Glenat

  • Le petit caporal, l'Ogre Corse, L'usurpateur... bien des noms ont servi à désigner Napoléon Bonaparte, pour le fustiger comme pour lui rendre hommage. Aujourd'hui encore, sa personne et l'impact de son règne font débat. Mais tous s'accordent pour dire que la marque qu'il a laissée sur son époque et sur les générations futures est prégnante. Napoléon est sans aucun doute l'archétype du grand homme ayant bouleversé le monde. Un homme à l'ambition et au charisme démesurés. Un homme qui deviendra tour à tour général, consul et empereur. Son héritage, territorial, politique, législatif, institutionnel, sur la société française et sur le monde entier est inégalé.Puisqu'un si grand destin n'aurait pu être traité en seulement 46 planches, Napoléon est la première série en plusieurs albums de la collection « Ils ont fait l'Histoire ». Ce premier volume centré sur la période 1793-1799, scénarisé par le grand Noël Simsolo et sous le regard de Jean Tulard (l'historien de référence sur Napoléon), nous narre les premières campagnes militaires du futur Empereur : de la prise de Toulon à son retour d'Égypte.

  • Il est aisé de gagner lorsqu'on n'a plus d'ennemis...
    Début 1922. Staline, alors secrétaire général du Comité Central du Parti communiste, met tout en oeuvre pour prendre la place de Lénine, dont la santé décline. Mais sa capacité à gouverner est sérieusement mise en doute par son mentor lui-même. Après sa mort, une lettre écrite par Lénine, et allant dans ce sens, est d'ailleurs diffusée auprès des dirigeants du Parti. Alors déterminé à faire oublier cette vérité, Staline s'applique à éliminer un à un ses opposants, d'abord par d'habiles manoeuvres politiques, puis de manière radicale et expéditive. C'est le début d'une purge qui durera plus de quinze ans...

  • 1811. À la naissance de son fils, Napoléon déclare qu'il sera son successeur à la tête du grand empire qui va des Pays-Bas à Rome. Mais plusieurs obstacles entravent de plus en plus ses ambitions impériales : le règne de l'Angleterre sur mer, la guérilla en Espagne ou la désastreuse campagne de Russie. Les ennemis de Napoléon le surnomment « boucher », tant ses soldats meurent en nombre dans des combats de moins en moins victorieux. Ses propres ministres ou généraux, tels que Talleyrand ou Bernadotte, se retournent contre lui et rejoignent en 1814 une coalition européenne qui force l'empereur à abandonner le pouvoir.
    Exilé sur l'île d'Elbe, Napoléon prépare son retour. Mais il est déjà trop tard.
    Découvrez la fin de la série la plus ambitieuse de la collection « Ils ont fait l'Histoire ». Ce troisième et ultime volume nous conte la fin tragique du règne de l'empereur jusqu'au retour de ses cendres de l'île de Sainte-Hélène.

  • Revenu victorieux de ses campagnes en Égypte, Napoléon Bonaparte est accueilli en France comme « le sauveur de la République ». Se positionnant en héros du peuple, il prépare sur les bons conseils de Talleyrand un coup d'état visant à l'introniser Premier consul. Fort de ce nouveau statut, il réforme le pays et ses institutions en profondeur, établissant la Banque de France et les préfets, créant la Légion d'honneur et rédigeant un tout nouveau Code civil. Poursuivant ses conquêtes militaires, il réussit à faire adopter une nouvelle constitution le proclamant consul à vie. La route qui le mènera au titre d'empereur n'est plus très longue.Prévue en 3 tomes, Napoléon est probablement la série la plus ambitieuse de la collection « Ils ont fait l'Histoire ». Ce second volume, de 1800 à 1810, nous conte le destin de l'Empereur de son retour d'Égypte à l'apogée de son règne.

