Serge Fino

  • 124 jours dans l'enfer du Vendée Globe.

    Le 11 mars 2017, au terme de 124 jours de navigation, Sébastien Destremau, 52 ans, clôture le huitième Vendée Globe, plus de cinquante jours après le vainqueur, Armel Le Cléac'h. Dix-huitième et dernier à avoir franchi la ligne d'arrivée aux Sables-d'Olonne, celui qui n'avait jusque-là jamais fait de course en solitaire vient d'écrire l'une des plus incroyables histoires humaines de la navigation.

    Cette aventure, qui inspira à son auteur l'autobiographie Seul au monde, Serge Fino nous la raconte aujourd'hui à travers une nouvelle série de bande dessinée en 5 volumes, qu'il a intégralement adaptée et dessinée. À l'image de son héros, le dessinateur se met lui-même en danger, travaillant pour la première fois en couleurs directes afin de rendre compte de l'expressivité et de la pleine force des éléments. De l'Atlantique aux mers du Sud et à travers les caps les plus périlleux du globe, revivez tant l'odyssée d'un navigateur hors norme que le voyage intérieur d'un homme mu par la seule force de ses rêves.

  • Des pêcheurs de Bretagne à la dimension héroïque, politique et romanesque Juin 1960, dans un train entre Quimper et Paris. Jos Gloaguen, la soixantaine chenue, va représenter les intérêts des pêcheurs de Bretagne Sud au comité interministériel de la sardine. Un voisin de wagon intrigué l'interroge : il s'est toujours demandé comment un si petit poisson peut susciter autant d'émois... Comment en 1924 les grèves des Penn Sardines, ces travailleuses des conserveries, ont pu avoir un tel retentissement national ! Jos Gloaguen sait bien lui, que la sardine est le blé de l'océan, et autant une affaire de passion que de survie.

    Alors il remonte dans ses souvenirs, pour raconter comment il a embarqué pour la première fois en 1901, âgé de 12 ans. Comment il est tombé amoureux de la mer à peu près en même temps que de Denise Guilcher, fille d'une famille ennemie. Comme leur existence était difficile, entre l'âpreté des sorties en mer, les caprices de la sardine et l'exploitation par les patrons des conserveries...

    François Debois, solidement documenté et visiblement passionné par son sujet, nous raconte comment ces familles de pêcheurs à la vie rude ont acquis sur plusieurs générations une dimension héroïque, politique et romanesque. Serge Finot donne crédit et vie à ces Bretons de la mer, inscrivant dès le premier tome Les Chasseurs d'écume dans la lignée des grands feuilletons historiques et familiaux, comme Les Maîtres de l'orge.

  • Après une période de disette, la sardine est enfin revenue. Cela fait bien les affaires de Jos Gloaguen, qui a besoin d'argent pour obtenir la main de Denise Guilcher... C'est sans compter sur la loi du plus fort, qui règne aussi au port ! Et à Douarnenez, les plus forts, ce sont les usiniers, qui fixent des prix indécents condamnant les pêcheurs à la pauvreté. Comme un peu partout en Europe, « L'Internationale » va bientôt retentir parmi les pêcheurs de Douarnenez...
    François Debois nous raconte comment ces familles de pêcheurs à la vie rude ont acquis, sur plusieurs générations et sur tout le XXe siècle, une dimension héroïque, politique et romanesque.
    Serge Fino donne crédit et vie à ces Bretons de la mer, inscrivant Les Chasseurs d'écume dans la lignée des grands feuilletons historiques et familiaux, comme Les Maîtres de l'orge.

  • Une héroïque aventure familiale.

    1960. Grâce aux très bonnes saisons des années précédentes, Fanch a enfin pu commander une nouvelle embarcation qu'il baptise Pierre-et-Maria, en souvenir de ses grands-parents. Il doit désormais se trouver un équipage digne de ce nom, et le recrutement est impitoyable. En outre, pour être encore plus performant, il s'équipe d'un sondeur dernier cri, quitte à s'attirer les foudres de ceux qui craignent que les ondes fassent fuir les poissons. Le résultat lui donne raison : les premières pêches sont miraculeuses. Reste à savoir si cela sera suffisant face au nouveau défi qui l'attend : la concurrence face aux cargos congélateurs, soutenus par les conserveurs...

    François Debois et Serge Fino concluent avec beaucoup d'émotion leur grande saga familiale et maritime qui mêle toujours aussi savamment Histoire et souffle romanesque pour nous raconter la vie rude et courageuse des pêcheurs de sardines face aux évolutions du XXe siècle.

  • 1913. Jos Gloaguen a mûri, son oncle Guillaume le nomme capitaine de L'Ami-du-Travail. Du fait de ce nouveau statut, les femmes commencent à lui tourner autour et l'une d'entre elle, Anna Coëdic, parvient rapidement à lui faire oublier Denise, son amour de jeunesse promise à un autre. Mais ce bonheur sera de courte durée : la guerre est déclarée et Jos est enrôlé à Brest sur le cuirassé le Danton. À bord, il découvre un monde totalement différent de celui de L'Ami-du-Travail. Un monde de vaines routines, où le seul objectif est de faire flotter un bateau et de le maintenir en état de propreté.

