Arts et spectacles

  • Le meilleur de Riad Sattouf dans un seul album !

    De ses dessins d'enfant au succès planétaire de L'Arabe du futur, Riad Sattouf nous raconte les secrets des planches qui jalonnent son parcours. Le meilleur de l'artiste ponctué de textes inédits : le récit hilarant du journaliste Arnaud Gonzague qui a rencontré la vraie Esther. Celui du fidèle compagnon de route et éditeur Guillaume Allary. La lettre d'amour du disciple Vincent Lacoste, celle du monstre sacré Philippe Druillet... Un album unique qui vous invite dans la bulle de l'un des plus fins et des plus libres reporters de notre temps.

  • La distinction entre l'art et l'artisanat est injuste. Il y a des artisans qui sont de véritables artistes, je le reconnais volontiers : ils mentent, bâclent, se foutent de vous quand vous avez le dos tourné, essaient de coucher avec votre femme et se font payer dix fois le prix qu'ils valent réellement. J'en ai rien à foutre.

  • Toute l'histoire du manga, art japonais de la narration d'une très grande richesse, depuis ses origines jusqu'à l'actuel phénomène planétaire.

    Cet ouvrage, structuré en six chapitres thématiques et chronologiques, retrace l'histoire du manga, art japonais de la narration d'une très grande richesse, depuis ses origines jusqu'à l'actuel phénomène planétaire. Chaque chapitre contient des entretiens, des textes thématiques et des extraits de mangas. Le premier chapitre permet de comprendre comment on lit, dessine et réalise un manga. Le deuxième analyse le pouvoir du récit visuel. le troisième s'intéresse à la réalité quotidienne et au monde des esprits. Le quatrième se penche sur le rôle du manga dans la société, ainsi que sur l'éducation et sur l'avenir de ce moyen d'expression. Enfin, l'ouvrage s'achève sur les limites sans cesse repoussées du manga, en s'intéressant à l'avant-garde, aux mangas multimédias, à la diffusion et à l'influence toujours en expansion du manga dans le monde.

  • Mon voisin Totoro, Le Voyage de Chihiro, Princesse Mononoke, Le Château ambulant, Nausicaä de la vallée du vent, ... La création du mythique studio Ghibli... Avec l'invention de personnages aussi emblématiques que Totoro, Nausicaä, Princesse Mononoke ou Chihiro, Hayao Miyazaki est l'un des derniers maîtres vivants de l'animation japonaise. Cofondateur et âme vive du studio Ghibli, il fait partie de ceux qui ont donné au film d'animation ses lettres de noblesse, le sortant définitivement d'une niche purement enfantine ou réservée au circuit des courts métrages.
    Capable de s'adresser à un public de tout-petits comme à des adultes, de faire rêver sur grand écran tout en abordant des thèmes comme la préservation de notre environnement ou le pacifisme, Hayao Miyazaki mêle les influences occidentales et la mythologie asiatique comme personne ne l'avait fait avant lui. Féministe, profondément engagé, passionné d'aviation et de mécanique, il réussit à nous entraîner dans ses univers film après film.
    De surprises en émerveillements, ils nous deviennent tous familiers. Monument de l'animation japonaise, il a ouvert la voie à une nouvelle génération de cinéastes, au Japon comme en France, capables de créer comme lui leurs propres univers graphiques et de faire entendre leurs propres voix, leur valeurs. Scénariste, dessinateur, producteur, réalisateur, Hayao Miyazaki est avant tout un créateur de mondes, et le coeur du studio Ghibli.
    Un coeur... à l'ouvrage.

  • Chef d'oeuvre de Frans Masereel, tout à la fois roman d'apprentissage, récit d'aventures picaresques et récit biographique, Mon livre d'heures relate les pérégrinations de l'alter ego de l'auteur aux prises avec les réalités du monde. Articulé en une série de séquences narratives, le récit prend forme au gré de ses déambulations et de ses rêveries. Anarchiste libertaire déclaré, il préfère jouir des plaisirs de la vie que des joies du travail.
    Citoyen du monde qui ignore frontières et préjugés, il choque les esprits étriqués et vit sa vie sans contraintes en pleine liberté.

