Yves Sente

  • Inquiets pour Mortimer qui a été kidnappé par les hommes du général Xi-Li, le capitaine Blake, accompagné de l'agente nationaliste chinoise Ylang Ti, se lance à la recherche de son ami. Se servant des indices que Mortimer a eu l'intelligence de semer sur son chemin, ils remontent peu à peu la piste qui devrait les conduire jusqu'à lui.



    De leur côté, Mortimer et Han-Dié, archéologue nationaliste qui a trahi son gouvernement pour vendre des documents historiques au général Xi-Li, sont emmenés de force vers le repaire du seigneur de guerre. Mortimer profite de ce voyage pour en apprendre davantage sur les documents qui apporteront la preuve à Xi-Li qu'il est bel et bien le descendant et l'héritier de Shi-Huangdi, le premier empereur de Chine.... dont la légende dit qu'il aurait été emmené à la fin de sa vie dans la Vallée des Immortels.



    Arrivé au camp de prisonniers, Mortimer retrouve Nasir, prisonnier de Xi-Li et à l'agonie. Déterminé à sauver son ami grâce à une « perle de vie » miraculeuse, Mortimer s'évade en compagnie de Mister Chou à la recherche de la fameuse Vallée des Immortels où ces perles seraient cachées. Et si ce mystérieux endroit n'était pas qu'un mythe ?



    Blake parvindra-t-il à rejoindre Mortimer à temps ? Nos deux héros pourront-ils sauver Nasir ? Surtout, parviendront-ils à sauver Hong Kong à temps des projets de destruction ourdis par le général Xi-LI et l'étrange ingénieur Chase... alias, le colonel Olrik ?

  • Jason Mac Lane, alias XIII, a infiltré la Fondation Mayflower, une organisation ultra-conservatrice qui prépare un complot afin de s'emparer de la présidence des États-Unis.

    Perché au sommet de Washington Monument, il s'apprête à exécuter l'ordre de la Fondation dans l'espoir de sauver ses amis : tirer sur le Pape en visite officielle ! À 2132 mètres de distance, sa balle touche le Saint-Père au bras. Parmi les officiels, c'est la panique.

    Réfugiés à l'intérieur du Capitole, le Président et les membres du gouvernement voient le toit du bâtiment s'effondrer sur eux. Quelques minutes plus tard, trois terroristes islamistes tirent dans la foule depuis une camionnette-bélier. Puis des mini-drones, de la taille d'un insecte, lâchent un gaz mortel sur les décombres du Capitole.

    Le président du Sénat, membre du complot, accède alors à la tête du pays. La Fondation Mayflower a atteint son objectif. Il ne lui reste plus qu'à « reprogrammer » XIII en lui implantant une mémoire neuve, afin qu'il devienne entièrement dévoué à sa cause...

  • À Lhassa, le palais impérial du dictateur Basam-Damdu est anéanti par une escadrille d'Espadons, et le monde, soulagé, fête la fin de la troisième guerre mondiale.

    Pendant que, dans la Chine voisine, les communistes de Mao affrontent les nationalistes de Chiang Kai-shek, le Seigneur de la guerre Xi-Li cherche à mettre la main sur un manuscrit qui lui permettra d'asseoir son pouvoir sur l'Empire du Milieu. Face aux menaces qui planent sur la région, le capitaine Francis Blake est chargé d'organiser la défense de la colonie britannique de Hong Kong. De son côté, à Londres, le professeur Philip Mortimer est amené à s'intéresser de près à une curiosité archéologique chinoise suscitant appétits et convoitises. Au même moment, le fameux colonel Olrik, ancien conseiller militaire déchu de Basam-Damdu, profite du chaos ambiant pour monnayer ses services auprès du général Xi-Li afin d'assouvir sa soif de vengeance...



    Premier volet d'un diptyque, La Vallée des Immortels commence exactement là où Le Secret de l'Espadon s'achève. Les amateurs de Blake et Mortimer retrouveront quelques-uns des ingrédients qui ont assuré la renommée de la saga d'Edgar P. Jacobs : la grande aventure, l'exotisme, qui s'exprime ici dans les ruelles dangereuses de Hong Kong, l'atmosphère londonienne digne des plus belles pages de La Marque Jaune et la science-fiction, incarnée par le nouvel engin imaginé par le professeur Mortimer, le Skylantern, le tout relevé par quelques figures de traîtres et par un Olrik plus machiavélique que jamais. Écrit par Yves Sente, l'album est dessiné à quatre mains par Teun Berserik et Peter van Dongen. Inspirés par la « ligne claire » du Mystère de la Grande Pyramide, ils ont su relever ce défi graphique avec maestria et fidélité à l'esprit Jacobsien. Cet album devrait ravir les amateurs les plus pointus de la série.