    Dans ce troisième tome, François Debois montre une autre facette de l'héroïsme ordinaire de ces pêcheurs à la vie rude en s'intéressant à l'une des périodes noires de l'Histoire : la Première Guerre mondiale. Serge Fino donne crédit et vie à ces Bretons de la mer, inscrivant Les Chasseurs d'écume dans la lignée des grands feuilletons historiques et familiaux, comme Les Maîtres de l'orge.

  • La modernité à tout prix ?

    Été 1946. Un an après la guerre, le travail a repris à Douarnenez. La saison s'annonce bonne et la pèche fructueuse. Pour Jos, il est temps que son fils lui succède aux commandes de la Petite-Françoise. Mais pour Fanch, le nouveau patron, les ennuis ne tardent pas... Longtemps éloignés par les bombardements, les marsouins sont de retour ! Aussi rusés que voraces, les cétacés mettent en pièce les filets et dévorent les récoltes. Fanch doit agir s'il ne veut pas risquer tout perdre. Son père, parti siéger au Parlement sardinier, lui suggère d'expérimenter un nouveau type de filet mécanique : la bolinche, qui révolutionnera l'industrie de la pêche. Pour sauver son activité, Fanch cédera-t-il aux sirènes de la modernité au mépris des traditions ?

    Avant-dernier tome de cette grande saga familiale et maritime qui mêle toujours aussi savamment Histoire et souffle romanesque pour nous raconte la vie rude et courageuse des pêcheurs de sardines dans la première moitié du XXe siècle.

  • 1788. Étienne et François Rochebrune sont deux frères jumeaux aux caractères diamétralement opposés : Étienne, l'intellectuel, passe sa vie dans les livres, tandis que François, plus impulsif, est une vraie force de la nature. Ils descendent d'une longue lignée de maîtres saintiers dont le métier consiste à dessiner, sculpter et fondre les cloches. En recherche d'un chantier où exercer leurs talents, ils arrivent à la ville de Châtellerault. Ici, les gens se plaignent de la cacophonie produite par les cloches en piteux état de l'église Saint-Jacques. Comme il est de coutume de croire que les jumeaux portent malheur, les fidèles voient les frères Rochebrune d'un mauvais oeil. Pourtant le maire de la ville décide de leur confier le chantier. Après une brève inspection, les jumeaux constatent l'étendue des dégâts et découvrent, gravées sur les cloches, de mystérieuses inscriptions en latin datant du XIVe siècle qui dévoileraient l'emplacement du tombeau de la Vierge Marie !

  • Les origines du mal enfin devoilées. Juin 1899, Venise. Des crimes sanglants secouent la ville depuis maintenant plusieurs semaines. Les corps des victimes sont retrouvés vidés intégralement de leur sang. La medium Letizia Giordano, nièce du célèbre Arthur Conan Doyle, prête main-forte à une police totalement impuissante. Letizia ne peut résoudre cette affaire seule, elle décide donc de se rendre à Londres auprès de son oncle. Aux côtés de personnages illustres tels que Van Helsing, Lady Darmanson ou encore Bram Stocker, elle se lance à la poursuite du monstre. Ils connaissent son identité : Vlad Tepes plus connu sous le nom de Dracula. La traque aux quatre coins du globe commence et tous s'interrogent : que s'est-il passé dans l'enfance de Dracula au XVe siècle pour qu'il soit devenu le monstre assoiffé de sang d'aujourd'hui ?

  • Juliet Nash a mis sa haine des hommes au service des femmes, en leur proposant ses talents de détective privée, voire de tueuse à gages, sous couvert d'un site Internet baptisé "Angeline".
    Mais depuis qu'elle a retrouvé sa fille, Sheryl, elle a renoncé à tuer, laissant sa nouvelle partenaire, KatieLynn, lui succéder. Décembre, côté Est des Etats-Unis. KatieLynn décide d'aller à Chicago régler ses comptes avec son père. Mais ce qui ne devait être qu'un simple aller-retour va se transformer en un étrange voyage initiatique en direction de Memphis... À l'arrivée, l'Apocalypse... Consciente de la menace qui plane sur KatieLynn, Juliet se rend à Memphis... Arrivera-t-elle à temps pour sauver sa partenaire ? L'heure tourne...

  • Un thriller « coup de poing » écrit par deux figures médiatiques, Adeline Blondieau, comédienne, et Éric Summer, réalisateur ! Le tout mis en images par Serge Fino.
    Juliet Nash a mis sa haine des hommes au service des femmes, en leur proposant ses talents de détective privée, voire de tueuse à gages, sous couvert d'un site Internet baptisé « Angeline ». Mais depuis qu'elle a retrouvé sa fille, Sheryl, elle a renoncé à tuer, laissant sa nouvelle partenaire, KatieLynn, lui succéder. Décembre, côté Est des Etats-Unis. KatieLynn décide d'aller à Chicago régler ses comptes avec son père. Mais ce qui ne devait être qu'un simple aller-retour va se transformer en un curieux voyage... Quant à Juliet, tiraillée entre son rôle de mère et sa vocation de détective privée, elle va se confronter à un terrible cas de conscience : Joan, une femme poursuivie par un ex-mari haineux la supplie de l'aider... Juliet prendra-t-elle le risque de tuer à nouveau, et de voir sa vie basculer définitivement dans la violence ?

empty