  • Au printemps 1919, Masereel ouvre les fenêtres de son atelier pour laisser passer la lumière et réaliser les soixante-trois gravures sur bois de son nouveau roman en images : Le Soleil. L'inspiration tardant à venir, il s'assoupit tout en laissant sortir de sa tête un alter ego qui se met à vouloir saisir l'inaccessible étoile. Prenant ses jambes à son cou, il se met à courir les rues et battre la campagne, à grimper quatre à quatre les escaliers, à monter aux cheminées et dans les arbres, à se hisser en haut d'une grue ou du mât d'un voilier, à surfer sur la crête d'une vague pour toucher du doigt le Soleil.

  • 20 artistes internationaux maîtres des illusions d'optique.
    Le trompe-l'oeil d'aujourd'hui n'a plus grand-chose à voir avec celui qui durant des siècles a émaillé l'histoire de l'art. Les illusionnistes urbains proposent au public des jeux interactifs et visuels aussi diversifiés qu'étonnants :  anamorphoses, lettres en 3D, vortex polychromes... Après une introduction historique abondamment illustrée signée Codex Urbanus et retraçant l'évolution de ce genre artistique au cours des siècles, Chrixcel présente 20 de ces artistes internationaux passés maîtres dans l'art de l'illusion et nous montre comment, au fil d'un riche portfolio de styles et de techniques, ils transcendent le réel de nos villes et nous ouvrent de nouvelles et incroyables perspectives.

  • Le monde de Miyazaki

    Susan Napier

    Une jungle toxique du 30e siècle, un bain public pour les dieux fatigués, une fille aux poissons aux cheveux roux et un esprit de forêt poilu - qu'est-ce qu'ils ont en commun? Ils jaillissent tous de l'esprit de Hayao Miyazaki, l'un des plus grands animateurs vivants, connu dans le monde entier pour des films tels que Mon Voisin Totoro, Princesse Mononoke, Le Voyage de Chihiro et Le vent se lève.
    Un portrait inoubliable d'un homme dont l'art a défié la domination hollywoodienne et a inauguré un nouveau chapitre de la culture populaire mondiale.

  • Uin 1940, à bord du Hakusan Maru, Charlotte Perriand quitte la France. Endormie dans sa cabine, elle fait un cauchemar. Le Corbusier, sous les traits d'un corbeau, lui fait des reproches : « Tu auras tout le temps de méditer le mal que tu m'as fait.» En route vers le Japon, cette architecte avant-gardiste et non conventionnelle va vivre une période fondamentale dans sa vie. L'immersion dans la culture et les traditions nippones sera pour elle une véritable révélation. Cette expérience lui permettra de développer sa vision de l'architecture d'intérieur : réformatrice, alliant tradition et modernité, adaptée au confort et à la vie moderne.

    Charles Berberian, de son crayon, raconte ce moment clé dans la carrière de cette icône du design. Dans un carnet en fin d'ouvrage, son entretien avec Pernette Perriand, fille de Charlotte, apporte un nouvel éclairage sur la vie de cette artiste.

