Stéphane Betbeder

  • Si la première trilogie Sanctuaire était un véritable film de cinéma sur papier, alors Sanctuaire Redux est son adaptation en série TV : nouveaux personnages, nouvelles intrigues, un développement plus long, tortueux, et une nouvelle conclusion du cauchemar !
    Plus qu'un simple remake, Sanctuaire Redux met donc en scène l'univers créé par Xavier Dorison tel que vous n'auriez jamais osé l'imaginer...

  • 2030.
    Lors d'une mission dans les eaux territoriales Syriennes, l'USS Nebraska dévie mystérieusement de son cap et pénètre dans une grotte sous-marine non répertoriée. Il débouche face à un gigantesque sanctuaire immergé depuis des millénaires. La carcasse d'un sous-marin soviétique expérimental est échouée à sa porte. Pour lever le voile sur cette énigme, le commandant Hamish envoie une équipe explorer l'épave...
    Les 235 marins de la navy ont profané un lieu maudit. Il est trop tard pour faire machine arrière. Pour eux commence une lente et inexorable descente aux enfers.

  • New York, dans un futur proche mais apocalyptique... Le chaos règne et la brume fait apparaître des créatures terrifiantes. Les adultes sont sous l'influence d'une entité monstrueuse et les enfants doivent s'organiser pour survivre. Comment le monde en est-il arrivé là ? Que sont ces créatures ? Que veulent-elles ? Peut-on vaincre ces monstruosités ?

  • Un homme comme une autre est l'histoire d'une mutation « contre-nature » vécue au quotidien, et le récit émouvant d'un individu qui, n'étant plus « un homme » au regard de la société, tente de garder le contact avec son enfant.

    Yann développe depuis peu une transformation physique qui l'handicape chaque jour davantage, une incroyable mutation contre laquelle il n'y a ni remède, ni même le commencement d'une explication. Il se transforme, inéluctablement, en femme.
    Comment inverser cette métamorphose ? Une collègue le pousse à lancer l'alerte sur les effets concrets des perturbateurs endocriniens. Mais Yann ne pense qu'à sa petite fille, Aïda.

  • Ne le prenez pas pour un jambon !

    Poussé à la retraite après une fulgurante carrière de modèle, Néo - un cochon nain en pleine croissance - rejoint une Z. A. D. où il est accueilli par des amis des bêtes dans une ferme occupée. Quand ceux-ci se font violemment déloger par les forces de l'ordre, Néo s'enfuit en compagnie de quatre autres animaux de basse-cour, seuls rescapés du champ de bataille. Il y a Renata, la vache laitière, moulin à paroles et serial gaffeuse ; Bruce le boeuf des Highlands, qui traverse une violente crise d'adolescence ; Ferdinand, la poule qui se prend pour un coq ; et Soizic, la brebis bretonne à la toison épaisse et au caractère bien trempé. La petite troupe doit quitter cette zone de guerre ou ils seront capturés et envoyés à l'Abattoir. Maintenant, il leur faut trouver une nouvelle terre d'accueil...

    Les animaux sont des êtres vivants doués de sensibilité », parait-il. C'est même inscrit dans la loi. Il ne leur manquait que la parole et c'est désormais chose faite. Stéphane Betbeder plonge ses personnages à quatre (et deux) pattes dans une odyssée animalière que n'auraient pas renié les plus grands héros du genre humain. Cette nouvelle série trépidante abordera les thèmes touchant à la condition animale (abattoirs, traitement réservé aux animaux domestiques, tests pharmacologiques, combats d'animaux, etc.) ; Chaque album interrogeant le rapport particulier que nous entretenons avec les autres espèces qui partagent avec nous la planète.

  • Le château de Comper est à la lisière du monde des humains et de celui du petit peuple. Pour empêcher le chantier d'une route qui la traverserait de part en part, la gardienne enlève le futur héritier du maître de Comper et le remplace par un "changelin" qui lui ressemble trait pour trait. Il sera son espion. Mais le comportement étrange de ce dernier ne tardera pas à éveiller les soupçons quant à sa véritable nature...

  • Une partie de soule oppose les villages allant de Paimpont à Tréhorenteuc. Mathurin Hybois pactise avec une sorcière pour s'assurer la victoire. Il entraîne alors la soule au Val sans retour, lieu où sont enfermées des milliers d'âmes damnées, menaçant par son intrusion de les libérer. Seuls des êtres surnaturels sont capables de refermer le passage. Mais sur une terre où l'Homme a tout conquis, où se cachent ceux qui sauraient empêcher la catastrophe ?