  • Jason Mac Lane est devenu un nouvel administrateur de la Fondation Mayflower. Pour prouver sa légitimité auprès des membres de la Fondation et de sa présidente, Janet Sheridan-Fitzsimmons, Mac Lane se voit invité à réaliser un test de tir de très longue distance : il doit toucher une cible se trouvant à 2 132 mètres ! Pourquoi ce test de sniper ? Devra-t-il tirer sur quelqu'un ? Comment fera-t-il au moment fatidique pour conserver sa crédibilité auprès de la Fondation sans devenir un assassin ?
    Il sait qu'il va devoir gagner du temps car, dans l'ombre de l'actualité, la Fondation place doucement mais certainement ses pions pour s'emparer du pouvoir aux Etats-Unis. Afin d'assurer la discrétion de leur entreprise, les dirigeants de la Fondation savent qu'ils doivent mettre la main sur les documents historiques qui prouvent ses malversations... et qui sont toujours détenus par XIII.

  • Nos héros les plus british mènent l'enquête sur le plus british des dramaturges : William Shakespeare of course ! Mais qui est-il vraiment ? Entre l'Angleterre et l'Italie, Philip Mortimer et Elizabeth, la fille de Sarah Summertown, résolvent des énigmes plus ardues les unes que les autres. Entre-temps, Francis Blake enquête sur une bande organisée de Hyde Park. Une course contre la montre et des révélations en série : un très grand Blake et Mortimer signé Yves Sente et André Juillard !

  • En 1937, la fille du patron de la Compagnie Générale Transatlantique, Juliette, a 22 ans, son diplôme en poche, et s'apprête à tenter de devenir grand reporter.

    Son père, qui a entretemps fondé sa propre compagnie de cargos, se voit proposer par Gustave Noirhomme, son associé, une offre difficile à refuser : Herr Von Riblach, homme de confiance de Hitler concernant la marine civile, voudrait entrer dans le capital de la Compagnie des Cinq Océans. Juliette, bien consciente des projets d'invasion des nazis, refuse tout net.

    Malgré les réticences machistes des rédacteurs en chef, Juliette n'abandonne pas son rêve de devenir grand reporter et le journal Horizon France lui donne l'occasion de montrer sa valeur en l'engageant comme stagiaire de Daniel Fraiser, journaliste aguerri mais particulièrement désagréable.

    Gustave Noirhomme, lui, est prêt à tout pour que Juliette cède ses parts aux nazis...

    Avec "Mademoiselle J", Yves Sente et Laurent Verron font du XXe siècle une passionnante épopée !

  • Laurent Verron, le digne héritier de Roba, Peyo et Franquin, et Yves Sente le scénariste aux mille visages se sont immergés dans l'atmosphère de ces années grises afin d'en restituer brillamment l'essence. Le trait enlevé de Verron magnifie ce panorama plein de caractère d'une époque en proie à la lutte des classes, sur fond d'immigration et de vastes traversées. Cette épopée transatlantique, que colorent les romans de Dickens, fait se côtoyer la grande Histoire avec la petite à travers les destinées de ses deux jeunes héros. « Il s'appelait Ptirou », ou les origines du personnage de Spirou créé par Rob-Vel, réinvente l'aventure romanesque.

  • Pour satisfaire son chef, Randolph McKnight, Dany Finkelstein doit lui proposer un nouvel article en béton. Et justement, il vient de recevoir des documents qui promettent de faire une fois encore des ravages. Ceux-ci sont en lien direct avec l'enquête menée par l'aîné des Finkelstein et Warren Glass, ainsi que le travail du cadet, The Kelly Brian Story. Non seulement ces découvertes risquent de mettre à mal l'image idéalisée des origines du pays et de ses premiers colons, mais également de briser la réputation de certains de ses dirigeants actuels, candidats à la présidence. Du moins, si Finkelstein parvient à publier ces informations, car les espions rôdent et cette affaire dérange de nombreuses personnes haut placées qui aimeraient voir cette publication tuée dans l'oeuf...

