Misma

  • Un beau voyage Nouv.

    Un beau voyage

    Delphine Panique

    • Misma
    • 16 Avril 2021

    " Ah les voyages ! Aux rivages lointains, aux rêves incertains, que c'est beau les voyages ! " chantait Barbara. Mais il faut bien le dire, durant cette année 2020, les voyageurs, ceux qui se ressourcent auprès de paysages, de senteurs, de saveurs inconnues, ont été bien malmenés. Heureusement, en 2021 " Un beau voyage ", de Delphine Panique, arrive pour leur venir en aide ! Comment faire pour voyager lorsqu'on est bloqués ? Imaginons-nous, en mer, pendant un calme plat : pas de vent, pas de courant.
    Le navire, telle une souche morte, est immobilisé. Que faire, à part imaginer les îles qu'on pourrait accoster, les terres qu'on souhaiterait aborder ? Que faire, à part évoquer diverses légendes marines et autres monstres aquatiques ? Que faire, à part se raconter des aventures passées, et, pourquoi pas, futures ? Tant que vous resterez calme, tant qu'il vous restera des vivres, tout ira bien... Et après ? Après Orlando, fausse adaptation littéraire, et En temps de guerre, chronique historique douteuse, Delphine Panique revient chez Misma, son éditeur originel, pour s'attaquer au genre du récit de voyage en mer, et, comme à son habitude, le détourner.
    Son voyage sera donc immobile. Les protagonistes ont beau être sur un bateau à voile, ou quelque chose qui y ressemble, ils sont bloqués. Ils ne peuvent qu'imaginer. Dès lors, Delphine Panique, au travers d'une longue discussion entre le Capitaine et son mousse Béber, développe tout un imaginaire traditionnel et référencé sur le voyage en mer : îles inconnues, naufrages, tempêtes, pêche à la baleine, monstres marins et autres créatures des profondeurs.
    Mais petit à petit, malgré leurs joyeuses rêveries, les deux protagonistes vont faire face à l'angoisse de la solitude, de l'inconnu, et laisser apparaître leurs faiblesses et leurs peurs devant la force des éléments qui les entourent, devant l'immense et secrète monstruosité de l'océan... Pour ce nouvel album, Delphine Panique accentue brutalement le minimalisme de son dessin et de sa mise en scène.
    Horizon plat, dessins géométriques tirant vers l'abstraction, pour un récit dénué d'actions mais ponctué de dialogues truculents et de curieux paysages imaginaires qui invitent le lecteur à la rêverie, à la divagation, au voyage.

  • Si les objets pouvaient parler, ils en auraient de belles à raconter ! Une première rencontre dans un bar, un dîner romantique aux chandelles, une torride étreinte sous la couette, une scène de ménage explosive, une douloureuse séparation... Ils sont les témoins numéro un de nos mascarades quotidiennes. Mais finalement, qui sait ce qu'il se passe une fois qu'on a le dos tourné. Et si tous les objets qui nous entourent avaient une âme ? Et si eux aussi étaient animés par les mêmes désirs ? Dorothée de Monfreid s'est faite toute petite dans un coin et elle a tout vu tout entendu ! Un feu de cheminée qui chauffe une bûche, un timbre qui vole un baiser à une enveloppe, une tasse qui multiplie les aventures d'un soir avec des sachets de thé, une paire de chaussettes qui se sépare pour un slip, des légos qui s'emboîtent dans toutes les positions, etc... etc... On ne présente plus Dorothée de Monfreid !Autrice et illustratrice de plus d'une cinquantaine de livres pour enfants publiés pour la plupart à L'École des Loisirs, Dorothée a pour habitude de peupler ses albums de toutous, de chats, d'éléphants ou de crocodiles. Pour LES CHOSES DE L'AMOUR, les êtres vivants ne lui suffisent plus, elle décide de s'amuser avec les objets. Cette série de strips est initiée en 2017 pour le journal grand format MON LAPIN QUOTIDIEN de L'Association. Elle offre aux lecteurs une parodie drôle, fantaisiste et terriblement sensuelle des comportements amoureux humains. Depuis, elle a continué à dessiner tout un tas d'autres strips qui viennent former ce petit guide de l'Amour chez Misma dans lequel chacun chacune se reconnaîtra (que ce soit sous la forme d'un grille-pain, d'un verre de vin, d'une lampe de chevet ou tout autre objet du quotidien).

