• « Il rêve qu'il est un papillon.
    Quelle étrange sensation ! » Un homme s'est endormi et rêve qu'il est un papillon. Mais le sommeil imite si bien le réel qu'il peut parfois faire vaciller la réalité. Qui suis-je vraiment ? Celui qui pense ou celui que j'imagine être ? Où est la frontière ? Une histoire qui permet de s'interroger sur l'imagination et ses pouvoirs de suggestion.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Depuis des milliers d'années les corbeaux croassent, et depuis des milliers d'années les hommes craignent d'y lire un mauvais présage. Mais de quoi dépend mon bonheur ? D'un oiseau ? D'un signe ? De l'avenir ?

    Ajouter au panier
    En stock
  • Madame Hibou vivait dans un vieil arbre. Un très vieil arbre. Elle aurait voulu avoir un toit, un vrai, au-dessus de ses aigrettes. Elle aurait voulu avoir une vraie cuisine, une vraie salle de bains et un vrai lit moelleux dans une vraie chambre peinte en jaune. Bien sûr, tous ses voisins nocturnes pensaient qu?elle devait être un peu folle. - Oublie tes rêves, répétaient-ils en faisant claquer leur bec.
    Tu ne réussiras jamais à quitter ton vieil arbre. Mais Madame Hibou n?était pas du genre à se laisser décourager..

  • Les hommes comme les porcs-épics s'espèrent et s'évitent, se cherchent et se piquent. Il faut trouver la juste distance, celle qui permet de vivre ensemble, celle qui laisse a chacun un peu d'air... Et si c'était la politesse ?

    Ajouter au panier
    En stock
  • - Je voudrais un jardin ! Un jardin pour mon anniversaire. Maman m'a regardé un bon moment, l'air étonné, avant de me répondre en souriant : - Un jardin, Tilo ? Mais c'est une bonne idée ! A vivre dans le béton, on en oublie la terre. Il pourrait être grand comme... la moitié du balcon, tu es d'accord ?

  • Il était une forêt où tout allait à l'envers, où les histoires que tu connais se passaient de travers. Dans cette forêt de plus de mille ans, la Belle au bois dormant restait éveillée tout le temps, le chasseur et le loup montaient ensemble des mauvais coups tandis que les trois petits cochons étaient tout maigrichons.

  • Dans le taxi

    Barrack Rima

    • Alifbata
    • 15 Janvier 2021

    Après "Beyrouth, la trilogie", Barrack Rima retourne au Liban pour accompagner le lecteur dans sa ville natale, Tripoli. Ce retour est aussi un retour à l'enfance, un voyage dans l'espace et dans le temps qui mêle réalité et rêves, dont le point de départ est un rêve d'enfant resté inexpliqué, et la destination, le besoin inassouvi de le démêler. Pour accomplir ce retour aux origines, Rima choisit un taxi collectif, vrai microcosme grouillant de vie et de vies dont les récits nourrissent la quête de l'auteur. L'exil, le sentiment d'étrangeté, la dimension de l'entre-deux, le père, la mère, l'amour, le sexe, les tabous, sont parmi les nombreux sujets explorés à bord de ce taxi qui accompagne Barrack Rima dans sa recherche intime, au bout de son rêve d'enfant.

  • La manticore

    Maylis Vigouroux

    • Quintal
    • 2 Juillet 2021

    La Bayurna Yusra est une souveraine plus crainte que respectée dont la misogynie est connue de tous ses sujets et particulièrement de son mari, le Bayun Ghufran. C?est pourquoi, lorsque la sage-femme lui tend sa fille venant de naître, Ghufran décide de la faire passer pour un garçon, la sauvant d?un triste destin. Envoyé.e auprès de son oncle, Shamil apprend la bienséance, les lettres, les sciences et les arts de la guerre comme tous les bayijins. Seul son proche entourage connait son secret, mais plus ille grandit et plus ce secret pèse sur ses frêles épaules. Ce récit suit sa recherche d?identité semée d?embuches...