  • Dans Le Bâton de Plutarque, 23e récit des Aventures de Blake et Mortimer, Yves Sente et André Juillard imaginent la toute première collaboration des deux héros. Le récit se déroule avant Le Secret de l'Espadon, nous sommes alors au printemps 1944...



    Le capitaine Blake vient de réussir, aux commandes d'un prototype du Golden Rocket, à déjouer une attaque suicide contre le Parlement anglais. Un exploit qui lui vaut d'être recruté par le MI 6. Sa mission ? Faire gagner aux Alliés la Deuxième Guerre mondiale et les préparer pour... la troisième ! Dans une base secrète du MI 6, Blake découvre que son partenaire n'est autre que Mortimer, son ami d'enfance. Plongés au coeur d'une vaste affaire d'espionnage et de guerre technologique entre grandes puissances, les deux hommes vont côtoyer un étrange et fort peu sympathique spécialiste des langues slaves, un certain colonel Olrik...



    Un tome 23 qui offre une préquelle aux Aventures de Blake et Mortimer créées par Jacobs, grand classique de la B.D. d'aventure et d'espionnage franco-belge.

  • D'E. P. JacobsLe Secret de l'Espadon (1 2 3)Le Mystère de la Grande Pyramide (1 2)La Marque jauneL'Énigme de l'AtlantideS.O.S. MétéoresLe Piège diaboliqueL'Affaire du collierLes 3 Formules du Professeur Satô (1 2)Dossier Mortimer contre Mortimer (crayonnés)Du même auteurLe Rayon "U"De J. Van Hamme et T. BenoitL'Affaire Francis BlakeL'Étrange Rendez-vousD'Y. Sente et A. JuillardLa Machination VoronovLes Sarcophages du 6e continent (1 2 - à paraître)

  • Cette nouvelle aventure de Blake et Mortimer conduit nos deux héros à Oxford. L'Ashmolean Museum et sa célèbre collection archéologique est le théâtre de vols inexpliqués auxquels sont liés une série de meurtres tout aussi mystérieux. Tels les héros d'Agatha Christie, Blake et Mortimer mènent l'enquête. Yves Sente et André Juillard nous offrent une aventure dans la plus pure tradition des romans policiers britanniques.

  • Le Duel des esprits Alors que l'ouverture de l'Exposition Universelle de Bruxelles est compromise par les manifestations surnaturelles qui ravagent les différents pavillons, Blake, Mortimer et Nasir font route vers l'Antarctique afin de découvrir l'origine mystérieuse de ces terribles déluges électriques. Mais ils ignorent encore le terrible secret enfoui dans les glaces du 6e Continent.

    Un deuxième tome époustouflant qui clôture en beauté l'aventure indienne des deux plus célèbres héros britanniques. Nous avions quitté Bruxelles et l'Exposition Universelle ravagée par des phénomènes électriques particulièrement inquiétants. Pressentant que la source de ce mystère pouvait être au pôle sud, Blake, Mortimer et le fidèle Nasir font route vers le 6e continent. Mortimer se demande surtout si sa route va à nouveau croiser celle d'Açoka, l'empereur indien millénaire, père de Gita, celle qui vit toujours dans le coeur du savant Écossais ?

    Après une courte escale en Afrique du Sud, nos héros vont monter à bord de La Madeleine, et mettre le cap vers l'Antarctique. Dans ce territoire désertique et glacial, ils vont parcourir mille épreuves, lutter contre les éléments déchaînés, subir de terribles secousses sismiques et retrouver leur vieux ennemis. Ils vont aussi découvrir la fantastique invention du Professeur Labrousse, le Subglacior, un sous-marin révolutionnaire capable de se déplacer dans la glace.

    Une aventure hors du commun scénarisée de main de maître par Yves Sente et superbement mise en image par le génie d'André Juillard.

  • Ayant ramené une roche mystérieuse de son expédition au Pôle Sud, Mortimer est bientôt mis sur la piste d'une civilisation fantastique dont le berceau semble niché dans les entrailles du cratère du Ngorongoro, non loin du lac Victoria. Commence alors une somptueuse aventure africaine qui conduira pour la première fois nos deux héros vers l'Afrique noire et le Tanganyka (Kenya et Tanzanie actuels). Avec ce grand retour des deux plus célèbres gentlemen de la bande dessinée, Yves Sente et André Juillard signent un thriller qui surprendra et ravira plus d'un amoureux de cette série mythique et de grande aventure en général

  • 1957 : USA et URSS se livrent une guerre sans merci pour être les premiers dans l'espace. Sur le cosmodrome de Baïkonour, et malgré un danger de pluie de météorites, le général Oufa, commandant militaire de la base, oblige le professeur Ilioutchine, chef du projet scientifique, à procéder au lancement d'une fusée.