  • Où est le club des chats ?

    Yoon-Sun Park

    • Misma
    • 5 Février 2021

    Minous, minous, minouuus... ??? Souvent, on se demande où s'aventurent nos chers félins domestiques et ce qu'ils peuvent bien fabriquer une fois qu'ils ont passé la chatière de la maison. Comme ces émission TV du style " la vie secrète des chats ", on aimerait nous aussi les équiper d'un collier GPS et suivre le moindre de leurs déplacements dans le quartier. Avec Plume, Nounours et Choupi, on ne serait pas au bout de nos surprises ! On verrait qu'ils prennent le thé chez la voisine, qu'ils font des tours de manège à la fête foraine du village, qu'ils voyagent jusqu'au Québec en sous-marin et même qu'ils se transportent à des milliers d'années lumière grâce à un vulgaire carton.
    Heureusement, Marie sait comment les faire rappliquer en vitesse. Il suffit juste d'agiter un bon gros sac de croquettes ! Ce troisième CLUB DES CHATS est encore plus loufoque et fantastique que les deux précédents volumes. Yoon-sun Park se régale à faire vivre les aventures les plus folles à ses 3 chats et à leur faire rencontrer des personnages incroyables : Bongo le Chien Millionnaire, Salopette le chat québécois, des dauphins, des dinosaures et même Léonard de Vinci ! Avec un humour décalé et des dessins expressifs rehaussés de couleurs vives, ce tome 3 dégage une fantaisie explosive et une énergie communicative qui ravira tous les amoureux de chats de 7 à 77 ans.
    Le précédent album de la série, LE CLUB DES CHATS CASSE LA BARAQUE, était cette année dans la " Sélection Jeunesse " du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême.

  • Winter trauma

    Simon Hanselmann

    • Misma
    • 14 Juin 2019

    Brrrrrrrr... Un vent glacial souffle sur la série Megg, Mogg & Owl. Il faut dire que depuis que Owl a quitté le nid, c'est la sinistrose à la maison. Dehors c'est l'hiver, ça pèle, il n'y a rien d'autre à faire à part rester sous la couette et fumer des péts. Évidemment, à la fin du mois tout est parti en fumette et il ne reste plus un rond pour payer le loyer. Megg doit alors gruger sévère pour continuer à toucher ses alloc' et Mogg n'a plus le choix, il doit trouver un boulot ! Avec tout ça, nos deux tourtereaux dont le couple bat de l'aile ne sont pas aidés... Devinez qui a pris la place de Owl dans la maison ?
    Je vous le donne en mille : Werewolf Jones !!! La mythique série de Simon Hanselmann Megg, Mogg & Owl est de retour et comme d'habitude, c'est immoral, poisseux et jouissif! Récompensé par le Fauve d'Angoulême «Prix de la série» en 2018 avec Happy Fucking Birthday!, Simon Hanselmann continue de démontrer qu'il excelle dans l'art du sitcom en bande dessinée. Ce nouvel opus, élève encore le niveau d'un cran et enfonce toujours plus les personnages dans leur névrose, leur dépression et leur incapacité à s'intégrer dans notre société.

  • Les déchets Nouv.