  • Billy et Bobby sont deux petits dinos intrépides, prêts à braver tous les risques de la jungle pour aller voir leur papa se faire couronner Roi des Dinos. Oui mais voilà, pour y arriver ils vont prendre des risques... Heureusement que leur tante est là pour dégommer les méchants prédateurs et pour protéger ses petits chouchous. Parce que c?est ça aussi parfois être une super tata...

  • « Le Bougaloup était si grand / Que lorsqu'on était à ses pieds, / On ne pouvait voir son horrible visage. / Et quand le ciel se couvrait d'orage / Seules ses jambes velues émergeaient / De sous les nuages. » Et le Grand Bougaloup était si assoiffé et si affamé qu'il a tout bu, tout mangé, tout détruit sur son passage. De cette belle contrée, il ne resta rien qu'un immense lac de ses larmes... rien, à part une frêle grand-mère, un minuscule poids d'amour et quelques graines d'espoir ! Un conte cosmogonique où surgit la figure d'un monstre au nom de loup.

  • Lubin a décroché la lune. C'était un soir où il n'arrivait pas à dormir à cause de ses rayons malicieux. Il a lancé son chausson pour qu'elle se pousse un peu : elle est tombée dans le jardin, sous ses yeux !

    Ajouter au panier
    En stock
  • Alors que M. Marceau, le papiculteur, est sur le point de nous raconter comment il récolte le miel, une toute petite voix murmure à mon oreille : - Le miel, bientôt tu n'en verras plus la couleur ! Tu n'en goûteras plus la saveur. Les hommes nous tuent à petit feu.

  • Chez ma mémé, rien ne dépasse. Pas un pli, pas une miette, pas un truc qui traîne. Chez mémé c'est propre et bien rangé, ça inspire l'ordre. Même ses idées sont logiques et bien rangées, ça rassure. Pourtant parfois, Mémé laisse échapper quelque chose. Elle en fait des tonnes car c'est la championne toutes catégories... du pet !

    Ajouter au panier
    En stock
  • Ardi est chasseur d'éléphants. Grâce à lui, il n'y en a aucun dans son village. Et d'ailleurs il n'y en a jamais eu, c'est bien la preuve qu'il fait correctement son travail! Aucun éléphant? Dans tout le village? Alors, si c'est vrai, à qui sont ces oreilles qui dépassent des maisons? Et pourquoi les arrosoirs semblent bouger tout seuls? Un jour ou l'autre il faudra bien dire la vérité à Ardi: son village est rempli d'éléphants! Et ce jour-là, il pourra compter sur Violette pour lui ouvrir les yeux et lui montrer que les éléphants ne sont ni méchants, ni monstrueux. Et qu'on peut se faire des amis en regardant un peu plus loin que le bout de sa trompe... euh... de son nez !

  • à l'aventure

    Claire Garralon

    Deux hamsters partent en goguette, une aventure au bout du monde ! Mais attention il ne faudrait pas se perdre ! Claire Garralon nous propose une histoire tendre et drôle dont la chute ravira les tout-petits.

  • Louise Collet est une jeune dessinatrice et illustratrice installée dans la région parisienne. Tout juste diplômée de l?école des Arts décoratifs de Paris, elle obtient une résidence à Pollen à Monflanquin (47) où elle s?installe pour trois mois fin 2019. Dans ce petit village du Lot-et-Garonne, elle rencontre Nénette. Agée, Nénette est à la retraite. Toute sa vie elle a été repasseuse. Une connivence puis une amitié se nouent entre les deux femmes.
    Nénette repasse et explique son travail et sa vie pendant que Louise l?écoute et la dessine. Une exposition a été présentée à Pollen fin 2019 où Louise Collet a montré les dessins qu?elle a réalisés avec Nénette. Loin d?un travail documentaire, l?artiste s?attache à faire le portrait en creux de la vieille dame. Subtil, délicat, précieux, ce travail a été remanié pour donner un livre accompagné d?un CD qui fait entendre la voix de Nénette.