    Frappé par les météorites, l'engin retombe. L'équipe chargée de ramasser les débris est anéantie par un mystérieux virus.



    Moscou ordonne de détruire toute trace du fléau. Mais le Dr Voronov, chef de la clinique du KGB de la base, isole la souche venue de l'espace. Il s'en sert pour assassiner les maîtres du Kremlin, traîtres selon lui à la pensée du grand Staline, et les chefs d'Etat occidentaux. Son assistante fait passer à l'Ouest un échantillon du virus mortel. Une terrible lutte contre la montre commence entre les héros du monde libre, le professeur Mortimer et son ami le capitaine Blake, et le sinistre Voronov qui dispose d'une autre arme secrète : un certain colonel Olrik...

  • Betty à l'hôpital, le mafieux Little Joe à ses trousses, le FBI l'accusant toujours d'actes terroristes : il est temps pour lui de quitter les États-Unis. Paris-Bruxelles-Amsterdam-Leyde. Le résultat des recherches de son ami d'enfance Jim Drake et Annika, la jeune dealeuse aux cheveux roses, entraînent XIII sur les traces de son parrain. Un nouveau jeu de piste l'attend pour découvrir les secrets du Mayflower : « Toujours suivre la flèche Wampanoag ».

  • Dans ce 24e tome de la série XIII, Sente et Jigounov mettent Jason Mac Lane et la Fondation Mayflower face à face. Tous les moyens sont bons pour la Fondation qui tente de récupérer les documents que Jason a en sa possession. Jones et Carrington sont menacés de mort et il reste à XIII à comprendre au plus vite son passé s'il veut sauver ses amis. et le gouvernement américain lui-même. Dans cette course contre la montre, XIII découvrira son incroyable héritage, ses illustres ascendants et, plus proche de nous, le commanditaire du meurtre de son père adoptif.

  • Yves Sente et Iouri Jigounov signent le tome 22 de XIII : Retour à Greenfalls, dans cette petite ville où Jonathan Mac Lane a été assassiné. XIII est tombé aux mains de la fondation Mayflower et, sous hypnose, se retrouve pressé de questions : il serait le dernier descendant de la branche des Aventuriers du Mayflower et connaîtrait l'emplacement de certains documents qui rendraient leurs droits aux Puritains ! Betty, elle, traverse les États-Unis pour découvrir les secrets du père adoptif de Jason. Sa quête la mènera, elle aussi, à Greenfalls.

  • Après avoir découvert la vérité sur son identité, XIII va tenter de percer les mystères de sa mémoire. Ce 20e album marque le début d'un nouveau cycle, où le héros cherche à retrouver ses souvenirs.
    Pour ce faire, une charmante psychiatre du Maine, le Docteur Suzanne Levinson, lui recommande la stimulation cérébrale. Grâce à cette expérience XIII croise la piste providentielle d'un vieux copain de classe, Jim Drake. Mais les tueurs de la USafe Incorporated empêchent les retrouvailles. Avant de mourir, Drake a néanmoins eu le temps d'évoquer devant son ami le jour du Mayflower. Voilà XIII face à un nouveau complot...

  • Suite des aventures de XIII ! Sur les traces de Van Hamme et Vance, Yves Sente et Iouri Jigounov en poursuivent le récit de la plus belle des manières dans ce tome 21. Toujours réfugié en France chez Armand et Betty, notre amnésique est traqué par la société de mercenaires USafe. Ceux-ci iront même jusqu'à prendre Jones en otage au Banichistan pour attirer XIII. Betty, de son côté, enquête sur le Mayflower, source d'un complot et de révélations supplémentaires...

  • Philadelphie, 1776. Mrs Betsy est dépêchée par les indépendantistes américains pour concevoir le tout premier drapeau des futurs États-Unis d'Amérique. Sa domestique, Angela Brown, décide alors de transformer cet étendard en un hommage révolutionnaire, en y adjoignant en secret un symbole inestimable...