    Les déchets

    Michelangelo Setola

    • Misma
    • 6 Mai 2021

    Un groupe d'hommes au volant d'une camionnette roulent en direction d'un immense complexe pétrochimique. Venus réaliser des travaux de maintenance et de réparation industrielle, ils sont sommés par Radelli, le patron tyrannique de l'usine, de réaliser les travaux nécessaires en une semaine. L'usine est délabrée, toute la structure et les équipements sont vétustes. Les techniciens se mettent au travail mais ils se rendent rapidement compte que les délais sont impossibles à tenir.
    Soudain, une explosion se produit et le groupe se retrouve prisonniers de cette usine-mouroir, condamnés à travailler aux côtés d'ouvriers défigurés et déformés par les substances toxiques... Dans LES DECHETS, l'auteur italien Michelangelo Setola imagine un monde post-apocalyptique aux paysages de désolation. Le ciel est envahi de nuages toxiques, l'air à un goût de métal. Les humains, aux allures de troupe de freak show, ont des visages difformes, à moitié fondus, avec des ex-croissances, comme s'ils avaient été trop longtemps exposés à des substances radioactives.
    Ces ouvriers, damnés d'une terre à l'agonie, sont les rebuts d'une société en quête d'industrialisation massive aux conséquences désastreuses sur l'écosystème. Avec ce tableau sans filtre et désabusé, Michelangelo Setola dépeint une dystopie aux lendemains sombres qui résonne comme une urgence à réagir à la crise écologique et sociale. L'auteur exprime ici toute la virtuosité de son dessin à la fine mine graphite dans des planches en grand format d'une beauté violente qui sied parfaitement à l'ambiance fantastique et inquiétante de son histoire.
    LES DECHETS est son deuxième livre à paraître en France, après DORMIR DANS LA BOUE, paru en 2016 chez Actes Sud.

  • My road movie

    Nylso

    • Misma
    • 10 Septembre 2020

    Jean-Michel vient de se payer sa toute première voiture. Une belle cylindrée grand tourisme, une occasion en or, toutes ses économies y sont passées. Pour fêter ça, il décide d'aller chercher son frère Philippe à Paris pour l'emmener passer des vacances à l'océan. Sur la route, les deux frangins se remémorent leur enfance, se chamaillent un peu et se souviennent de leurs vacances d'été passées dans le Finistère. Arrivée à destination, rien ne se passe comme prévu. La maison que leur avait prêtée un ami n'est finalement pas disponible et la voiture de Jean-Michel tombe en panne en rase campagne. S'en suit toute une série d'imprévus qui vont gâcher les vacances et faire de ce road-movie un véritable fiasco. Et si le plus important au fond, c'était le temps précieux passés entre frères ? Argu : Nylso raconte souvent que c'est en regardant son frère cadet Philippe dessiner, qu'il a appris le dessin. Les deux frères ont depuis touts petits une relation spéciale. De caractère et de physique pourtant très différents, leurs parents les habillent de manière identique, ils ont une passion commune pour le rock et tous deux rêvent de devenir dessinateur de bd. Chose amusante, c'est Philippe, le petit frère, qui a toujours eu le rôle du grand frère, protecteur et rassurant envers Jean-Michel. Les deux frères (les derniers d'une fratrie de sept enfants) très proches à l'époque, ont aujourd'hui pris de la distance. Le temps a fini par les éloigner. Avec ce livre, Nylso tente de retrouver la relation fusionnelle qu'il avait avec ce frère. Cette virée imaginaire en voiture est une bouffée de nostalgie où les souvenirs sont l'occasion de s'expliquer et de régler ses comptes... mais c'est avant tout une émouvante déclaration d'amour fraternel !

  • Gousse & gigot

    Anne Simon

    • Misma
    • 17 Janvier 2020

    "Nous sommes soeurs et nous n'étions pas désirées. C'est tout ce que je sais."