  • Saltipius ordonne l'ouverture du tombeau des géants afin de prouver que les géants sont des êtres de légende. Un gnome s'oppose à cette profanation. Pour les départager, on propose un défi. Si le gnome convainc Saltipius de l'existence des géants, alors il sera démontré que ses écrits sont inutiles et la bibliothèque de Saltipius sera brûlée. S'il ne le convainc pas, la tombe sera ouverte, et les ouvrages savants prendront une place centrale dans l'éducation du petit peuple.

  • L'innocence ne dure qu'un temps...

    1755. Sébastien est un jeune et chétif garçon, sujet à de violentes crises d'épilepsie. Toute sa famille est préoccupée par son état de santé fragile, peu compatible avec son esprit aventureux. Alors que sa mère s'en inquiète auprès de la sublime Comtesse de Senanges, celle-ci décide de le prendre sous son aile. D'une grâce et d'une intelligence redoutable, elle devient pour le jeune garçon qui ne connaissait des femmes que ses servantes, ses soeurs et sa mère, l'incarnation même de la féminité. Elle lui apprend les codes de son monde, celui d'une aristocratie impitoyable, où jeux de masques, intrigues amoureuses et secrets d'alcôves font loi. Peu à peu, leur liaison évolue. Sébastien devient plus qu'un simple protégé...

    Maintes fois adapté au cinéma, Les Liaisons dangereuses de Pierre Choderlos de Laclos est un roman majeur du XVIIIe siècle et probablement l'un des plus grands chefs-d'oeuvre de la littérature française. Mais comment le vicomte de Valmont et la marquise de Merteuil en sont arrivés à devenir les personnages manipulateurs que nous connaissons tous ? C'est ce qu'imagine cette bande dessinée qui, dans un respect total de la cohérence de l'oeuvre, raconte la jeunesse des deux protagonistes. Entre passions et faux-semblants, le scénario ciselé de Stéphane Betbéder nous replonge avec une force toute littéraire dans le monde cruel et feutré de la haute société libertine, auquel le dessin sensuel de Djief, en héritier d'Yslaire, vient apporter un supplément de beauté noire et de réalisme.

  • Au commencement était l'amour. Puis vint la chair. Et le vice.Maintes fois adapté au cinéma, Les Liaisons dangereuses de Pierre Choderlos de Laclos est un roman majeur du XVIIIe siècle et probablement l'un des plus grands chefs-d'oeuvre de la littérature française. Mais comment le vicomte de Valmont et la marquise de Merteuil en sont arrivés à devenir les personnages manipulateurs que nous connaissons tous ? C'est ce qu'imagine cette bande dessinée qui, dans un respect total de la cohérence de l'oeuvre, raconte la jeunesse des deux protagonistes.Après un premier volume centré sur Sébastien de Valmont, découvrez la jeunesse de Catherine et replongez avec force dans le monde cruel et feutré de la haute société libertine. Entre passions et faux-semblants, un scénario ciselé de Stéphane Betbéder auquel le dessin sensuel de Djief, en héritier d'Yslaire, vient apporter un supplément de beauté noire et de réalisme.

  • Au commencement était l'amour. Puis vint la chair. Et le vice.


    Maintes fois adapté au cinéma, Les Liaisons dangereuses de Pierre Choderlos de Laclos est un roman majeur du XVIIIe siècle et probablement l'un des plus grands chefs-d'oeuvre de la littérature française. Mais comment le vicomte de Valmont et la marquise de Merteuil en sont arrivés à devenir les personnages manipulateurs que nous connaissons tous ?
    Avec ce troisième volume, découvrez la conclusion de cette série ambitieuse imaginant la jeunesse des deux protagonistes de ce roman culte. Entre passions et faux-semblants, replongez avec force dans le monde cruel et feutré de la haute société libertine, à travers le scénario ciselé de Stéphane Betbéder et le dessin sensuel de Djief, en héritier d'Yslaire, qui vient apporter un supplément de beauté noire et de réalisme.

  • Suite de l'adaptation en BD des célèbres aventures rocambolesques, et néanmoins authentiques, de Jean- Marie Déguignet.

    Jean-Marie n'a qu'une idée : voyager. Son cerveau est vaste et la Bretagne trop petite. Bien qu'il n'ait pas la taille requise, il est mobilisé et peut enfin quitter sa terre natale.
    Il participera à la prise de la tour Malakoff, traversera l'Italie, et combattra un ennemi invisible en Kabylie. Mais comment dit le proverbe : « malheur à qui est né dans un mauvais pays car on y revient toujours ».

  • Sam Gibbs n'est personne. Il n'est qu'un pauvre geek, sans diplôme, apparemment sans intérêt qui travaille de nuit au 3e sous-sol du Saint Mary's Hospital. Sam aime en secret l'infirmière Rays, dont il épie les moindres faits et gestes, au point qu'il sait qu'elle porte l'enfant de ce salopard de Dr Cooper, ce foutu dragueur qui ne pense qu'à séduire tout ce qui porte une culotte. Sam Gibbs n'est personne et pourtant il désire plus que tout être quelqu'un aux yeux de Shirpa Rays. Et pour cela, il est prêt à tout, à mentir, à tuer s'il le faut, ou encore à pactiser avec le diable...

