Livres illustr��s / Enfance ( de 3 ans)

  • J'aurais voulu Nouv.

    Je ne veux plus être un écureuil ! Si on m'avait demandé mon avis, j'aurais choisi autre chose. J'aurais choisi d'être un castor. Pour bâtir un monde meilleur ! Mais en réalité, c'est quand même fatiguant la vie de castor, et de toute façon, j'ai toujours rêvé d'être un cerf. Pourtant là encore, j'espérais beaucoup mieux. Ou alors... un hibou ? un hérisson ? Ah non, je sais ! Et vous, le savez-vous ?

  • L'intensité des émotions de l'enfance et la poésie d'une écriture tout en retenue.

    Les vacances avaient la forme d'un escargot avec la maison au centre, et je faisais des cercles de plus en plus grands pour tenter d'arriver au bord. Et puis un jour, un été, j'y suis arrivé. C'était là et je ne l'avais jamais su.

  • Il était une fois trois vilains brigands. dont la vie changea totalement le jour où ils rencontrèrent Tiffany, la petite orpheline. De trois méchants elle en fit ...des bienfaiteurs de l'humanité.

  • Quand il était petit, Pierre ne voulait pas manger sa soupe. «Tu sais ce qui arrive aux petits garçons qui ne veulent pas manger leur soupe?» lui disait son père, «Eh bien, à minuit, la sorcière Cornebidouille vient les voir dans leur chambre, et elle leur fait tellement peur que le lendemain, non seulement ils mangent leur soupe, mais ils avalent la soupière avec.» Pierre s'en fichait. Il ne croyait pas aux sorcières. Mais il faut admettre que son père avait raison sur un point: une nuit, à minuit, dans la chambre de Pierre, la porte de l'armoire s'entrouvrit avec un grincement terrible et Cornebidouille fit son apparition. Allait-elle parvenir à faire peur à Pierreoe Ca, c'était beaucoup moins sûr.
    />

  • Robert a passé une très mauvaise journée. Il n'est pas de bonne humeur et en plus, son papa l'a envoyé dans sa chambre. Alors Robert sent tout à coup monter une chose terrible : la colère...

  • - Dis, maman, est-ce que tu m'aimeras toute la vie ? demande Archibald, un soir avant de s'endormir - Hum, eh bien, je vais te dire un secret., répond sa maman.

    Ainsi commence le tendre inventaire des moments de vies partagés entre une mère et son enfant, où tout devient prétexte à s'aimer.
    Sur chaque double page, Astrid Desbordes a choisi d'opposer en vis-à-vis des situations contraires, qui jouent avec aisance sur les registres du quotidien et de l'imaginaire, de la poésie et de l'humour. Le message de cet irrésistible album est simple et limpide : l'amour est constant et sans condition. Mais c'est dans la toute dernière phrase que se cache le véritable secret : « Je t'aime parce que tu es mon enfant / mais que tu ne seras jamais à moi. » Les illustrations de Pauline Martin, subtiles dans le trait comme dans la couleur, soulignent avec force la délicatesse de cette formidable déclaration d'amour.

  • Elle revient encore... et elles ne sont pas contentes ! - Dans La vengeance de Cornebidouille, Pierre avait réussi à faire manger sa propre soupe à l'abominable Cornebidouille, ce qui l'avait illico transformée en potiron... Mais une sorcière se résigne-t-elle à sortir de la vie de ses victimes ? Non ! Plus tard, quand sa maman coupe en deux un potiron pour le dîner et qu'aussitôt une odeur épouvantable se répand, Pierre a une intuition : Cornebidouille est de retour... Il ne se trompe que sur un détail. À présent, elles sont deux et elles veulent se venger. Il va encore falloir ruser !

  • Ses parents l'ont envoyé au lit pour avoir renâclé devant sa soupe de légumes. Mais Pierre est décidé à ruser et à trouver un moyen imparable pour éliminer non seulement Cornebidouille, la sorcière coincée dans les cabinets, mais aussi l'horrible potage de sa propre mère !

  • Dans un épisode précédent, Cornebidouille et son double Cornebidouille avaient échoué dans la poubelle, comme de vieux déchets vaincus. Décidées à se venger, elles se réunissent, forment un grain de poussière et hop ! grimpent sur la tête du petit Pierre. puis dans son gosier. Le malheureux enfant ensorcelé se met à parler très bizarrement. Il traite le docteur venu le soigner de « Prout de chamois ». Oh là là, au secours, danger ! Heureusement, petit Pierre a plus d'un tour dans son sac. Ce n'est pas encore cette fois que Cornebidouille gagnera ! A partir de 5 ans.

