Bruno Falba

  • La mort ne choisit pas son camp.

    1944, Plages des Sables d'Or, Normandie. Le général Rommel donne les dernières instructions aux membres des forces de l'Axe pour la défense du front normand. Parmi eux, quatre jeunes soldats allemands. De l'autre côté de la Manche, Robert Capa, photographe de guerre, Hard Gund, allemand naturalisé américain, et deux autres G.I. de la Easy Company sont briefés sur l'opération Overlord. Dans quelques jours, entre le sifflement des balles et le craquement des explosions de mortier, Allemands comme Américains vont connaître la peur, les larmes et la mort. Leur sang va teinter de rouge le sable de celle qui deviendra la tristement célèbre « Omaha Beach ».

    2014 commémore le 70ème anniversaire du débarquement en Normandie. À cette occasion, les éditions Glénat vous proposent de revenir sur le D-Day à travers trois albums indépendants, centrés chacun sur un objectif stratégique précis de cette opération militaire historique. Une spectaculaire série qui nous raconte aussi, à l'instar de Il faut sauver le soldat Ryan, le conflit à hauteur d'hommes.

  • L'histoire du seul commando français du débarquement.

    Angleterre, 1944. Le sergent Clague filme les derniers préparatifs de l'Opération Overlord. Parmi les forces en présence, un unique commando français, dirigé par un certain Kieffer. Ils débarqueront avec les forces britanniques. Leur mission : nettoyer Ouistreham, rejoindre la 6e Airborne sur les ponts de l'Orne, puis marcher sur Amfreville. La mission sera difficile, le commandant envisage 50 % de pertes. Ils devront atteindre et prendre leurs objectifs... Ou mourir sur place.

    La série Opération Overlord, qui vise à raconter le débarquement de Normandie à travers plusieurs objectifs stratégiques, vous propose cette fois de découvrir le destin méconnu du commando Kieffer, l'unique détachement français ayant participé à l'opération.

  • Désobéir, c'est servir ?

    Juin 1944, Angleterre, Port Weymouth, quelques heures avant le Jour J. Le major Lytle, du 2e bataillon de Rangers, est démis de ses fonctions. Il refuse de mener l'assaut sur la pointe du Hoc, une position stratégique et extrêmement difficile d'accès, située entre les plages de Utah Beach et Omaha Beach...

    Ce nouvel épisode de Opération Overlord nous fait découvrir en détail le déroulement de la prise de la Pointe du Hoc. Une opération au bilan très lourd (plus de la moitié de l'unité Rangers n'y survivra pas), pour un résultat mitigé. Si de l'avis des vétérans, cette mission est une réussite, le site est devenu un lieu de commémoration du débarquement mettant en avant le sacrifice des soldats américains.

  • Une mission où l'échec n'est pas permis...

    1944, Bulford Camp, Angleterre. Adrien Bellefontaine, engagé canadien et artiste à ses heures, croque sur le papier ses camarades soldats lors de son entraînement pour l'opération Overlord. Car au coeur de la campagne anglaise est reconstituée fidèlement la batterie de Merville, un objectif stratégique capital. Cette pièce d'artillerie allemande menaçant Sword Beach, doit à tout prix être démantelée pour faciliter le débarquement des forces alliées sur les plages normandes. L'unité de parachutistes d'Adrien doit protéger le flanc gauche du bataillon chargé de prendre la batterie. Ce n'était pas sa mission initiale, et pourtant le jeune Canadien va participer malgré lui à l'attaque...

    2014 commémore le 70ème anniversaire du débarquement en Normandie. À cette occasion, les éditions Glénat vous proposent de revenir sur le D-Day à travers trois albums indépendants, centrés chacun sur un objectif stratégique précis de cette opération militaire historique. Une spectaculaire série qui nous raconte aussi, à l'instar de Il faut sauver le soldat Ryan, le conflit à hauteur d'hommes.

  • 19 juin 1815, à l'aube. Non loin de Waterloo, au bord de la Sambre. Un homme est sur le point d'être fusillé par l'armée prussienne. Celui qui doit lui bander les yeux avant l'ultime sentence reconnait alors le baron Larrey, chirurgien en chef de la garde de Napoléon Bonaparte en personne ! Gracié in extremis, Larrey est invité à déjeuner avec le général en chef des armées prussiennes : le feld-maréchal Blücher. Ensemble, ils reviennent sur la bataille de Waterloo qui vit la défaite des armées françaises, non sans panache...
    Alors que cette année commémore le bicentenaire de Waterloo, vivez cette tragique bataille dans un one-shot passionnant à la narration parfaitement maîtrisée, aussi vivant que précis d'un point de vue militaire et historique. Un contexte complété par le dossier de 15 pages en fin d'album rédigé par Jean Tulard (l'historien de référence sur la période napoléonienne), revenant en détail sur le déroulement de la bataille.