    Douvres, 1944. Le soldat Lincoln se morfond dans son camp militaire, entre discriminations raciales et bagarres quotidiennes. Jusqu'à ce qu'il reçoive une lettre de sa soeur, Johanna, annonçant qu'elle a découvert dans les possessions de leur tante décédée les mémoires d'Angela Brown - rien de moins qu'un témoignage d'une rareté et d'une valeur exceptionnelles. Si l'histoire relatée dans ces mémoires est réelle, alors c'est l'histoire des États-Unis qui est à récrire.


    Sauf que l'emblème américain est aux mains des Allemands nazis, qui l'ont dérobé ainsi que d'innombrables trésors, au cours de leurs pillages. S'ensuit donc la mise en place d'une opération de la plus haute importance, à laquelle participe Lincoln...

    Quand Yves Sente rencontre Steve Cuzor, c'est la petite histoire et la grande Histoire qui se percutent dans un album aux allures d'épopée. Par l'ampleur de sa narration et la densité de son graphisme, ici sublimé par le noir et blanc du tirage de luxe, Cinq branches de coton noir est d'ores et déjà une oeuvre mémorable.

  • Alors que Thorgal, à bord du Bateau-Sabre, se dirige vers Bag Dadh à la recherche d'Aniel, la belle et mystérieuse Salouma lui apprend que les Magiciens Rouges ont condamné son fils à mort afin qu'il renaisse en tant que Maître des Magiciens Rouges. Salouma lui raconte l'histoire de la ville de Bag Dadh et de la Confrérie des Magiciens Rouges. A la lumière de ce récit, Thorgal se trouve face à un dilemme : sauver son fils ou sauver Bag Dadh de la tyrannie ? La vie de son fils vaut-elle la souffrance d'une ville entière ?

  • Au terme d'une vie passée à voler, tromper et tuer, Kriss de Valnor meurt dans un acte de bravoure et de bonté. Les Walkyries ne savent quel destin lui réserver : le Walhalla, paradis des guerriers, ou l'errance éternelle dans les brumes glaciales du Niflheim ? La farouche combattante doit maintenant plaider sa cause devant la déesse Freyja. Pour cela, il lui faut se souvenir de l'enfant qu'elle était, des premiers coups subis. et rendus !
    C'est une histoire dure que nous content Yves Sente et Giulio De Vita, lequel honore avec maestria le privilège d'être le premier dessinateur invité dans Les Mondes de Thorgal. Son talent pour les décors confère d'emblée une dimension mythique à ce récit qui nous ouvre les portes d'Asgard. Superbement servi par un découpage bien pensé, donnant au lecteur autant de respirations que de pépites graphiques, le dessinateur de Wisher a toute latitude pour nous offrir de véritables tableaux. Son autre grande force réside dans l'émotion qu'il sait faire exprimer par les visages. Les sentiments sont en effet au coeur de ce récit ambigu qui voit le narrateur se faire l'avocat de la belle amazone, au dossier si lourd, mais tellement émouvante. Puisqu'il a choisi le procès comme fil conducteur de ce diptyque, le scénariste interroge directement la notion de Justice. Une enfance digne des romans de Zola peut-elle excuser une inextinguible soif de sang ? Doit-on condamner le passé ou choisir de donner une chance à l'avenir ? Autant de questions auxquelles Freyja doit maintenant répondre, laissant le lecteur suspendu à son verdict. Kriss de Valnor dans la série Thorgal À tout seigneur, tout honneur ! Si Kriss de Valnor n'a que brièvement été reine dans les pages de la série, elle n'en reste pas moins souveraine dans le coeur des centaines de milliers de lecteurs de Thorgal. Retour sur le parcours d'un des personnages les plus ambigus, et les plus beaux, de la bande dessinée... Lorsque Thorgal et ses compagnons rencontrent Kriss de Valnor pour la première fois, la belle jeune femme est en bien mauvaise posture, prisonnière de brigands qui n'ont pas hésité à abuser d'elle. Une fois délivrée, elle prouve sur-le-champ qu'elle n'a rien d'une demoiselle en détresse, exécutant froidement ses ravisseurs ! Elle participe ensuite au côté de Thorgal, à un concours de tir à l'arc où elle préfère dérober le prix, causant la perte de son seul ami. Kriss est ainsi faite : en dépit des sentiments qu'elle éprouve pour Thorgal, elle est avant tout individualiste, manipulatrice. Blessée par les hommes à maintes reprises, elle ne leur accorde aucune confiance et ne laisse jamais ses émotions barrer la route de ses ambitions. Sa seule peur est de vieillir et de perdre ses charmes, une arme encore bien plus redoutable que ses flèches. Elle obtiendra finalement ce qu'elle espérait de Thorgal, en profitant d'une amnésie temporaire de ce dernier. Lorsqu'il s'éveillera, il sera devenu Shaïgan-sans-merci, cruel seigneur pirate régnant aux côtés de « sa femme ». Mais, l'illusion ne durera guère ! Kriss, furieuse et blessée dans son amour-propre ne réussira pas à prendre le contrôle des pirates. Elle sera vendue comme esclave dans une mine où, à force de cruauté, elle passera du rang de victime à celui de bourreau. Ses retrouvailles avec nos héros s'accompagneront d'une révélation de taille : elle est à présent mère d'un petit Aniel qu'elle a conçu avec Thorgal durant l'amnésie de celui-ci. Néanmoins, elle aura clairement changé, au point de se sacrifier pour donner une chance de fuite à ses compagnons d'infortune et pour que vive son fils. Une fin aussi ambiguë que sa vie, qui fera dire à Thorgal que « sa disparition laisse un vide étrange ». Epitaphe ? C'est maintenant à Freyja d'en décider... Les Mondes de Thorgal Loin d'être un one-shot sans lendemain, Kriss de Valnor est la première partie émergée de l'iceberg colossal que sera Les Mondes Thorgal.