  • Au St Mary's Hospital, Alice tente de percer le secret de son directeur, le docteur Skinner. Que cache cet homme maniaque, autoritaire et froid qui voue sa vie à son travail ? Le jour où elle apprend que Skinner a fait admettre en néonatalogie un nourrisson abandonné à la naissance, et qu'il s'intéresse tout particulièrement à sa santé, elle est loin d'imaginer qu'elle a mis les pieds en terrain miné. Skinner n'accepte pas qu'on fouille dans sa vie privée, et il ne laissera personne contrecarrer ses plans, il a trop à y perdre.

  • Au sommet des montagnes enneigées, à plus de 7 000 mètres d'altitude, la Demarkacia est l'ultime rempart entre le Velikiistok et le territoire des Ieretiks, l'ultime frontière interdite entre deux camps adverses prêts à s'entre-tuer. Dans le Bunker 37, le soldat Aleksi Stassik scrute le versant ennemi et attend l'offensive. Or, ce militaire aux origines troubles, élevé dans la discipline de rigueur en ces temps apocalyptiques, ne se doute pas que sa puissance cachée attirera bientôt les plus grandes convoitises... et précipitera peut-être la fin d'un monde.

    Coécrit par Christophe Bec et Stéphane Betbeder, Bunker est une épopée noire et glacée mêlant fantastique et science-fiction, un univers à part entière au graphisme éclatant où règne le clair-obscur. "Bunker" est le récit d'un individu confronté à des événements qui le dépassent et de ces temps qui précèdent les points de basculement. "Bunker" est une claque visuelle, narrative et émotionnelle. Mais on peut s'en relever, comme n'aura de cesse de le faire son héros.

    Cette intégrale inédite réunit les cinq actes de cette tragédie fascinante, redécoupés par l'auteur et augmentés d'un dossier où se côtoient planches originales, recherches graphiques, photographies et textes.

  • Zeus a une faiblesse : il ne peut résister aux charmes des mortelles et son épouse Héra est de nature jalouse, très jalouse.
    Dans le royaume d'Argos, une jeune femme confie à Cyddipe, sa meilleure amie, qu'elle est l'amante du roi des Dieux. Zeus l'apprend et ordonne à Poséidon de provoquer un raz de marée afin d'engloutir la cité en même temps que son secret. Le tsunami détruit tout sur son passage.
    Le mari de Cyddipe et leurs enfants font parti des nombreuses victimes.
    Folle de douleur, Cyddipe invoque Zeus et lui pose un ultimatum : ou ce dernier l'aide à ramener les siens des Enfers ou elle dit tout à Héra.
    De mauvaise grâce, il lui cède trois artefacts magiques : une cape d'invisibilité, un morceau de craie passe-muraille et une lame en airain en forme d'éclair capable de provoquer la foudre.
    Mais à chaque emploi de l'un deux, elle contractera une dette envers lui.
    Qu'importe, pour Cyddipe, une seule chose compte : sauver sa famille.
    Elle n'est pas la première à descendre dans le royaume des Enfers dans le but d'en revenir. Jusqu'à aujourd'hui personne n'en est sorti indemne. Pas même Thésée, pas même Hercule.

  • En 1891, Sherlock Holmes disparaît dans les chutes de Reichenbach, poussé dans le vide par son ennemi juré, le professeur Moriarty. Son corps ne sera jamais retrouvé. Fidèle collaborateur du détective, le docteur Watson est persuadé que son ami est encore vivant, retenu prisonnier par Moriarty quelque part dans Londres. Il n'a aucune piste, aucune preuve, mais il s'accroche à ce fol espoir, au grand dam de ses proches qui le voient sombrer peu à peu dans un délire paranoïaque. Pourtant, la machination autour de la disparition de Holmes n'est pas le fruit de son esprit dérangé, elle est bien réelle. Là où Watson fait fausse route, c'est qu'il en est lui-même la cible.

  • Trouveront-ils la clé pour s'en sortir ?

    Quatre individus sans lien apparent, disséminés de par le monde, se retrouvent mystérieusement projetés dans la même pièce. Ici, les règles du jeu sont simples : ils ont une heure pour trouver comment en sortir. Sinon ils meurent. Bien qu'ils ne se connaissent pas, les prisonniers vont devoir mettre leurs ressources en commun pour résoudre les énigmes mortelles de cette escape room infernale et découvrir le lien qui les unit...

    Stéphane Betbeder et Federico Pietrobon nous plongent dans un huis clos angoissant et surnaturel, quelque part entre le mystère de Cube et l'horreur de Saw.

