérôme Bloche, Alain Dodier nous livre - et c'est une très bonne habitude - un scénario haletant d'où se dégagent humour et humanité. Fluidité de la narration, dialogue qui fait mouche, dessin impeccable prouvent une fois encore que l'auteur fait partie des plus grands.
    "Un chien dans un jeu de quilles" est le premier volet d'une histoire qui en comptera deux.

  • Il aimerait ressembler à Bogart, il a la dégaine de Monsieur Hulot. Gourmand et rêveur, distrait et tendre, craintif mais courageux, Jérôme Bloche est surtout, mine de rien, très futé. Sur les traces de ses illustres prédécesseurs américains, notre détective privé voit sa première enquête publiée en album en 1985, écrite par Makyo et Serge Le Tendre, et dessinée par Alain Dodier. Après quelques albums commis avec ses complices, Dodier s'installe seul à la barre de cette série intelligente et profondément humaine.

    Pour fêter dignement la sortie en octobre 2007 du vingtième album de ses aventures, les Éditions Dupuis mettent les petits plats dans les grands, en proposant au public, en édition limitée, les trois volumes de l'intégrale en noir et blanc du privé le plus attachant de la bande dessinée.

  • La suite des aventures de Jérôme K. Jérôme Bloche en noir et blanc. À l'occasion de la parution de la vingt-cinquième aventure de Jérôme K. Jérôme Bloche, le plus attachant des détectives privés, les éditions Dupuis publient cet automne le quatrième volume des intégrales de la série, qui ont contribué à asseoir Alain Dodier comme l'un des grands maîtres du dessin en noir et blanc.
    Cet ouvrage réunit les tomes 19 à 24 : Un chien dans un jeu de quilles, Fin de contrat, Déni de fuite, Mathias, Post mortem et L'ermite.

  • Il aimerait ressembler à Bogart, il a la dégaine de Monsieur Hulot. Gourmand et rêveur, distrait et tendre, craintif mais courageux, Jérôme Bloche est surtout, mine de rien, très futé. Sur les traces de ses illustres prédécesseurs américains, notre détective privé voit sa première enquête publiée en album en 1985, écrite par Makyo et Serge Le Tendre, et dessinée par Alain Dodier. Après quelques albums commis avec ses complices, Dodier s'installe seul à la barre de cette série intelligente et profondément humaine.
    Pour fêter dignement la sortie en octobre 2007 du vingtième album de ses aventures, les Éditions Dupuis mettent les petits plats dans les grands, en proposant au public, en édition limitée, les trois volumes de l'intégrale en noir et blanc du privé le plus attachant de la bande dessinée.


  • On commence à les connaître, les locataires du 39, rue Francoeur, XVIIIe arrondissement de Paris. Au sixième il y a le détective privé, Jérôme K. Jérôme Bloche. Juste au-dessous, la sympathique Madame Zelda, voyante extra-lucide, et Kiki, adorable petit bichon. D'un trait, descendons au rez-de-chaussée, royaume de Madame Rose, la concierge, coeur d'or et rogne toujours à disposition. C'est fou ce que Madame Zelda peut savoir sur ses clients. Et pour cause : elle fait appel aux services de Jérôme, spécialiste en filatures et renseignements divers. L'association du flair policier et de la boule de cristal ! À cette innocente supercherie Zelda ajoute une connaissance approfondie de la vanité humaine. C'est ce qu'on appelle un duo gagnant. Pas toujours, malheureusement. Car l'aimable astrologue ne voit pas la mort dans sa boule de cristal. Cela devrait pourtant la concerner. C'est de sa propre mort qu'il s'agit.

  • Bernard-henri debucourt, capitaine d'industrie, se fait du souci.
    Près de chez lui rôde un vagabond. qui est-il ? que cherche-t-il ? comme debucourt doit s'absenter quelques jours, il fait appel à jérôme k. jérôme bloche pour veiller sur son fils. jérôme nounou ? si son rôle pouvait se résumer à cela. jérôme, et c'est plus fort que lui, ne peut s'empêcher de déterrer le passé enfoui de cette grande famille. jusqu'au moment où il se rend compte qu'il a peut-être creusé un peu trop loin.

  • Chapeau mou, imper mastic, solex et lunettes rondes sont les accessoires fétiches du très parisien Jérôme K. Jérôme Bloche qui, sous ses airs potaches, dissimule un redoutable esprit de déduction.

    Familier du catalogue des Éditions Dupuis depuis 1985, il est le héros d'une série dont le succès ne se dément pas. Un brin candide, timide et très attachant, Jérôme K. Jérôme Bloche est un détective atypique, ancré dans le quotidien. Ce troisième volume de l'Intégrale réunit "Un oiseau pour le chat", "Le Vagabond des dunes" et "L'absent", trois enquêtes placées sous le double signe de la disparition et du secret de famille.

  • Paris tremble. Une inflation de fléchettes empoisonnées fait monter le cours de la mort. Désuet peut-être, à l'ère des frappes chirurgicales, mais d'une efficacité garantie. Le tueur ne manque pas de panache : des témoins ont aperçu une ombre emplumée, sarbacane en bataille. Avec ça, doté d'une stupéfiante agilité : il se fond dans la nuit comme le sucre dans un café noir. Démasquer ce flamboyant assassin, tel est le devoir de vacances confié à Jérôme K. Jérôme Bloche par le professeur Maison, fondateur d'un cours de détective par correspondance. Les travaux pratiques commencent mal : Maison meurt, victime de la pluie de fléchettes qui empoisonnent l'atmosphère de la capitale française. Au seuil de la mort, le professeur fait part de ses soupçons à Jérôme, arrivé trop tard pour empêcher le coup fatal : le coupable est un des élèves du cours par correspondance ! L'ombre qui tue prend corps ; Jérôme se jure de lui donner un visage. À condition de ne pas oublier une règle fondamentale : c'est méchant, une ombre aux abois.

  • La villa du baron de Verville, Les Êtres de papier, présente toutes les caractéristiques d'un plateau de Cluedo. Architecture gothique, aménagement fin de siècle (le XIXe), passages secrets, personnages déjantés et dans les placards tout ce qu'il faut pour commettre un crime parfait. La différence, c'est qu'à côté des occupants de ce véritable château des hauteurs de La Rochelle, le colonel Moutarde fait figure d'éphèbe effarouché. Et en regard des machinations meurtrières qui se trament aux Êtres de papier, une partie de Cluedo vous a des airs de thé dansant au presbytère. L'ennui, c'est que le baron a disparu juste après avoir appelé Jérôme au secours. Notre détective découvre pourtant un château loin d'être désert : c'est fou ce qu'on y croise de beau linge. Le fils et la fille du baron, de petits impatients dont on devine que les prières du soir comportent un couplet sur la vanité de la fortune et la brièveté de la vie... de papa. Mathilde, la gouvernante obsédée par les portes qu'elle préfère fermées à double tour surtout quand la chambre accueille un détective décidément fouineur. Un majordome avare en confidences et un jardinier trop bavard complètent ce vivant tableau. Un tableau toujours prêt à se transformer en nature morte.

empty