  • Faisant suite au deux précédents ouvrages What The Fuck ! et What The Mega Fuck ! aux éditions le Monte-en-l'air en 2020, ce 3e opus de la collection WTF réunit des photographies en provenance du monde entier, collectées au fil de pérégrinations sur la Toile. Sur les réseaux sociaux et les sites Internet dont sont issues ces photographies, l'acronyme "WTF" précède souvent un contenu pour signifier l'effarement qu'il provoque.
    Cette interjection exprime autant l'incompréhension que le malaise du "voyeur" face à ces images. Leur accumulation souligne la course folle au partage de contenus "extra-ordinaires" pour un public anesthésié et pose la question de la dilution du sens de la photographie à l'aube du XXI ème siècle. Ces images incongrues sont vues par des millions d'internautes à un instant T, mais disparaissent définitivement au bout de quelques semaines.
    En éditant ces images dématérialisées et en les réunissant dans des ouvrages imprimés, la maison d'éditions Innocences s'approprie ces clichés et pose un acte de résistance face à la course à l'infini du Web. Innocences, à travers la publication de ces livres à tirage unique et numéroté, propose un véritable travail d'archiviste afin d'y consigner une certaine image de l'homme contemporain.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Fin 2016, Hayao Miyazaki refait parler de lui alors que la relève semblait assurée avec de dignes successeurs tels que Makoto Shinkai et son film your name. qui bat tous les records, ou encore Mamoru Hosoda... L'animation japonaise est sous les projecteurs ! À l'heure où les activités du Studio Ghibli sont quelques peu latentes mais que tous les yeux restent braqués sur lui, ce mook était une évidence. Le moment est donc idéal pour crier notre amour pour l'animation, en faisant un focus tant mérité sur Ghibli : hommage au studio, ce mook est construit sous forme de rétrospective. Biographies, articles thématiques, chroniques, coulisses... Rien n'est occulté dans cet ouvrage pour mettre en valeur le travail de Ghibli. En bonus inédits, les lecteurs trouveront deux visuels exclusifs du studio et surtout des dessins hommage réalisés par une sélection des meilleurs artistes français en lien avec le Japon !

  • Depuis l'arrivée de Goldorak en 1978, la France a été une terre d'accueil - avec parfois quelques heurts - pour l'animation japonaise. Nous avons connu les générations Albator, Dragon Ball, Evangelion, Pokémon, Naruto, etc. Tout au long de ces quarante dernières années, certaines séries se sont distinguées pour leur universalité, mais aussi pour leur singularité. La richesse de la série TV et vidéo d'animation au Japon en fait le premier marché mondial.Notre équipe d'experts, en partenariat avec AnimeLand, a retenu 100 séries d'animation japonaises dans ce recueil. 100 séries qui ont fait l'histoire. 100 séries qui nous réunissent dans notre passion pour l'animation. 100 occasions de comprendre pourquoi les anime se sont imposés dans le monde. 100 nuances de productions, avec ses qualités et ses anecdotes. 100 pistes de visionnages que vous soyez fan d'animation ou curieux de découvrir cet incroyable univers.

    AnimeLand est le premier magazine, tant au niveau historique qu'en diffusion, spécialisé dans le domaine du manga et de l'animation en France. Né en 1991, AnimeLand a été créé par les fans pour les fans. Il est devenu en trente ans un magazine vendu dans toute la France et les pays francophones et est devenu la référence sur le sujet, grâce à sa liberté de ton et son analyse d'experts.

  • C'est à partir d'une série de dix aquarelles de vieilles façades de boutiques de Tokyo, qui ont rencontré un large succès au Japon auprès de nombreux médias, que Mateusz Urbanowicz, un des plus fameux dessinateurs tokyoïtes, a décidé de publier son premier livre. L'ouvrage regroupe cinquante dessins aquarellés de boutiques de tous les quartiers de Tokyo. En regard de ces dessins, Mateusz raconte les vies discrètes que ces petits commerces hébergent, les détails architecturaux qui font tout le charme de ces endroits, ce qui s'y déroule bien loin du fracas des grands centres commerciaux.
    A la fin du livre, l'auteur explique sa manière de travailler et tout le matériel qu'il utilise, de façon très pédagogique.

  • Recueil n°2 Nouv.

    Recueil n°2

    Jérémie Fischer

    • Magnani
    • 9 Avril 2021

    En 2016, les éditions Magnani lancent la collection RECUEIL consacrée au travail d'artiste visuel de Jérémie Fischer. Lors de ses séjours en montagne chaque année, Jérémie Fischer arpente la nature et les étendues sauvages de différentes régions françaises. Au cours de ses pérégrinations, il réalise des collages paysagistes en filiation avec Matisse. La collection RECUEIL avait proposé en 2016 un premier volume une sélection de ses expérimentations graphiques les plus radicales au long d'une trentaine de peintures abstraites paysagistes que Jérémie Fischer avait réalisé pendant un séjour à Manosque et à Forcalquier dans les Alpes de Haute-Provence.
    Dans le second volume, sobrement intitulé "RECUEIL n°2 de Jérémie Fischer", de nouvelles expérimentations graphiques nées d'une autre randonnée -les Pyrénées, Col de Meuté- seront assemblées tout au long du livre, avec un fil de textes courts -d'instantanés poétiques- reproduisant le caractère évanescent et pénétrant des sensations, ou des visions vécues tout au long de la marche. Un livre frontière, à la lisière du livre d'art, de poésie et de la narration.
    Une autre rencontre avec l'univers et la personnalité de Jérémie Fischer aux éditions Magnani.

