Marguerite Abouet

  • Scénario de Marguerite Abouet. Dessin de Mathieu Sapin. D'après l'univers graphique de Clément Oubrerie

  • Pauvre Akissi ! Les chats du quartier la poursuivent pour lui prendre son poisson, son petit singe Boubou manque de finir à la casserole avec une bonne sauce graine, et elle n'est qu'un misérable margouillat aux yeux de son grand frère Fofana... Mais il en faudrait beaucoup plus pour décourager Akissi. Car cette petite fille-là est survitaminée, une aventurière, une championne du monde de la bêtise, un piment.

  • Véritable poil à gratter pour sa famille, Akissi est une petite fille effrontée et dégourdie, pas toujours animée des meilleures intentions. Avec son meilleur copain Edmond, elle songe à jeter un sort à leur maître d'école pour les venger d'une punition ; la voilà ensuite prête à tout pour que sa mère cesse de la coiffer, y compris à attraper des poux ! Mais quand Edmond se prend pour le super-héros Spectreman, Akissi se fait pour une fois la voix de la raison...

  • « Dans les années 1970, la vie était douce en Côte d'Ivoire. Il y avait du travail, les hôpitaux étaient équipés et l'école était obligatoire. J'ai eu la chance de connaître cette époque insouciante, où les jeunes n'avaient pas à choisir leur camp trop vite, et ne se préoccupaient que de la vie courante :
    les études, les parents, les amours... Et c'est cela que je veux raconter dans Aya, une Afrique sans les clichés de la guerre et de la famine, cette Afrique qui subsiste malgré tout car, comme on dit chez nous, "la vie continue"... »

  • Akissi le piment quitte la ville pour passer des vacances au village. Pour commencer, le chauffeur chauffard du taxi-brousse provoque un accident.
    Avec déchargement express de bagages et vol plané de mouton ! Akissi se précipite, bien décidée à trouver la bête. C'est sûr, ça va être des super vacances !

  • Non seulement ses parents veulent envoyer Akissi en France, mais en plus tout le monde en profite pour lui confier des missions compliquées. Son pépé lui demande même d'aller retrouver là-bas son ancienne amoureuse ! C'est bien la seule à ne pas se réjouir du grand voyage. Toute sa malice lui suffira-t-elle à échapper à son avenir parisien ?

  • Akissi l'intrépide a peur de la rentrée ! Pour se changer les idées, rien ne vaut les allocos de tantie, accompagnés d'une course effrénée contre Edmond, alias Spectreman ! Et si elle achève son parcours un clou planté dans le crâne, le petit piment d'Abidjan n'y perd pas la tête pour autant. Car quoi de mieux qu'un petit accident pour éviter la rentrée des classes ?

  • La maman d'Akissi, qui peine à avoir un autre enfant, fait appel au grand marabout du village pour l'aider. Mais ce « gros pou » de sorcier procède d'une manière bien étrange. Il accuse Akissi, la traite de petit diable et la force à boire une affreuse mixture pour la désenvouter. Une potion qui risque bien de la faire basculer dans un monde fantasme, en quête d'animaux qui parlent, de forêts magiques et de crottes guérisseuses !

  • À Yopougon, c'est le drame ! Pélagie vient d'apprendre que ses parents se séparent et qu'elle risque de déménager. « Divorcer, c'est la mort » . et pour éviter ça, tous les coups sont permis ! Sans compter qu'Akissi a aussi des ennuis : un oncle venu de France veut l'emmener dans ce lointain pays, royaume des ours polaires ! Il va donc falloir faire des pieds et des mains pour que personne ne parte de ce petit paradis ivoirien.

  • Sido, la nouvelle de l'école, attire tous les regards. Non seulement elle est belle, mais en plus elle s'est fait croquer la jambe par un lion ! Akissi a très vite l'impression de se faire voler la vedette par cette « patate pourrie » et ne pense plus qu'à lui mettre des bâtons dans les roues. quitte à s'attirer beaucoup d'ennuis !

  • « De nouveaux problèmes animent le quartier de Yopougon, à Abidjan. Les Sissoko refusent de croire que leur fils Moussa est le père du bébé d'Adjoua. Cette dernière se retrouve toute seule pour s'occuper de son fils et profite des talents de nounou d'Aya. Bintou, elle, est tombée amoureuse d'un parisien en vacances, et n'a plus de temps à consacrer à ses amies. Comme les voiriens boivent de moins en moins de bière, la Solibra va mal et Ignace, le père d'Aya, doit abandonner son second bureau à Yamoussoukro. Mais bientôt les filles du quartier n'ont plus qu'une idée en tête : se préparer pour le grand concours de Miss Yopougon. »

  • Comment Ignace expliquera-t-il à sa femme son deuxième bureau et ses nouveaux enfants ? Qui est cette mystérieuse inconnue qu'Albert voit toutes les nuits à l'Hôtel aux mille étoiles ? Adjoua pourra-t-elle s'en sortir en vendant des claclos toute la journée ? Mais surtout : qui sera élue Miss Yopougon ? Et Aya ! A-t-elle besoin de se mêler de toutes les histoires de Yop City ?
    Les réponses à ces questions et à bien d'autres encore dans le troisième volume des aventures de Aya de Yopougon.