  • Les Magiciens Rouges ont enlevé Aniel et l'emmènent vers leur « capitale » : Bagh Dhad !
    Une fois de plus Thorgal a donc dû laisser femme et enfants aux village pour reprendre la route.
    Celle-ci le mène au bord des fleuves du Nord qu'empruntent les marchands viking qui font du commerce avec l'Orient en empruntant les voies fluviales. Ces voies étant gelées sur une bonne portion de route, les marchands utilisent des bateaux-sabre (sortes de brise-glace de l'époque).
    Thorgal se fait engager comme « défenseur » sur l'un de ces bateaux et, avec l'aide de Petrov, un nouveau compagnon de route, se lance sur les pistes de glace et de neige à la poursuite des ravisseurs d'Aniel.
    Le voyage ne pouvait évidemment pas se dérouler sans heurts...

  • Pour acquitter une dette d'honneur, Jolan a accepté de confier sa vie au mystérieux Manthor. En effet, le maître de la Magie Rouge cherche son « Élu », seul capable d'accomplir ses desseins. Le fils de Thorgal a brillamment passé l'épreuve d'admission dans l'Entremonde, un parcours semé d'embûches conçu pour tester les prétendants au titre. Car, s'il n'y a qu'un seul élu, il y a bien cinq appelés, et certains prennent la compétition très à coeur. Leurs premiers faits d'armes avaient pour but de leur enseigner les vertus de la coopération, mais, aujourd'hui, l'heure n'est plus à l'entraide ! Leur nouvelle mission n'a rien d'une partie de plaisir : profitant de l'alignement des lunes entre les mondes, les cinq adolescents doivent franchir la porte entre les mondes, pénétrer Asgard, le territoire des dieux. et y dérober le bouclier de Thor, le dieu de la foudre ! Une mission d'autant plus dangereuse que Jolan et ses compagnons n'ont que trois jours pour l'accomplir. Faute de quoi ils seront piégés sur Asgard, livrés en pâture à la colère divine. Pis, seul celui qui ramènera le bouclier sera déclaré l'Élu. C'est chacun pour soi et dieux contre tous ! Yves Sente tisse progressivement les fils du destin qu'il réserve au fils de Thorgal. Mais il n'oublie pas ce dernier pour autant. Petit à petit sont dévoilés les pans d'une toile complexe, entremêlant les destins du petit Aniel, de Jolan et de Thorgal. Bien que ce ne soit que son deuxième album sur la série, on le sent d'ores et déjà très à l'aise avec les personnages, capable d'apposer sa griffe dans le respect du travail accompli par Jean Van Hamme. Grzegorz Rosinski, quant à lui, poursuit sa quête graphique. Le travail à la peinture à l'huile lui permet de résoudre ses interrogations concernant la représentation de la matière, et de nous offrir un grand spectacle. On reste subjugué par sa capacité à conserver l'énergie du trait là où tant d'autres figent leur dessin dès lors qu'ils y apposent des couleurs directes. Ses personnages s'y essayent à peine, mais cela fait déjà longtemps que l'artiste a posé un pied dans le territoire ordinairement réservé aux dieux !

empty