  • Mon passage secret

    Max Ducos

    Cette histoire commence par un dimanche pluvieux. Liz et Louis s'ennuient à mourir. " Il n'y a rien à faire ici ! " râlent-ils. " Et on ne peut même pas regarder la télé ! " Pour les occuper, leur Papou marmonne alors : " J'ai une idée ! Allez chercher mon passage secret : vous allez voir, c'est extraordinaire ! " Il n'en faut pas plus à la fillette et son frère : ils courent à la recherche du passage secret...
    De la chambre au salon, en passant par la cuisine ou la cave, ils ne cessent de trouver des passages secrets menant à des trésors toujours plus extraordinaires ! Mais chaque fois, c'est la même réponse : " Bon, ce n'est toujours pas mon passage secret... " Jusqu'à ce que le quiproquo soit levé et que Liz et Louis trouvent enfin le vrai passage secret ! ...

  • Billy et le mini cheval Nouv.

    Il est le plus petit cheval qu'on ait jamais vu : pas plus grand qu'un chat. Tout le monde l'appelle Minus. Il était triste jusqu'à sa rencontre avec Billy et Jean-Claude. Car justement, il est pile à la bonne taille pour emmener les deux amis sur son dos, au sommet de la montagne, et partout. Grâce à eux, le mini cheval retrouve son vrai nom, Farouk, et sa joie de vivre ! Mais voilà un gros orage qui menace...

  • Petit-Bleu vit à la maison avec Papa-Bleu et Maman-Bleu. Il a plein d'amis, mais son meilleur ami c'est Petit-Jaune. Petit-Jaune habite juste en face avec Papa-Jaune et Maman-Jaune. Petit-Bleu et Petit-Jaune sont tellement contents de se revoir aujourd'hui qu'ils s'embrassent et deviennent... tout vert ! Mais leurs parents vont-ils les reconnaîtreoe Ce livre publié en 1970 est très vite devenu un classique de la littérature jeunesse, tant par son approche graphique originale que par la profondeur des sujets qu'il aborde, notamment l'amitié et la différence.

  • « Un jour, mes parents m'ont dit que j'allais avoir une petite soeur.
    C'est drôle, je ne me souvenais pas leur avoir demandé. » C'est Archibald qui nous fait cet aveu en introduction du nouvel album de Pauline Martin et Astrid Desbordes, qui reprennent ici le personnage de Mon Amour dans le rôle d'un grand frère curieux mais dubitatif face à l'arrivée d'une petite soeur avec laquelle il va désormais devoir compter.
    Au fil des pages, la petite soeur grandit, trouve sa place dans les jeux, dans le coeur, mais aussi dans les inquiétudes d'un grand frère parfois jaloux, souvent tendre et finalement très fier de ce rôle nouveau. Car, nous dit Archibald, « ce que je préfère avec ma petite soeur, c'est être son grand frère ».
    Astrid Desbordes nous surprend une nouvelle fois par la subtilité et l'humour de son propos, remarquablement soutenu par les illustrations de Pauline Martin.

  • L'autre jour, un truc terrible est arrivé dans mon école. C'est Berk mon canard qui me l'a raconté. J'avais oublié Berk dans la caisse à doudous et un croco-sac-à-dos était resté là aussi. « Allez viens, on va aller se balader dans la classe », a proposé Berk. Ils ont pris la lampe de la maîtresse car il faisait tout noir. Berk et Croco ont ensuite commencé à avoir la trouille avec ce Sprouitch Sprouitch qui les suivait partout.

  • Paco est très content! Ce soir, il y a un beau concert dans la forêt. Mais où sont donc passés tous les musiciens? En route pour une balade toute en musique et en malice!

    En appuyant sur l'icône, l'enfant peut écouter la clarinette , le piano , le violon , la contrebasse , le célesta , le xylophone, le piccolo, le violoncelle, la flûte traversière, le basson et l'orchestre du Carnaval des animaux de Saint-Saëns! Mais aussi de drôles de sons surprise!

    Une histoire à lire et 16 musiques à écouter!
    Appuyez sur les icones et découvrez les instruments de l'orchestre.
    Avec de vrais instruments!

  • Sur les trottoirs du Bronx, Paco rencontre des danseurs de breakdance qui font des figures incroyables! Avec eux, Paco découvre l'univers du hip-hop. Rap, scratch, percussions vocales et graffitis... Ça déménage!

  • Le petit robot de bois et la princesse Bûche Nouv.