  • Megg est une sorcière, Mogg son chat de compagnie et Owl est leur ami hibou.
    Jusque là tout aurait des allures de gentil conte pour enfants sauf que la sorcière en question est une toxico dépressive, le chat un gros obsédé et le hibou leur souffre-douleur ! Pas de forêt enchantée ni de pouvoir magique, cette sordide comédie plante son décor au beau milieu d'un calme et banal quartier résidentiel. Le genre d'endroit parfait pour passer ses journées à s'emmerder. Et c'est ce que font les trois compagnons qui n'ont rien d'autre à faire que "comater" sur le canapé, boire, fumer des joints, et tuer le temps en imaginant les jeux les plus débiles possibles ...
    Megg, Mogg and Owl est un clin d'oeil à la série anglaise des années 70, Meg and Mog, suivant les aventures de trois amis : une sorcière, un chat et un hibou. Simon Hanselmann en détourne tous les codes imaginant ainsi une « teen comedy » foi-reuse sous fond de sexe, drogue et Lexomil.
    Avec un dessin à mi-chemin entre Garfield et les Simpson, il s'impose maître en l'art du récit intime ordinaire. Ses dialogues frôlant l'humour noir et sa mise en scène comique parviennent à nous faire ressentir de la compassion pour cette jeunesse perdue.

  • Un dîner raffiné pour quatre personnes dans un restaurant français étoilé, entouré d'amis qui vous chérissent et vous couvrent de cadeaux... Peut-on rêver meilleur anniversaire ? Si vos amis en question sont ces trois tarés immatures de Megg, Mogg et Werewolf Jones, alors certainement, oui ! Owl a attendu cette soirée d'anniversaire depuis longtemps ! Il a prévu de convier Megg et Mogg à L'Escargot Truffé, un haut lieu de la gastronomie française. Mais voilà que Werewolf Jones s'invite lui aussi sans demander et, une fois à table, le dîner prend très vite des allures de cauchemar. Ses trois « invités » n'ont aucune tenue et lui foutent la grosse honte dans le restaurant : ils jouent avec la nourriture, critiquent le serveur à voix haute, se bourrent la gueule, crachent par terre et importunent les clients. Résultat : pas de cadeau pour Owl, mais une addition salée et une soirée d'anniversaire qui va finir en longue et sombre nuit au poste de police.

  • Megg la Sorcière, Mogg le chat et Owl le Hibou sont de retour pour de nouvelles aventures ! Enfin si l'on peut parler d'aventures... Leur exploits se limitent surtout à rester le cul sur le canapé toute la journée à mater des séries TV ou à zoner dans le quartier à la recherche d'une connerie à faire.
    Dans ce Magical Ectasy Trip, Megg s'enfonce plus profondément encore dans sa dépression, Mogg n'arrive toujours pas à refouler ses pulsions sexuelles et Owl continue de subir les pires crasses de ses deux meilleurs amis. Et la drogue n'arrange pas leur cas. De gros bangs en pétards bien chargés, nos protagonistes sous psychotropes ont perdu pied depuis bien longtemps avec la réalité. À nous de les suivre dans leur trip pour un embarquement immédiat destination : « le grand n'importe quoi » !
    Ce deuxième album de Megg, Mogg & Owl compile 200 pages de nouvelles histoires inédites de l'australien Simon Hanselmann. Et le retour tant attendu de ces trois anti-héros est jouissif ! Débiles, sadiques, dépravés, immoraux, alcoolos, les personnages de cette série arrivent malgré tout à faire preuve de tendresse et ont cet incroyable pouvoir de nous faire passer du rire au malaise en un quart de seconde.
    Simon Hanselmann n'en finit pas de nous surprendre avec son sens aigu de la mise en scène, ses dialogues jubilatoires et son humour noir terriblement communicatif !