  • Palais du Louvre, 10 mars 1661. Le jeune Louis XIV est en deuil. Son parrain, le cardinal Mazarin, l'homme le plus riche et le plus puissant du royaume, vient de mourir. Ses derniers mots, à l'adresse du roi, sont sans équivoque : qu'il s'entoure des meilleurs et des plus fidèles conseillers, mais n'oublie jamais de « gouverner par lui-même ». Cet ultime conseil, le jeune et fringant monarque s'évertuera à le mettre en application dans toutes ses décisions. Son ambition : faire rayonner le royaume de France dans l'Europe entière. Sa grandeur doit s'imposer à tous les niveaux : économique avec une véritable guerre menée aux produits anglais et à la Compagnie des Indes ; militaire avec les premières conquêtes en Hollande ; mais aussi symbolique avec, pour remplacer le vieillissant Louvre, le chantier d'un majestueux château, à Versailles...
    À travers ce premier tome d'un diptyque consacré à Louis XIV, Jean-David Morvan, Frédérique Voulyzé et Hervé Drévillon entreprennent de raconter les premières heures, empreintes de gloires et de conquêtes, du règne de celui que l'on surnommera le « Roi Soleil ».

  • En 1682, Louis XIV installe son trône dans le tout nouveau Château de Versailles. Cet écrin, symbolisant toute la puissance et le génie du royaume de France, se révèle un outil formidable pour gérer sa noblesse. Le roi y attire une foule de courtisans, se fait plus politique, moins guerrier. Culturellement, militairement, diplomatiquement, son pouvoir s'impose sur toute l'Europe. Il devient l'archétype du monarque absolu.
    La collection « Ils ont fait l'Histoire » conclue ce diptyque consacré à Louis XIV, dont le règne éblouissant - le plus long de toute l'histoire européenne - est marqué par la gloire et par son droit divin de roi.

  • « Être vaincu vaut mieux que d'être vainqueur du côté des scélérats. ».

    Nantes, février 1858. Soupçonné d'avoir participé à l'attentat contre Napoléon III, Benjamin Clémenceau, dont le seul tort est d'avoir été un farouche opposant à l'Empereur, est arrêté sous les yeux de son fils, Georges. De cette injustice naitra dans le coeur du jeune homme un esprit de révolte qui forgera l'ensemble de sa vie politique, commencée en prison sous le Second Empire, achevée aux lendemains de la Première Guerre mondiale.

    Alors que 2017 célèbrera les 100 ans de sa nomination à la Présidence du Conseil, redécouvrez en BD la carrière longue et passionnée de Clémenceau le radical, le rebelle : l'un des personnages les plus importants de la IIIe République.

  • Rouen, Novembre 1449. Charles VII entre en vainqueur dans la cité prise aux Anglais. Sur la place du Vieux Marché, le roi pense à Jeanne d'Arc qui fut brûlée ici 18 ans plus tôt. Il pense à celle qui fut à l'origine de la reconquête, à celle qui parvint à inverser le cours de la guerre de Cent ans en libérant Orléans, à celle qui le mena jusqu'à Reims pour l'y faire sacrer roi, à celle qu'il abandonna aux Anglais sans rien faire pour la libérer... À présent, pour le roi, il est temps d'honorer sa mémoire. 18 ans après la mort de Jeanne, c'est donc un nouveau procès qui commence.
    Mêlant mythes et faits d'arme historiques, Jeanne d'Arc est l'un des personnages les plus fascinants du Moyen-Âge. Jérôme Le Gris, Murielle Gaude-Ferragu et Ignacio Noé prennent le parti de nous la raconter à travers sa réhabilitation tardive par Charles VII.

  • « On ne peut pas s'opposer à la vengeance du peuple ».