  • Côte d'Ivoire, fin des années 1970. Aya, dix-neuf ans, vit à Yopougon, un quartier populaire d'Abidjan rebaptisé Yop City, "pour faire comme dans les films américains". Aya a décidé de devenir médecin et d'éviter la fameuse "série C" : Couture, Coiffure et Chasse au mari. Ses amies Bintou et Adjoua, elles, s'y voient déjà et ne pensent qu'à déjouer l'attention paternelle pour passer leurs soirées au Ça va chauffer et leurs nuits à "l'hôtel aux mille étoiles"... Avec une voix et un humour inédits, "Aya" raconte une Afrique bien vivante, loin des clichés, de la guerre et de la famine.

  • À Yopougon, comme à Paris, les histoires se dénouent, les vérités éclatent et chacun va devoir faire face à son destin. À commencer par Aya, qui a toujours un compte à régler avec son prof de biologie, le harceleur. Mais toutes les vérités sont-elles bonnes à dire et les histoires toutes réglées ?

  • Les histoires de Yopougon s'exportent quand Inno, "coiffeur pour dame stylées", débarque à Paris et lance une mode de la coupe Grace Jones dans un foyer malien. Pendant ce temps en Côte d'Ivoire, Aya est harcelée par un prof de fac, le père de Félicité surgit de nulle part pour récupérer sa fille devenue mannequin et Mamoudou subvient aux besoins de sa petite famille en faisant le gigolo.

  • Il y a autant d'embrouilles autour d'Aya que de moustiques à Abidjan. Mamadou fait le génito pour la femme du prof de biologie tandis que Félicité, soupçonnée d'être riche, est séquestrée au village par son père. De son côté, Grégoire, le gars moisi, a été recruté par l'Église réformée de Dieu « aucun malade ». Et les Sissoko sont à la recherche de leur fils Moussa, qui a disparu dans la savane avec l'argent de la famille. Pendant ce temps à Paris, Innocent, l'aventureux coiffeur, découvre que l'homosexualité n'est peut-être pas aussi bien acceptée en France qu'il l'espérait.

  • Côte d'Ivoire, fin des années 1970. Aya, dix-neuf ans, vit à Yopougon, un quartier populaire d'Abidjan rebaptisé Yop City, "pour faire comme dans les films américains". Aya a décidé de devenir médecin et d'éviter la fameuse "série C" : Couture, Coiffure et Chasse au mari. Ses amies Bintou et Adjoua, elles, s'y voient déjà et ne pensent qu'à déjouer l'attention paternelle pour passer leurs soirées au Ça va chauffer et leurs nuits à "l'hôtel aux mille étoiles"... Avec une voix et un humour inédits, "Aya" raconte une Afrique bien vivante, loin des clichés, de la guerre et de la famine.

  • Abidjan. Un homme a été mystérieusement assassiné dans un minable hôtel de passe. Personne n'a rien vu... et l'enquête doit rester discrète sous peine de défrayer la chronique, car la victime n'est autre que Traoré Compliqué, le célèbre magistrat ! Le grand commissaire Marius Kouamé est immédiatement mis sur l'affaire. Accompagné d'Arsène, son fidèle adjoint, il traque les suspects en tout genre, qui n'ont qu'à bien se tenir, car les tortures infligées par les deux flics sont aussi incongrues qu'efficaces ! Un polar loufoque et déjanté, relevé par la verve ivoirienne de Marguerite Abouet, l'auteur d'Aya de Yopougon.

  • Bienvenue est étudiante aux Beaux-arts de Paris.Elle manque d'argent, enchaîne les petits boulots et vit en colocation avec Lola, sa cousine délurée. Entre les enfants qu'elle garde, le nouvel amant de sa mère, les peines de coeur de Lola, et la jeune fille suicidaire qui a décidé d'être son amie, Bienvenue a le sentiment de ne s'occuper que des autres et cherche un sens à sa vie.

  • Bienvenue, étudiante aux Beaux-Arts , collectionne les galères : elle est sans-le-sou, sa garde d'enfants tourne court , son prof la harcèle pour qu'elle rende un devoir, son père revient dans sa vie.... Mais c'est finalement les problèmes de ses voisins qui lui donnent le plus de fil à retordre car, en bonne Samaritaine, elle se retrouve toujours au coeur de leurs histoires. Et quand est-ce qu'elle a le temps de s'occuper de sa vie amoureuse ? !

  • Bienvenue t.3

    ,

    Le baiser de Bastien semble être un tourment de plus dans la vie déjà bien emmêlée de Bienvenue.
    Tiraillée de toute part, et ne supportant plus de devoir résoudre les problèmes de ses voisins, elle accepte d'accompagner le père d'Octave et Alice pour quelques jours dans leur maison en Normandie.
    L'épanouissement surgira-t-il enfin, loin du tumulte de la ville ?

  • Un homme défiguré et affaibli arrive dans un village africain. Qui est-il ? Pour les Natifs et le sorcier du village, c'est un migrant qui n'a pas réussi à traverser la mer. Pour le pasteur, c'est un ange, jamais personne n'est revenu vivant du désert. C'est ainsi qu'il le prénomme. Ange est soigné et réussit à se faire embaucher sur le chantier de la route de l'Ouest.
    Dans une Afrique en plein essor, Claudia, une veuve et influente femme d'affaires, dirige ce chantier.
    Secondée par Benjamin, jeune blanc marié pour « convenance familiale » à sa fille Grace, Claudia y exploite les migrants de passage, toujours plus nombreux à tenter un départ vers l'Europe. Le chantier s'étend sur les territoires des Errants et prive le peuple nomade de ses terres. La tension monte dans la région. L'heure de la vengeance a sonné !

empty