  • Megg et Mogg s'envolent en amoureux à Amsterdam, laissant Owl, qui aurait bien aimé les accompagner, tout seul. Ahhh Amsterdam ! Ses tulipes, son fromage hollandais, ses balades à vélos, ses jolis canaux... et surtout ses « Coffee shops », fameux bars à cannabis où l'on peut fumer en toute convivialité. L'euphorie de nos deux tourtereaux ne va être que de courte durée : à peine arrivés sur le sol néerlandais, ils réalisent en ouvrant leur valise qu'ils ont oublié leurs antidépresseurs.
    Il pleut, il fait froid et la ville n'a alors plus du tout le charme escompté.
    De son côté, Owl a une paix royale. La maison est étincelante de propreté et personne n'est là pour gâcher ce délicieux moment de tranquillité. Enfin, personne...
    C'est vite dit. Voilà ce bon vieux Werewolf Jones qui débarque à l'improviste et décide de taper la grosse incruste....

  • Détective Kahn

    Min-Seok Ha

    • Misma
    • 7 Février 2020

    DRIIIIING DRIIIIING ! Le téléphone jaune sur le bureau du Détective Kahn s'agite dans tous les sens. L'inspecteur en chef Kong est à l'autre bout de la ligne. Il a une nouvelle mission à confier à notre Sherlock Holmes en culotte courte. C'est lui qu'on appelle quand les adultes n'arrivent pas à résoudre un mystère ou piétinent sur une affaire. Au volant de sa voiturecapsule, il fonce sur les lieux et mène l'enquête en compagnie de son fidèle assistant, le chat Nibalius.
    D'une simple histoire de vol de billes au grand complot planétaire, Détective Kahn devra contrecarrer les plans de vilains criminels en tous genres. Mais attention, il faudra s'assurer d'être rentré pour l'heure du goûter...
    Que voulez-vous ? C'est un enfant après tout ! Avec ses intrigues prenantes et ses drôles de personnages hauts en couleurs, Détective Kahn se lit comme on regarde un dessin animé à la télé. Une fois commencé, impossible de décrocher ! L'inspecteur à l'imper' rose et son chat à chapeau pointu vert ne manquent pas d'artifices pour venir à bout des énigmes les plus farfelues. Action, humour et fantaisie, voilà les ingrédients des nombreux épisodes de cet Inspecteur Gadget à la coréenne imaginé par Min-seok Ha.

  • La geste d'Aglaé

    Anne Simon

    • Misma
    • 15 Février 2012

    Aglaé avait annoncé à son père : "Je hais tous les hommes" et pourtant, elle en aimera trois : son mari, son amant et son fils. Tour à tour, combattante, passionnée, soumise, son destin est intimement lié à la complexité de ses sentiments. La Geste d'Aglaé retrace le parcours d'une femme bafouée puis toute puissante, portée aux nues en devenant la Reine d'un pays dévasté.
    En disséquant les rapports humains, cette comédie sentimentale nous livre une fable foisonnante, où les dangers du pouvoir rôdent toujours...
    Anne Simon développe depuis 2005 toute une galerie de personnages atypiques, que l'on retrouve au fil de ses publications, construisant ainsi une véritable saga. Aglaé apparaît pour la première fois dans Perséphone aux Enfers (Michel Lagarde), puis régulièrement dans les revues Dopututto (éditions Misma) et Lapin (L'Association), ainsi que dans les 2 tomes de Gousse & Gigot (Misma).
    Un recueil lui est aujourd'hui entièrement consacré. Autour d'elle, on retrouve les acteurs récurrents propres à l'univers d'Anne Simon, de Henry the Horse, le cheval, à Boris, l'enfant-patate.

  • Kimi le vieux chien

    Nylso

    • Misma
    • 19 Septembre 2018

    Kimi est un chien. Un vieux chien sans flair qui traîne sa carcasse à la recherche d'un peu de nourriture et de tranquillité. Il erre dans les bois, fait de longues siestes à l'ombre des arbres et se rend chaque soir en haut de la falaise. Cette falaise qui a vu la voiture de son maître glisser et disparaître dans les profondeurs de l'océan. Depuis ce jour, Kimi le Vieux Chien est seul. Le monde des humains l'a abandonné.
    Il ne lui reste que la nature. Cette nature qui l'entoure et qui dans une longue et chaude étreinte l'accompagnera jusqu'à son dernier soupir.