    Fraîchement élu député du Tiers état aux États Généraux de 1789, Maximilien de Robespierre a enfin l'occasion de faire entendre la voix du peuple. Ambitieux, humaniste et très à l'aise en public, il mène alors de front plusieurs combats (l'abolition de la peine de mort, le suffrage universel masculin...) et ne tarde pas à devenir une figure de proue de la Révolution française. Son expérience en tant qu'avocat défenseur des opprimés se traduit politiquement par un soutien sans faille à l'idée de démocratie. Et même si, personnellement, il méprise la violence et tentera de nombreuses fois de calmer le jeu, il assumera celle qui se fera en son nom. Il sait que le pouvoir au peuple ne se donne pas. Il s'obtient.

    Avec le soutien d'Hervé Leuwers, Mathieu Gabella et Roberto Meli proposent en BD une autre image de l'un des personnages les plus controversés de la Révolution française.

  • 4 juin 1968, Los Angeles. La primaire du Parti Démocrate vient de s'achever. Alors qu'il attend les résultats du scrutin de Californie, Robert F. Kennedy, sénateur américain, s'entretient avec un journaliste pour parler de la dynastie Kennedy, et plus particulièrement du destin de son frère, le président John Fitzgerald Kennedy, brutalement assassiné en 1963 à Dallas.

    Par sa jeunesse, son charisme, les moments de l'Histoire qu'il a su incarner et sa fin tragique, JFK fait partie des leaders politiques qui sont entrés dans la légende. Construit en flashes-back successifs, cet album retrace tous les grands épisodes de sa carrière politique, dévoilant la façon dont il a révolutionné l'utilisation de l'image présidentielle (omniprésence dans les médias), mais également son apport à la politique intérieure (lutte contre la ségrégation raciale, la pauvreté...) et extérieure (crises de Cuba, discours de Berlin) de son pays.

  • « Ce à quoi tu te tiens, ce sur quoi tu t'appuies, c'est là véritablement ton Dieu. ».

    1505, Saint Empire Romain germanique. Sur le chemin pour Erfurt en Allemagne, Martin Luther est surpris par un terrible orage. Alors qu'il pense vivre ses derniers instants, il implore Dieu et ses saints et en réchappe. Persuadé que le Seigneur lui a laissé la vie sauve, il décide de lui vouer son existence. En se faisant moine, il espère aussi échapper à l'enfer et au purgatoire au jour de son trépas. Il entre dans une confrérie de moines augustins, où il impressionne ses supérieurs par sa ferveur et son zèle. Envoyé en mission à Rome, il découvre avec stupeur à quel point la ville sainte a été dévoyée et les clercs corrompus par les richesses. Surtout, il réalise que les hommes doivent revenir aux textes originels s'ils veulent trouver le salut et changer leur vision de Dieu. À une époque où la religion fait et défait des royaumes, où les idées circulent plus vite que jamais grâce à l'imprimerie nouvellement créée, la vision de Luther est sur le point de changer le monde...

  • « Là où il y a une volonté, il y a un chemin ».

    Russie, 1887. Motivé par la culture révolutionnaire suite à l'exécution pour terrorisme de son frère Alexandre, le jeune Vladimir Oulianov se plonge dans la lecture d'écrivains engagés comme Karl Marx ou Tchernychevski. Revenu à Saint-Pétersbourg après plusieurs années d'exil, il multiplie alors la publication de journaux clandestins et pamphlets opposés au pouvoir tsariste. Régulièrement incarcéré, sans cesse en fuite en Allemagne, Suisse ou Angleterre, il ne tarde pas à devenir une figure de proue du Parti ouvrier social-démocrate. Mais bien qu'il se revendique des écrits de Marx, « Lénine » prétend que la Révolution ne pourra pas venir du prolétariat s'il ne dispose d'un appareil politique puissant. Par d'habiles manoeuvres permettant à ses partisans de devenir Bolcheviks - c'est-à-dire majoritaire - et de prendre le pouvoir au sein du Parti, Lénine se révèle un fin stratège et laisse déjà entrevoir un autoritarisme forcené...