  • Voici le récit complet du film Totoro, montage en BD des images du film éponyme à la manière du roman-photo. On y retrouve la famille Kusakabe, arrivant à la campagne et s'installant dans une maison bucolique près de laquelle s'élève un arbre immense. Mais dans ce dernier, réside Totoro, esprit de la nature bienveillant et protecteur qui va prendre les deux petites filles de la famille sous son aile.
    Emblème à plus d'un titre des studios Ghibli, Totoro est l'oeuvre tutélaire, maîtresse, de la pensée de Miyazaki. S'y incarnent son rapport au monde et à la nature, son sens inné de l'enfance, cet esprit quasi animiste qui traduit la vie en toute chose et qui a porté l'artiste à créer cette ode au retour à la terre.
    Avec Totoro, nous débutons la collection Ghibli, où vous pourrez découvrir les plus grandes oeuvres du studio initié par Miyazaki, via de splendides art books, des anime comics et également des pictures books disponibles dans la collection Glénat jeunesse.

  • Posada

    Laetitia Bianchi

    En 1913, José Guadalupe Posada, dessinateur et graveur lithographe mexicain de génie, mourrait dans l'oubli. Un siècle plus tard, il est reconnu comme un artiste d'envergure internationale. Ses squelettes animés sont maintenant ancrés dans l'imaginaire collectif; on reconnaît ainsi au premier regard la Catrina, squelette féminin coiffée d'un luxueux chapeau, devenue une figure emblématique du Mexique. Ils ne représentent pourtant qu'une part infime de sa production. Cette monographie regroupe de nombreuses reproductions d'images, pour la plupart inédites en France. Elles sont complétées de traductions et de notices. L'oeuvre de Posada est ainsi replacée dans le contexte politique et social du Mexique du tournant du XX siècle, mais aussi son parcours artistique et personnel. Simple curieux ou amateur averti trouveront dans cet ouvrage de quoi en savoir plus sur cet artiste méconnu dont l'oeuvre influence aujourd'hui la création dans de multiples domaines. Lætitia Bianchi est franco-mexicaine. Ancienne rédactrice en chef du magazine indépendant Le Tigre (2006-2015), elle est autrice, dessinatrice et éditrice. Elle a obtenu en 2013 une Mission Stendhal de l'Institut de France pour une étude sur Posada et l'iconographie de la danse macabre en Europe. Mercurio López Casillas détient actuellement la plus grande collection de dessins et gravures de Posada. Il a été le commissaire de plusieurs expositions sur Posada et a publié de nombreux ouvrages de référence sur la gravure de la fin du XIXe et du début du XXe siècle.

  • Un livre magnifique où le regard de Jean- Philippe Toussaint nous accompagne dans l'oeuvre intimiste de Félix Vallotton et où l'érudition de Katia Poletti nous permet d'atteindre les mystères profonds de ces images qui sont parmi les plus importantes de la gravure moderne.
    Jean-Philippe Toussaint et Félix Vallotton sont réunis ici par l'acuité de leur regard sur le monde et l'insaisissable élégance de leur style.

  • Parue en 1928, L'Oeuvre, composée de soixante bois gravés, fait le récit des aventures d'un géant qui échappe à son créateur et sème le chaos dans le décor d'une grande ville.
    Tout commence dans l'atelier du sculpteur où un monumental bloc de pierre, soutenu par de solides étais, attend la taille. De l'ébauche, dégagée grossièrement à coups de ciseau et de maillet se détache bientôt la silhouette du géant. L'oeuvre, à peine achevée, prend alors mystérieusement vie au cours de la nuit...
    Cette édition de L'oeuvre est la première à voir le jour en France depuis la première édition de 1928.

