Casterman

  • « Pour compenser mon défaut, Dieu m'a fait cadeau de l'écriture et de la poésie. C'est grâce à ces dons que je m'élèverai parmi les hommes. » Malingre et souvent malade durant son enfance, Arnold a lu la plupart des livres de la bibliothèque de son père et, déjà mûr pour son jeune âge, ambitionne de devenir écrivain. Marginale et solitaire comme lui, une orpheline de l'école primaire elle aussi très mûre, Rose, l'encourage dans cette voie.
    Rapprochés par le rejet dont ils sont victimes l'un et l'autre, les deux enfants deviennent très complices, puis inséparables. Devenus adultes, ils prennent ensemble le chemin de la grande ville, qui porte encore les stigmates de la guerre récente. Sur place, Arnold trouve un travail d'employé, mais ne renonce pas pour autant à ses rêves littéraires.

  • Laon, 1999. Basile est un homme ordinaire, entre deux âges et esseulé, qui vit encore avec sa mère retraitée. Employé à l'état civil à la mairie, il partage son temps libre entre son atelier de peinture, ses tentatives (infructueuses) pour trouver une compagne via une agencematrimoniale et, surtout, la méditation sur ses origines. Le père que Basile n'a jamais connu, en effet, serait un Américain dont il ne subsiste que le prénom, Henry, autrefois soldat à la grande base militaire U.S. toute proche, et démantelée depuis. Or le maire de Laon organise une grande soirée de vétérans, où sont invités tous les anciens de la base américaine. Henry sera-t-il du nombre ?

empty