  • Boris l'enfant patate

    Anne Simon

    • Misma
    • 16 Février 2018

    Boris l'enfant à tête de caillou règne en despote dans la petite maison où il vit seul avec sa mère. Sa mère, c'est Bulle, connue autrefois sous le nom d'Aglaé, la reine toute puissante du pays Marylène. Depuis sa chute, les habitants vivent en paix grâce au système d'autogestion qu'ils ont mis en place. Mais Boris va rencontrer Sabine, une frite guerrière assoiffée de vengeance, et plus rien ne sera jamais comme avant...
    Troisième opus des «Contes du Marylène» (après La Geste d'Aglaé et Cixtite Impératrice), Boris L'enfant Patate livre une critique amère de notre société de consommation et des dérives de celle-ci. En parallèle de ses biographies dessinées de Freud, Marx et Einstein chez Dargaud, Anne Simon revient avec un nouvel épisode de sa saga chez Misma. Elle y développe sa propre mythologie, mêlant littérature et culture pop, imprégnée autant des écrits de Simone de Beauvoir que des plus grands tubes des Beatles.

  • Cixtite impératrice

    Anne Simon

    • Misma
    • 14 Novembre 2014

    Tout va bien à Suffragette City. Aglaé, la Reine toute puissante du pays Marylène, est à son apogée. Elle a su faire oublier à son peuple le tyran Von Krantz qui a terrorisé la région pendant des années. Mais cette insouciance sera de courte durée. Cixtite, l'impératrice de Tchitchinie, a kidnappé tous les hommes du royaume pour les emme-ner dans son palais et en faire des esclaves eunuques. Seuls certains, cachés au fond d'une grotte, ont réussi à échapper à la terrible castration infligée par Cixtite. Parmi eux, Kite et Philippe, respectivement mari et amant d'Aglaé. La colère monte et les habitantes de Suffragette City réclament le retour de leurs hommes, prisonniers de force en Tchitchinie. Aglaé n'a plus le choix et doit rapidement négocier avec elle. Si celle-ci ne lui rend pas ses hommes, elle est prête à utiliser la force. Face à la cruauté de Cixtite, il faudra toute l'intelligence de Simone, l'inébranlable bras droit d'Aglaé, et l'adresse de Damien, le fidèle cuisinier, pour résoudre ce conflit politique.
    Anne Simon continue de développer, livre après livre, sa grande saga chez Misma. On y retrouve tous les personnages familiers de son univers, le tout dans un écrin de chine. Pour cette histoire dérivée de La Geste d'Aglaé, son précédent livre paru en 2012, elle s'est inspirée de la véritable impératrice de Chine Cixi et de faits réels.

  • 3 papas

    Nando Von Arb

    • Misma
    • 5 Juin 2020

    Le petit Nando n'a pas un, ni deux, mais trois papas !?Le premier, son père biologique, s'est séparé de sa mère alors qu'il n'avait pas deux ans. Amateur d'art, il emmène souvent le petit Nando dans les musées pour contempler les peintures et sculptures. Le deuxième, Kiko, ex-compagnon de sa maman et père de sa plus grande soeur, rend régulièrement visite à la petite famille et adore divertir les enfants avec ses jeux et ses pitreries.
    Le troisième, Zélo, est le partenaire actuel de sa mère qui vit avec eux.

    Le petit garçon va grandir entouré de ces trois figures paternelles qui vont l'initier à l'art, lui transmettre la passion du dessin et l'aider à se construire.