  • Une époque fantastique

    Charles Berberian

    • Chene
    • 23 Septembre 2020

    Charles Berberian dessine son époque. Il croque ce qui l'entoure, ce qu'il voit, ce qu'il entend. Avec un élégant et subtil humour, son pinceau et ses textes écrivent au fil du temps l'humeur du temps.

    Dans ce très bel ouvrage à la finition soigné, chacune des pages est ici comme une oeuvre d'art. Elles témoignent de nos faiblesses, de nos paradoxes, de nos futilités, mais aussi de notre complexité. En bref de notre humanité.

  • En 1984, surgissait des flammes une créature de chair et de métal qui allait changer à tout jamais le visage du cinéma. À l'occasion de ce 30e numéro, Rockyrama plonge dans les rouages de la machine Terminator de James Cameron. Retour sur les origines du film, de la conception du personnage à la production, en compagnie de Mark Goldblatt, superstar des bancs de montage. Entre les pages de ce numéro, redécouvrez également les coulisses Basic Instinct à travers un dossier spécial réunissant des interviews exclusives de Michael Douglas, Sharon Stone et Paul Verhoeven !

    Ajouter au panier
    En stock
  • En 1918, Frans Masereel publie 25 images de la Passion d'un homme, chef d'oeuvre graphique, considéré comme le premier roman sans paroles moderne, qui inspira des générations d'illustrateurs et de créateurs de bande dessinée.
    Après avoir mis son talent de dessinateur au service de la cause pacifiste, Masereel signe ici l'histoire d'un idéaliste qui a tort de naitre pauvre et de vouloir vivre en homme libre.
    Cette édition de 25 images de la Passion d'un homme est la première à voir le jour en France sous la forme d'un livre depuis la première édition de 1918.

  • La fin du cuivre

    Georges Peignard

    « Je me suis levé pour aller voir la lune pierre-ponce sur la plaine et soudain m'est venu à l'esprit le sourire de Gagarine à son retour. Quel sourire ferai-je en retournant chez moi ? ai-je demandé à haute voix ».
    Antonio Lobo Antunes, Le Cul de Judas.

    Il est des livres qui ont la faculté de vous plonger dans un rêve sans fin, la générosité de vous faire découvrir ces sensations secrètes que chacun porte en soi et que l'habitude nous fait ignorer. La Fin du cuivre est de ceux-là.

    Ce livre s'est construit à la croisée de la littérature, de la bande dessinée et des arts. Par une succession de peintures précises et silencieuses, il nous plonge dans l'univers d'un homme-singe qui, de retour sur Terre, se retrouve confronté aux maux de notre monde, à ses obsessions et ses errances. La Fin du cuivre est une BD muette atypique, un livre-rêve que chaque lecteur peut inventer, comme un découvreur de trésor.

    L'auteur, pour sa part, y reconnaît les traces mêlées de plusieurs influences. La mélancolie des retours des textes d'Antonio Lobo Antunes, par exemple. Les traversées d'Ulysse et de Iouri Gagarine. Les grands voyages des conquistadors, et la planète des singes de Pierre Boule. Une chanson, Massanga Mama. Ou encore, une plage d'Angola, à l'embouchure du fleuve Congo, qui se nomme Soyo et que Georges Peignard comprit indûment (mais ce terme est-il vraiment le bon ?) comme venant de l'espagnol Soy yo?: « C'est moi ».

  • La gravure et toutes les techniques d'impression artisanales sont à l'honneur dans cet ouvrage. Estampe, eau-forte, risographie, lithographie... : les moyens de reproduire une oeuvre sur des supports divers ne manquent pas. Alliant savoir-faire technique et sensibilité créative, la pratique de la gravure ouvre un immense champ des possibles artistique. Ce petit livre regorge de grandes idées d'artistes contemporains et vous invite à penser autrement.
    Avec une source d'inspiration différente à chaque page, vous découvrirez de nouvelles manières de travailler la gravure, qui vous permettront de produire des créations à la fois originales et passionnantes.

empty