  • Louis IX, plus connu sous le nom de Saint Louis, roi de France de 1226 à 1270, est le neuvième monarque de la dynastie des Capétiens. Personnage plus complexe et paradoxal que ce que nous laissent entrevoir les images d'Epinal du bon roi dispensant la justice sous le chêne, Louis IX, élevé dans un respect de la foi et une piété rigoureuse sous la coupe de sa mère Blanche de Castille, a une conception essentiellement religieuse de sa fonction et se voit en monarque idéal d'un royaume chrétien. Cette foi inébranlable qui marque l'ensemble de son règne contribue à faire de lui un Saint de son vivant et l'objet d'une vénération après sa mort ; mais elle incarne aussi sa faiblesse face aux réalités économiques, sociales et politiques de son époque.Avec la collection « Ils ont fait l'Histoire », découvrez en BD, le destin de celui qui marquera le XIIIe siècle dans l'histoire comme le « siècle d'or de Saint Louis. »

  • Orateur hors-pair, grand humaniste et fondateur du journal L'Humanité, Jean Jaurès est une figure de proue du socialisme français dont le nom incarne pour beaucoup l'opposition à la guerre qui s'annonce en 1914. Alors que le monde est sous tension après l'assassinat de l'archiduc Ferdinand, Jaurès met tout son poids politique dans ce combat pour la paix et finit assassiné à l'aube de cette grande guerre qu'il redoutait. Cet engagement ultime est le point d'orgue d'une carrière politique au service des exclus et des persécutés commencée dans les années 1880 par un soutien enflammés aux mineurs grévistes de Carmaux.

  • « Un bulletin de vote est plus fort qu'une balle de fusil ».

    1863, Gettysburg. C'est sur ces plaines de Pennsylvanie que le sang de plus de 50 000 Américains a coulé, permettant à l'armée nordiste de remporter une victoire capitale. Mais à quel prix ? Alors qu'il se rend sur place pour inaugurer le cimetière militaire et prononcer un discours qui fera figure d'Évangile de l'Union, Abraham Lincoln, seizième président de l'histoire des États-Unis, médite sur la fragilité de l'existence et retrace sa propre vie : de son enfance malheureuse dans les prairies du Middle West à la Maison-Blanche en passant ses grandes plaidoiries en tant qu'avocat itinérant et son engagement en politique. Par flashbacks, on suit ainsi le parcours d'un homme brillant, intègre et profondément humaniste.

    Découvrez la vie du plus grand président américain, tant par la taille que par le destin, réputé pour son honnêteté et son éloquence. Une plongée dans l'histoire turbulente et sanglante des États-Unis, dont certains sujets restent d'une tragique actualité.

  • Pékin, le 15 janvier 1976. Quelques heures avant l'enterrement de Zhou Enlai, premier Premier Ministre de la République Populaire de Chine, la famille vient rendre hommage à son épouse, Deng YingChao et partager avec elle le souvenir de son mari. Tous deux ont participé activement à la révolution qui mena le parti communiste chinois au pouvoir. Clandestinité, Longue marche, Grand Bond en avant, Révolution culturelle... tout le passé de Deng remonte avec comme figure centrale la personnalité controversée de Mao Zedong, Le Grand Timonier.Cet album de la collection « Ils ont fait l'Histoire » se concentre sur l'un des individus les plus marquants de l'histoire contemporaine, dictateur du pays le plus peuplé au monde. Il nous permet aussi et surtout de découvrir l'homme qui se cache derrière le leader politique, suprême et totalitaire.

  • L'épopée de Charlemagne est celle d'un fils de grand seigneur parvenant au sommet du pouvoir en Europe en construisant un nouveau système politique, dont il occupe la place la plus élevée. Chrétien convaincu, il poursuit constamment un objectif affiché comme religieux : promouvoir partout et le plus loin possible la société chrétienne, par tous les moyens (militaires, culturels, administratifs, etc.), se plaçant d'autorité comme le protecteur de la papauté. Conquérant charismatique et homme politique sachant s'entourer des grands intellectuels de son époque, il incarne un moment unique de l'Europe dont l'apogée est le sacre impérial.