    Qui ose encore dire qu'une famille se résume à un papa, une maman ?? Avec 3 PAPAS, Nando Von Arb prouve qu'il existe bien différentes formes de famille. Dans ce livre autobiographique, il raconte son enfance passée auprès d'une maman triste et de trois hommes. Trois modèles masculins qui ont compté chacun à leur manière dans le développement du jeune garçon. L'histoire est racontée à travers le regard du petit Nando dont la représentation semble tout droit sorti d'un dessin d'enfant (un bonhomme patate avec deux points pour les yeux et deux traits pour les bras). Avec ce dessin à la force primitive et cet univers allégorique très personnel , Nando Von Arb nous ouvre grand les bras de son enfance et nous touche en plein coeur !

  • La vie d'artiste n'est pas forcément une vie de bohème idyllique. Anna Haifisch en sait quelque chose. Artiste et autrice de bande dessinée vivant à Leipzig en Allemagne, elle a pu observer et décortiquer le microcosme des galeries, les soirées d'inauguration, les musées d'art, la vie en atelier... Et elle se sert de son expérience pour nous raconter les chroniques d'un jeune Artiste, une espèce de grand oiseau tout maigre, confronté au monde impitoyable et bien souvent absurde de l'art.
    Avec ce deuxième tome de The Artist, Anna Haifisch continue d'explorer le monde de l'Art. Elle y dépeint les doutes et les angoisses de l'Artiste face à la création et à ses contemporains avec beaucoup d'humour et d'auto-dérision. Chacune des anecdotes sont ponctuées de clins d'oeil à de grands artistes et des oeuvres qui ont marqué l'histoire de l'art.

  • L'Histoire de Hong Kiltong est un ancien roman coréen écrit en 1612 par Heo Gyun.
    En Corée, ce livre est connu comme le premier roman écrit avec l'alphabet coréen, qui fut inventé au 15e siècle. À l'école, les jeunes coréens étudient très souvent des extraits de L'Histoire d'Hong Kiltong. C'est un personnage célèbre et populaire. En se baladant dans les rayons de la bibliothèque d'Angoulême, Yoon-sun Park tombe sur ce livre et décide de le lire en entier (elle n'avait alors lu que de courts extraits dans les manuels scolaires de son enfance). Frappée par la fantaisie et l'humour du roman, elle décide de l'adapter librement en bande dessinée. Le conte renait sous la plume et les pinceaux de Yoon-sun Park, qui prend un plaisir fou à mettre en scène ces drôles de personnages et à leur inventer des dialogues étonnement modernes.
    Le tout au milieu de splendides paysages aux couleurs lumineuses et vives, traversés de montagnes, de volutes de nuages et de grues, inspirés des anciennes estampes coréennes.

  • Gros ours et petit lapin

    Nylso

    • Misma
    • 10 Mai 2016

    « C'est moi gros ours, c'est toi petit lapin, c'est moi le gros et toi le petit... » Voilà qui pourrait être la chanson de géné-rique parfaite pour l'histoire d'amitié qui va suivre. Petit lapin est vif, loquace, provocateur, égoïste et cupide. Il se prend pour un génie, mais détale comme un lièvre dès qu'il s'agit de sauver sa peau. Gros ours, lui, est un ours bien léché, posé, pas très bavard et peu sûr de lui. Imperturbable, il peut arpenter la forêt pendant de longues heures à la recherche d'un peu de miel. Les deux animaux que tout oppose sont seuls au monde, échoués dans une nature affranchie de toute civilisation. Alors, ils n'ont rien de mieux à faire que de se promener dans les bois, pêcher, se baigner dans les ruis-seaux, lézarder au soleil... et philosopher ! Les saisons pas-sent, ponctuées de pensées et de grandes réflexions sur le sens de la vie. Le lapin se prend pour un ours et l'ours vou-drait bien devenir un lapin, et, sans s'en rendre compte, tous deux marchent main dans la main sur le chemin de la vérité.

  • Le club des chats

    Yoon-Sun Park

    • Misma
    • 13 Avril 2016

    Oooh, le p'tit chaton trop mignon qui écarte les papattes quand on lui caresse le ventre !

