Allia

  • L'épopée de la house music racontée en bande dessinée ! Et non seulement relatée en images mais enseignée : ce genre inclassable n'aura plus de secret pour vous. Vous saurez comment est né le maxi disco, et on ne vous la fera plus jamais avec le bass drum. Depuis les seventies' nuits musicales du Loft à New York jusqu'au Palace à Paris, une véritable fresque musicale se déplie sous nos yeux, en vignettes, en chansons, au son d'une disco enfiévrée, à coups de synthétiseur et de rythmes érotico-endiablés.
    Personnages déjantés de cette scène ébouriffante, tous les grands acteurs à l'origine des musiques électroniques défilent comme autant de stars ou de héros oubliés, se déchaînent sur les pistes les plus pailletées, inventent un genre nouveau et une manière inédite de diffuser la musique !

  • Entretiens avec Chaval

    Pierre Ajame

    • Allia
    • 4 Avril 2019

    Yvan Le Louarn dit Chaval (1915-1968), en hommage au facteur Cheval, est un dessinateur humoristique et caricaturiste bordelais. Issu d'une famille bourgeoise, il est initié aux oeuvres d'humoristes tels que Mark Twain, Chaplin ou Alphonse Allais par un oncle bohème et fantaisiste, ami d'Alphonse Mucha, toujours vêtu en clochard. Il lui offre une caméra et réalise avec lui ses premiers courts-métrages. Chaval se détournera par la suite de ses activités de graveur pour déverser son humour désespéré dans les pages des journaux sous la forme de dessins flirtant avec l'absurde.
    C'est à l'automne 1966, deux ans avant sa mort, que le journaliste Pierre Ajame le rencontre. Pendant trois semaines, enregistrés par un magnétophone, les deux hommes vont échanger sur le ton de la confidence. D'entretiens, les propos se muent en conversation intime. Chaval aborde sa passion pour le dessin, la gravure, le cinéma, mais aussi ses influences, l'élaboration des idées, la famille, l'amitié et la désillusion qui l'habite. Livré brut, non coupé ou corrigé, avec ses questions retournées, ses contradictions et ses marques d'affection réciproque, l'entretien entre les deux hommes tient de la biographie mais également du portrait d'une époque sur laquelle Chaval jette un regard teinté de désespoir. On y croise Beckett, Buster Keaton ou encore Stephen Leacock.
    Incarnation parfaite du clown triste, ses mots permettent au lecteur d'entrevoir un nihiliste pétri d'ennui qui contraste avec la naïveté et l'amour pour la fantaisie de ses dessins. Le vernis de la convenance craque, la spontanéité prend le dessus et se dessine peu à peu le portrait d'un homme tiraillé entre le rire et la douleur, se définissant lui-même comme "ironigraphe".

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    The dirty comics ; coffret

    Anonyme

    • Allia
    • 18 Novembre 2011

    Les Dirty Comics portent bien leur nom ; ce sont de petites bandes dessinées pornographiques que l'on vendait sous le manteau aux États-Unis dans les années 30 et 40. Ils sont vraiment sales et très comiques.
    Les éditions Allia regroupent ici leurs deux célèbres volumes dans un coffret très classe qui ne pourra que ravir les amateurs.

  • Sheet music

    Johannes Kreidler

    • Allia
    • 4 Octobre 2018

    «Tout à coup, je ne lisais plus seulement, je voyais des notes. Je les voyais presque en deux temps :
    Comme des symboles de la musique mais aussi comme des composants picturaux indépendants. Avec des notes, je peux non seulement composer de la musique, mais aussi décrire des objets, des événements, des mots et des pensées.» La partition s'emballe, s'électrise : les rondes et les noires se bousculent, se hérissent sur la portée. En dépôt : un amas de rondes, de bémols et de dièses. Autant de signes qui ne dénotent plus le son, mais leur propre image, dotée d'une grande évocation visuelle. Avec un glissando, une blanche avance d'un pas, quand une larme coule de la note pointée. Avec ces pièces silencieuses, Kreidler transpose l'esthétique de la notation musicale en langage purement visuel.

empty