  • Paris, Île de la cité, 18 mars 1314.
    Quelques heures avant qu'il ne monte sur le bûcher, Jacques de Molay, le dernier Grand Maître des Templiers, se confesse au Grand Inquisiteur de France, frère Humbert de Paris.
    Il lui révélera tout. ses secrets, ses regrets, ses échecs.
    Il lui apprendra tout sur sa vie, de son ascension à la tête de l'ordre, jusqu'à son arrestation, son procès puis, son exécution sur le bûcher.
    Les interventions de frère Humbert de Paris arracheront Jacques de Molay à ses souvenirs, pour le pousser un peu plus vers l'heure de son exécution.

  • Chacun interprète un personnage, souvent en rapport avec « Le seigneur des anneaux ». Ensemble, ils plongent dans leurs mondes imaginaires peuplés de créatures fantastiques.
    Mais voila. L'issue de leurs aventures est souvent catastrophique.
    Vous allez le découvrir !

  • Arnaud escorte trois « infidèles » qui marchent en quête du trésor des cathares, tout en fournissant à leur insu des indices aux catholiques qui sont sur leurs traces. Mais le jeune chevalier commence à ressentir le poids de sa trahison, et n'aspire qu'à terminer cette mission pour oublier son fardeau. Malheureusement pour lui, l'issue de son périple est de plus en plus incertaine : ses compagnons commencent à douter de son honnêteté et, plus terrible encore, la belle guerrière qui protégeait les cathares - et qui n'est autre que sa maîtresse -, est faite prisonnière par les catholiques... À travers un récit où l'action domine, Bruno Falba met en relief les ambigüités des querelles de religion qui ont déchiré le Moyen Âge. Fabio Bono sublime le récit par son dessin d'une redoutable efficacité.

  • Paris, Île de la cité, 18 mars 1314.
    Jacques de Molay va bientôt monter sur le bûcher ; mais avant cela, frère Humbert de Paris -Grand Inquisiteur de France- a besoin de lui arracher les derniers secrets du Temple.
    Le Grand Maître de l'Ordre se souvient de cette époque où régnait l'anarchie franque en Terre sainte. Il en a été le témoin. Il nous raconte comment du royaume d'Arménie à Damas, de Saint-Jean-d'Âcre au Caire, le Sultan Baîbars a étendu son emprise pour écraser la chrétienté.
    L'une de ses redoutables armes fut la secte des haschaschins et sa plus fi dèle lame, Nimcha.
    Loin de tous les fantasmes écrits sur le sujet, la série CONFESSIONS D'UN TEMPLIER nous ouvre l'une des sombres pages de notre histoire.

  • Planète Marseille, première gigapole du sud de l'Europe, dans un futur proche... Malek Sliman est flic à la Pax Massilia, seconde police privée de la cité, juste après la Mars Eyes. Pour l'instant, le plus gros problème de Malek, c'est que son beauf a disparu sans laisser de traces, probablement impliqué dans une affaire chelou. Une pagaille où, à cause de son fichu sens de la justice, Malek va plonger jusqu'au cou ! Embrouilles familiales et trafic d'organes de clones, cyber-nana plutôt mignonne et gouaille marseillaise, bagarres de supporters de l'OM au stade Zidane et gigapole étouffée sous la pollution... Bienvenue dans l'univers fiévreux et attachant de Malek Sliman !   Pas vraiment Plus belle la vie...

  • Sur la route du trésor des cathares Après le siège de Montségur, les cathares ont eu le choix de renier leur foi ou de mourir en martyrs. Quelques-uns - ils sont rares - ont réussi à prendre la fuite. Arnaud fait partie de ceux-là. Il escorte trois purs qui marchent en direction de l'endroit où est conservé le trésor des cathares. Mais Arnaud n'est pas le cathare qu'il prétend être. Il est en réalité un traître infiltré, fournissant des indices aux catholiques qui sont sur leurs traces, menés par le frère Ferrier.

    À travers un récit où l'action domine, Bruno Falba met en relief les ambigüités des querelles de religion qui ont déchiré le Moyen Âge, à l'image de cet inquisiteur tiraillé entre sa fonction et son admiration pour la foi sans faille de ceux qu'il pourchasse. Fabio Bono sublime le récit par son dessin d'une redoutable efficacité.