    Le chat qui essaie de sauter de l'évier et tombe dans la poubelle ! Les chats qui s'amusent à cache-cache, les autres qui jouent du piano et le gros marrant qui dort dans son mini-carton !!!
    Vous aussi, vous êtes complètement gagas des chats ? Alors bienvenue au Club des chats !

    Au Club des chats, on a le droit de se poursuivre dans toute la maison, de faire ses griffes sur le canapé, de renverser le sac de croquettes, de gratter la terre des pots de fleurs, et même de dormir toute la journée... Tout ce qui rend un chat vraiment heureux,  quoi ! Dans le club, il y a Marie, une jeune artiste peintre, et ses trois chats : Choupi, Plume et Nounours. Ces trois-là sont champions pour les bêtises et pour troubler le calme et la concentration de leur maîtresse. Mais il y a aussi les voisins : Tanguy le facteur amoureux, Cafetière la vache laitière, Mr Kim l'homme-chien, Charlotte la copine envahissante et toute la bande des mémères à chats qui font de ce petit village à la campagne un grand n'importe quoi !

    Les chats, Yoon-Sun Park en connaît un rayon ! Elle n'a pas eu à aller chercher bien loin l'inspiration pour son nouvel album puisqu'elle même a trois chats à la maison. Yoon-Sun Park a pu les observer et capter leurs moindres petites manies quotidiennes. Elle a pris un malin plaisir à les retranscrire dans des histoires courtes et loufoques en bande dessinée en y ajoutant toute une galerie de personnages complètement timbrés.

  • L'été dernier

    Paolo Cattaneo

    • Misma
    • 4 Octobre 2019

    Été 1997. La comète Hale-Bopp passe au plus près de la Terre et offre un spectacle extraordinaire, visible même à l'oeil nu. Alessandro, Daniele, Benny, Christian et Titti, cinq adolescents de 15 ans, tuent l'ennui des longues journées caniculaires en zonant dans les bois. Au cours d'une de leurs expéditions, ils découvrent la carcasse d'un poids lourd tombé du viaduc. En s'approchant de plus près, ils s'aperçoivent que le camion renversé abrite un camp de fortune. Sous l'amas de tôles en acier : un matelas, des cannettes de bières vides, une casserole sale sur un réchaud... et un vieux chien aveugle attaché à une corde qui monte la garde. Qui peut bien vivre ici ?
    Est-ce le chauffeur du camion ? Comment a-t-il survécu à une telle chute ?
    Les cinq amis vont faire de ce mystère leur grande aventure de l'été. Avec L'été dernier, Paolo Cattaneo décrit avec une précision incroyable le quotidien et les émois d'une bande d'ados dans l'Italie des années 90. Ses personnages joufflus à tête de poire sont dessinés avec un soucis du détail quasi maniaque :
    On peut apercevoir les boutons, les points noirs, les fronts gras sous les franges, les bagues dentaires en métal et les premiers poils de moustache naissante.
    Il en va de même pour les décors minutieusement campés qui apportent un réalisme troublant à ce récit nostalgique aux accents de Stand by me.

  • En temps de guerre

    Delphine Panique

    • Misma
    • 18 Février 2015

    Passionnés des récits de guerre, n'ouvrez pas ce livre ! Pas de combats au front, pas de tranchées, pas de rats ni de plaies sanguinolentes et boueuses. Le temps de guerre dont il est question est celui de l'arrière, celui d'un monde où tous les hommes sont partis.
    Madame Bobi, sa fille Bobbie, Madeleine, Rosette et les autres, bonnes femmes un peu grotesques à têtes de maison, doivent s'adapter : travailler à l'usine d'armement, mettre en place de nouveaux fonctionnements, de nouvelles hiérarchies, faire face aux comportements fous, cruels, amers de leurs camarades. Et pourquoi pas, par la même occasion, se retrouver entre filles, se découvrir un talent caché, se baigner nues dans la rivière, se sentir libre peut-être ?
    />

empty