  • Destins croisés dans un Paris violent et agité.

    Début du XXe siècle. Ange, un adolescent auvergnat monté à Paris, rencontre un beau jour Cléo, une jeune prostituée qui est sous la protection d'un souteneur colérique et violent. Entre eux, le coup de foudre est immédiat. Mais le destin s'acharne à les séparer... Ange fera son trou auprès des petites frappes de la capitale, vivant de larcins en tout genre. Cléo gagnera les faveurs d'une courtisane de luxe jalouse et possessive. Il deviendra l'Apache ; elle, la Cocotte.

    Stéphane Betbeder et Hervé Duphot signent un grand mélodrame à la fois social et romanesque. Suivez l'histoire de cet amour impossible dans un diptyque au coeur du Paris turbulent de la Belle époque.

  • Sur la Demarkacia, la peur est contagieuse...
    À plus de 7 000 mètres d'altitude, la Demarkacia est le dernier rempart entre le Velikiistok et le territoire des Ieretiks. Dans le Bunker 37, le soldat Aleksi Stassik scrute le versant ennemi et attend l'offensive. Au-dessus de lui, dans la montagne, un ennemi autrement plus redoutable rôde...

  • L'ordre du monde, menacé par le conflit imminent de forces supra-humaines, ne tient plus qu'à un fil, aussi ténu et léger que le souffle d'un enfant à naître.
    Dans un univers en état de guerre permanent, soumis aux lois mystérieuses d'entités surhumaines, et régi par une discipline militaire confinant à la folie, Christophe Bec et Stéphane Betbeder nous racontent le destin d'un homme que ses origines vont placer au centre d'un combat par-delà bien et mal.

  • Point Zéro entraîne Aleksi Stassik et ses collègues de l'armée du Velikiistok dans les plaines désertiques du Sud, très en dessous des cimes enneigées de la Demarkacia. Le Velikiistok ne disposant pas de réserves d'énergie fossile, il se voit contraint, pour nourrir la guerre menée contre les Ieretiks, de négocier avec le prince des Territoires du Sud, Aberrahman Derleth Al-Hazin. Les accointances de ce dernier avec les Ieretiks sont connues. Le troc qu'il propose aux forces armées du Velikiistok en échange de ses barils est pour le moins singulier...
    "Bunker", dont le tome 1 est sorti en octobre 2006, compte déjà parmi les séries phares de la collection "Empreinte(s)". Pour ce tome 2, Christophe Bec a choisi de remiser ses crayons et de recentrer son travail sur l'écriture, en collaboration avec son ami Stéphane Betbeder. Mais que les lecteurs de la première heure se rassurent, "Bunker" a trouvé en Nicola Genzianella un repreneur au dessin au moins aussi talentueux que son créateur, permettant à la série de garder très haut perchée la barre de son exigence graphique. Du côté du récit, toujours à quatre mains, les scénaristes font monter la tension d'un cran

  • Depuis l'aube des temps, se cache le terrifiant secret d'un pouvoir destructeur...
    Anika Borodine, nièce de l'Imperator, conduit Aleksi Stassik au Point Zéro, épicentre du terrible cataclysme qui a ravagé la région d'Azbuska quinze ans auparavant. Dans les ruines de l'orphelinat où le jeune Aleksi a passé une partie de son enfance, il trouvera les réponses sur ses origines et son passé trouble. Mais le pouvoir qui est enfoui au plus profond de son être et qui attire toutes les convoitises va se révéler bien plus terrifiant et destructeur que tout ce qu'il pouvait imaginer.

    Servi depuis le tome 2 par la maestria graphique de Nicola Genzianella, le récit gagne en intensité d'album en album, pour atteindre dans le tome 3, "Réminiscences", un sommet du suspense. Christophe Bec et Stéphane Betbeder maîtrisent parfaitement l'univers qu'ils ont construit. Et nous rappellent à tout moment que la peur y est contagieuse...

  • Dans un univers en état de guerre permanent, soumis aux lois mystérieuses d'entités surhumaines, et régi par une discipline militaire confinant à la folie, Christophe Bec et Stéphane Betbeder nous racontent le destin d'un homme que ses origines vont placer au centre d'un combat par-delà bien et mal. Ce dernier épisode dénoue tous les fils savamment tissés tout au long de cette tragédie en cinq actes.
    Lancée en 2006, cette série signée Christophe Bec et Stéphane Betbeder reçoit dès le deuxième tome le renfort graphique de Nicola Genzianella, tandis que Christophe Bec choisit de se concentrer sur le scénario. On retrouve, tout au long de la série Bunker les thèmes qui lui sont chers : l'enfermement, la solitude de l'individu doublement confronté à lui-même et à des événements qui le dépassent...

empty