    Ils sont nés dans un couple royal sans enfant, grâce à l'aide d'une inventrice et d'une sorcière. Chaque jour, le robot de bois doit réveiller, avec une formule secrète, sa soeur la princesse qui se transforme en bûche dès qu'elle s'endort. Un matin, il oublie et une servante jette la bûche par la fenêtre. Pour retrouver sa soeur et rattraper sa bêtise, le vaillant petit robot est prêt à traverser la terre entière jusqu'au Pôle Nord, et même à donner sa vie...

  • Si j'avais un animal de compagnie, il se coucherait au pied de mon lit, on jouerait ensemble et tout le monde me dirait qu'il est trop mignon. Odin, un de nos dieux vikings, a deux loups, deux corbeaux et un cheval à huit jambes. Moi, je voudrais juste un chat. Mais pour ma mère, hors de question : son petit cabillaud, c'est-à-dire mon frère, est allergique. J'ai bien pensé à un mouton, mais il mangerait les rideaux. Il va falloir que je trouve autre chose.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Jean, c'était un peu court pour un si beau bébé que ses parents aimaient tellement. Ils avaient hésité : Jean-Claude, Jean-Gontran ? Finalement, ils avaient choisi Jean-Bébé. Mais le premier jour d'école, quand la maîtresse a fait l'appel, toute la classe a éclaté de rire. « Pas Jean-bébé, madame, mais Baby-John », a rectifié Jean-Bébé. Seulement, maintenant, il va falloir convaincre ses parents...

    Ajouter au panier
    En stock
  • Pierre ne veut toujours pas manger sa soupe... et pour cause : il a craché la sorcière Cornebidouille toute rétrécie dedans, la dernière fois ! Condamné à vider la soupière maudite dans les toilettes, Pierre va dormir tranquille. Mais voilà qu'au beau milieu de la nuit il est réveillé par une Cornebidouille en furie, bien décidée à lui infliger la pire souffrance de sa vie : lui voler son doudou !

  • Bébéventre Nouv.

    Bébéventre

    Aurore Petit

    Après le succès d'« Une maman, c'est comme une maison », Aurore Petit raconte de manière sensible, l'arrivée du deuxième enfant.
    Pour le moment, personne (ou presque) ne se doute que j'existe...
    La nouvelle et le secret du début de la grossesse bien gardé, la première fois que l'on entend battre le coeur du bébé, l'annonce au futur grand frère, les projections qui accompagnent la grossesse jusqu'à l'arrivée tant attendue et la découverte de cette toute nouvelle personne qui redistribuera l'équilibre et les rôles de chacun au sein de la famille. Inspiré une nouvelle fois de son expérience personnelle, c'est un sujet très intime autant qu'universel qu'Aurore Petit nous propose, traité tout en finesse.
    La naissance, fin de l'album et début d'une nouvelle vie.

  • Nous voici retournés au beau pays de Jacominus Gainsborough.
    Il a donné rendez-vous à Douce à midi pile, car il va s'embarquer et il a quelque chose de très important à lui dire...

    Viendra-t-elle ? Et arrivera-t-elle à temps ?
    En attendant, il l'imagine : il voit avec ses yeux, entend avec ses oreilles...

    Le lecteur « traverse » presque physiquement ce livre d'artiste aux pages finement découpées : il est à la fois dans la tête de Jacominus, ce petit lapin à l'âme sensible si humain, dont il partage les doutes et les élans - et dans la peau de Douce, qui s'avance vers lui. Les tableaux se succèdent, tandis que l'impatience de Jacominus grandit : on suit le chemin de l'aimée qui se met en route, on « traverse » le verger, les faubourgs, la place du marché... comme si l'on marchait avec elle.
    Et c'est toujours avec Douce qu'on parcourt les derniers mètres sur le port et qu'on aperçoit enfin, sur le pont d'un bateau en partance, la petite silhouette de Jacominus Gainsborough...

  • Chien Bleu

    Nadja

    Charlotte a un ami qui n'est pas comme les autres. C'est un chien au pelage bleu et aux yeux verts brillants comme des pierres précieuses. Il vient la voir tous les soirs. Charlotte aimerait le garder mais sa maman s'y oppose. C'est alors qu'elle se perd dans la forêt.
    Une très belle histoire sur la force de l'amitié, la loyauté et la reconnaissance, appuyée par des illustrations majestueuses et imposantes.
    De 3 à 7 ans.

  • J'avais une amie, une meilleure amie. Un jour, je l'ai appelée. Mais elle n'était pas là. Je l'ai cherchée et je l'ai trouvée... avec un autre ami.

empty