  • Italienne de naissance, reine de France par mariage, Catherine de Médicis est une figure emblématique du XVIe siècle. Son nom est irrémédiablement associé aux guerres de religion opposant Catholiques et Protestants. Partisane d'une politique de conciliation, elle est l'instauratrice en France de la liberté de conscience pour les Protestants et a de nombreuses fois tenté de faire accepter le concept de « tolérance civile ». Bien que son rôle dans le massacre de la Saint-Barthélemy ait contribué à faire d'elle une personne controversée, Catherine de Médicis a toujours été animée par une seule volonté : défendre à tout prix l'idée de royauté française.
    Ce nouvel album de la collection « Ils ont fait l'Histoire » - le premier consacré à une femme - réhabilite le personnage de Catherine de Médicis et vise à relativiser la « légende noire » faisant d'elle une personne acariâtre, jalouse et prête à tout pour conserver son influence.

  • Napoléon, Catherine de Médicis, Gengis Khan, Charles de Gaulle. Si le genre biographique existe depuis longtemps et se porte bien, c'est en raison d'un goût du public pour la vie de ces « grands hommes » qui fascinent. Toutes deux références en matière d'ouvrages sur la thématique de l'Histoire, les éditions Glénat et les éditions Fayard s'associent afin de lancer la collection « Ils ont fait l'Histoire » ! Des auteurs de bandes dessinées et des historiens universitaires y additionnent leurs talents pour proposer au public une série de portraits biographiques en BD, aussi passionnants et vivants que respectueux du corpus historique.
    Ces albums seront en outre prolongés d'un dossier documentaire de 8 pages éclairant de nouveaux aspects du personnage et de la période en question.
    À l'âge de cinq ans, Vercingétorix vit son père condamné au bucher par les siens pour avoir osé se prétendre roi des peuples gaulois. Nourri de la même ambition, le jeune Arverne apprend la discipline militaire en réalisant ses classes auprès de la puissante armée romaine.
    De retour en Gaule, il déploie son talent militaire et son éloquence pour unir les tribus gauloises et repousser l'envahisseur romain. Fier, courageux, discipliné et ingénieux, Vercingétorix est pour les célèbres légions l'un de ses plus terribles adversaires. Mais, sans cesse, il est confronté à un stratège plus redoutable encore : Jules César. Découvrez les campagnes de ce premier héros mythique de l'Histoire de France dont la Guerre des Gaules, récit de propagande à la gloire de César, est la seule source écrite existante.

  • Fille du roi Henri VIII, Elisabeth Tudor accède au trône d'Angleterre au coeur de nombreux remous politiques. En rivalité avec sa demi-soeur Marie Tudor, elle est celle qui parviendra finalement à restituer la stabilité du royaume sous l'autorité royale, coupant les liens avec le Pape en créant l'Église protestante d'Angleterre. Elle est également celle qui parviendra à imposer sa féminité dans un monde d'hommes. Éternelle vierge, elle ne se mariera jamais et verra la lignée Tudor s'éteindre avec elle.
    Découvrez le destin de l'une des figures les plus célèbres de l'histoire d'Angleterre. Celle dont le règne, associé à l'épanouissement du théâtre anglais - représenté par William Shakespeare et Christopher Marlowe - et aux prouesses maritimes d'aventuriers comme Francis Drake, signe l'apogée de la Renaissance anglaise.

