Carmen Chica

  • Un homme sort de son camion et s'arrête pour ce qu'on devine être « une envie pressante ». Il entre dans une forêt des plus banales, semble se perdre, et commence pour le lecteur un voyage merveilleux.
    Réel et imaginaire se mêlent subtilement, non sans rappeler l'univers de Miyazaki. Et l'on est éblouis de voir un personnage facétieux apparaître et disparaître dans l'image, accompagnant avec tendresse le routier inconscient de ce qu'il est en train de traverser.
    La balade de cet homme sur la montagne, parmi les arbres, devient une sorte de communion intime entre le monde des humains, celui de la nature et celui des esprits. Plus rien ne nous étonne, ni la métamorphose de l'homme, ni les changements de taille du petit monstre sympathique, ni ce paysage devenu personnage à part entière.

empty