  • Pendant que l'humanité quitte progressivement la terre, fuyant la montée des eaux, une jeune arpente les rues quasi désertes du nord et se promène sur ce que les panneaux publicitaires promettent d'être «la plus belle plage du nord». Au café, elle rejoint celui avec qui elle avait par le passé fait plusieurs fois ces balades, et comprend qu'il ne fera pas partie de ceux qui partent. Lucas Burtin et Shiwen Sun livrent un récit plein de sérénité et de douceur à travers cette histoire contemplative où le monde semble sur le point de disparaitre dans une brume de mer. Le récit, traité en bichromies, est ponctué de visuels d'un volcan sous-marin, comme une force sous-jacente, explosive, qui ne demande qu'à se réveiller.

  • Farandole

    Jérémie Fischer

    • Pan
    • 7 Mai 2021

    En 2019, la chorégraphe Maguy Marin conçoit en partenariat avec le théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis un spectacle vibrant,"Octobre à Saint-Denis", mêlant témoignages, poésie et danse afin d?interroger nos représentations de l?altérité et de l?universalisme. Jérémie Fischer, qui a pu assister à ce travail de création mené avec une troupe d?amateurs de tous âges et toutes origines, livre dans "Farandole" un prolongement graphique de cette aventure.
    En associant photographies, trames et collage, il y revisite les langues de chacun, les doutes, les joies et les espoirs qui ont ponctué ce temps de rencontre, d?échange et de découverte.

  • Dans un brouillard qui voile tout décor se rencontrent un petit fantôme émotif, une momie toute timide et un squelette exubérant. Tous trois cherchent le chemin qui mène au bal d'anniversaire de Fautus. Quelle chance qu'ils se croisent ! Car à trois on est plus malin, on n'a plus peur et on rit plus fort...

    Ajouter au panier
    En stock
  • Un petit poisson part en balade avec sa maman. Elle nage vite, sa maman, et très vite le petit poisson se retrouve à la traîne. "Attends-moi !!" s'écrie-t-il. Où est passée sa maman ? Un album plein d'amour sur les angoisses des touts-petits.

  • À partir des lettres que Calamity Jane a écrites à sa fille sans jamais les envoyer, cet album tente de reconstituer sa vie. Pourquoi a-t-elle abandonné cette enfant qu'elle aimait tant ? À quoi ressemblait la vie de cette femme qui rejetait les conventions de la société américaine de l'époque, son hypocrisie et son puritanisme ?

  • Journal intime de l?été 2020, dessiné entre montagnes et lacs : instants, sensations et sentiments captés à la gouache et au crayon. "Je marche vite, je dépasse tout le monde, personne devant, personne derrière, juste le ciel, le chemin, les lacs, la me ret des formes, des couleurs que mon nerf optique semble avoir beaucoup de peine à reconnaître. Je veux me retrouver seul, je ne perds pas de vue l?horizon, mais c?est quoi l?horizon quand tout nous laisse à vif, un voyage qui s?est égaré dans notre tête pour disparaître dans nos failles.»

  • Tomy a trouvé un chien. Ça tombe bien, parce que Tomy a toujours rêvé d'avoir un chien. Celui-là n'est pas très grand, pas très joli. Il ne rapporte pas le bâton que Tomy lui lance. Mais ils passent ensemble des après-midis à jouer. Pourquoi n'avoue-t-il pas à ses cousines que ce chien est à lui ?

    Ajouter au panier
    En stock
  • Quand mon poisson est entré dans ma vie, ça n'a pas été facile... Il a fallu qu'on apprenne à se faire confiance et à s'accepter tels qu'on était. Maintenant, on s'est apprivoisé. Nous sommes tellement complices que les autres ne semblent plus nous comprendre : nous on rit et eux ils froncent les sourcils.

    Ajouter au panier
    En stock
empty