  • Napoléon, Catherine de Médicis, Gengis Khan, Charles de Gaulle. Si le genre biographique existe depuis longtemps et se porte bien, c'est en raison d'un goût du public pour la vie de ces « grands hommes » qui fascinent. Toutes deux références en matière d'ouvrages sur la thématique de l'Histoire, les éditions Glénat et les éditions Fayard s'associent afin de lancer la collection « Ils ont fait l'Histoire » ! Des auteurs de bandes dessinées et des historiens universitaires y additionnent leurs talents pour proposer au public une série de portraits biographiques en BD, aussi passionnants et vivants que respectueux du corpus historique.
    Ces albums seront en outre prolongés d'un dossier documentaire de 8 pages éclairant de nouveaux aspects du personnage et de la période en question.
    Philippe IV de France, dit Philippe le Bel ou le « roi de fer », fils de Philippe III de France et de sa première épouse Isabelle d'Aragon, fut roi de France de 1285 à 1314. Derrière la légende du procès des Templiers et des rois maudits se cache un roi silencieux, secret et éminemment politique. Et les « affaires » qui émaillent cette époque suscitent les questions : Pourquoi le Temple ? Pourquoi la dévaluation ? Pourquoi ce conflit avec le Pape ? De l'étude de ces presque 30 ans de règne émerge finalement une volonté constante et tendue vers un but unique : la grandeur du royaume de France.

  • Au XIIIe siècle, Gengis Khan et ses hordes de cavaliers mongols ont semé la terreur. De la Chine à l'Europe, en passant par le Moyen-Orient, ils ont mis à genou les plus grandes puissances de l'époque... Mais avant de devenir ce grand conquérant que le monde entier connait, Gengis Khan se faisait appeler Temüdjin. Né au coeur des arides steppes d'Asie centrale, c'était le fils d'un chef de clan assassiné par les siens. Un jeune garçon en exil, condamné à errer avec sa mère et à lutter pour sa survie. Comment, de cette jeunesse difficile, Temüdjin a-t-il finalement réussi à unir les tribus d'un pays déchiré par les guerres intestines et à constituer le plus vaste empire de tous les temps ?Gengis Khan est entré dans l'Histoire comme l'un des plus redoutables maîtres de guerre que la Terre ait porté. Son nom est synonyme de conquêtes sanglantes et de pouvoir absolu, mais peu connaissent sa véritable histoire. Découvrez l'homme qui se cache derrière la légende...

  • 1187. L'armée de Saladin est aux portes de Jérusalem. Voilà près de cinq ans que le Sultan mène le djihad contre les Francs, s'apprêtant à devenir le premier Musulman à reprendre la ville aux Chrétiens. Mais pour réussir ce tour de force, Saladin a dû dans un premier temps user de tout son talent politique, diplomatique et militaire pour unifier l'ensemble des peuples musulmans d'Arabie, du Caire à Mossoul, et devenir le chef légitime de l'Islam sunnite.
    La collection « Ils ont fait l'histoire » vous propose de découvrir le destin de l'un des plus grands héros de la culture musulmane qui, bien qu'il ait toujours farouchement combattu les occidentaux, était aussi réputé comme un dirigeant chevaleresque.

  • À sa mort en 1566, cela fait plus de 15 que les rumeurs courent en Europe : le Turc est très mal. Soliman, le Sultan qui a su si bien étendre l'empire déjà puissant des Ottomans depuis son avènement en 1520, fascinait par le faste de sa cour, sa puissance et ses richesses au point que les princes européens le surnommait le Magnifique. Ses ennemis reconnaissaient l'ordre et la justice qu'il faisait régner dans ses états grâce à l'instauration du kanun, un code civil, qui lui valut le surnom de Législateur en Orient. Les dernières années de son si long règne furent celles de la mise en chantier d'Istanbul, de la rivalité avec la Perse mais aussi et surtout du règlement de la question dynastique ; n'hésitant pas à sacrifier ses enfants sur l'autel de cet empire dont il était le symbole et le seul détenteur légitime du pouvoir de par la volonté de Dieu. Clotilde Bruneau et Esteban Mathieu, guidé par l'historien Julien Loiseau, nous font découvrir la nature et la complexité du pouvoir Ottoman au XVIème siècle par le biais d'un récit enluminé par Cristian Pacurariu.

empty