  • Tout commence un jour de mai 1242 dans un village perdu au milieu des champs. Ce jour-là, des chevaliers cathares libèrent dans le sang trois "purs" que des dominicains destinaient à la question. Pour la royauté et sa sainte Église catholique, ce fait d'armes ne peut rester impuni. S'ils ont depuis longtemps fait plier les hérétiques, ils n'ont jamais réussi à s'emparer du trésor des Cathares, seul moyen de les faire rompre. Mais depuis peu, le roi Louis IX a gagné un Cathare à sa cause. Las de cette guerre sans fin, ce dernier est prêt à trahir les siens, pour le bien de tous, pense-t-il. Écoutons sa confession.Le scénariste Bruno Falba se livre dans Cathares à un intéressant exercice de style : il confie le rôle de narrateur au personnage du traître, qui agit à visage découvert au coeur de l'action sans que l'on ne sache jamais qui il est. Fabio Bono sublime le récit par son dessin d'une redoutable efficacité.

  • 451 après J-C, Romains et Huns, civilisés et barbares, Chrétiens et sorciers vont s'affronter sur les Champs catalauniques. Tous les êtres du Petit peuple ont choisi le camp de Rome. Tous, excepté un : Harpya. La harpie s'est rangée du côté d'Attila, car Dracène a séduit Aetius. Pour briser leur liaison, elle lui a arraché son bien le plus cher, un pendentif aux vertus magiques. Sans cet artefact, le dragon ne peut prendre forme humaine. L'heure du choc final a sonné. Il oppose humains, zombies et ogres. Acier, sang et magie. L'issue de la lutte dépend des créatures féériques. Ce troisième et dernier tome conte la naissance d'une légende, le déclin d'un empire et la fin d'un amour. C'est le chant des elfes.

  • LE VOILE SE LÈVE SUR LE VOYAGE DE NAPOLÉON EN ÉGYPTE.

    1798 ap. J.-C. Bonaparte, l'ennemi de l'Église, veut prendre Alexandrie. Mais pourquoi ? Le chevalier Achard de Bonvouloir le suit contre ses convictions. S'il a pactisé avec l'Antéchrist, c'est pour mieux déjouer ses plans. Sa quête n'est pas sans danger. Ses alliés dévoilent en Égypte leur véritable visage. Les francs-maçons sont ici. La résistance musulmane s'organise. La flotte britannique rode. Que cherchent-t-ils ? L'or des Templiers, le pouvoir ou la mémoire du monde ? C'est ce que le chevalier Achard de Bonvouloir va tenter de découvrir.

  • Fatche con !... Rien ne va plus pour Malek. Il est dans une mouise de chez mouise... Il a beau être lieutenant de police à la « Pax Massilia », seconde police privée de la cité, juste après la Mars Eyes, il vient de buter le seul homme qui croyait en lui, le président de l'OM... En plus de ça, le pingouin qu'il avait réussi à mettre en taule, celui qu'on surnomme le « croco », ne va pas tarder à se faire enlever par les types de la Mars Eyes... Et les engueulades avec sa soeur sont de plus en plus fréquentes et violentes... Et son beauf' qu'il retrouve à l'hosto n'est plus qu'une espèce de clone amorphe... Les ennuis se multiplient... Malek commence à désespérer sévère... Mais c'était sans compter sur sa nouvelle collègue, une cyber-nana plutôt mignonne qui répond au doux nom d' « agent 12-C4 de la Pax Massilia ». Il est sceptique au départ, Sliman, mais il se rendra vite compte que cette demoiselle va le sortir de toutes ses embrouilles... comme il se rendra compte aussi qu'il est en train de tomber amoureux...

  • La gigapole de Marseille, victime de la pollution, nage dans la sueur et suffoque sous la canicule.En plus de son interdit bancaire, Malek apprend que sa nièce Saïda a été enlevée. Et là, il voit rouge, Malek. Mais il ne perd pas son sang froid, remonte vite la piste, tombe sur Bartolotti, une start-up de films pornos, une boîte de nuit louche, et... Boz, son beauf', le propre père de Saïda, avec qui la gamine est partie couler des jours tranquilles faits d'argent facile rapidement dépensé dans les casinos. Et c'est justement dans celui de Monaco, principauté de lumière qui étouffe sous le béton, que Malek fait d'une pierre deux coups en retrouvant père et fille. Boz pense que sa pitchoune vit un conte de fées, fait de champagne, de strass et d'argent. Mais pour Malek, 15 ans c'est un peu jeune pour tout ça. Il ne veut pas que se petite nièce se transforme en super pouffe. Alors les deux beaufs vont s'expliquer... Et ça, pour Malek, c'est le début des embrouilles...

empty