• Venise

    Jirô Taniguchi

    Après le décès de sa mère, Jirô Taniguchi découvre dans ses aff aires une boîte en laque contenant de vieilles photos et cartes postales de Venise. Il part sur les traces de ses grands-parents qu'il n'a pas connus et marche dans Venise. Il en revient avec un carnet de voyage à l'aquarelle tout en ocre et pastel.

  • Une armée immobile

    Sergio Toppi

    Durant des années Sergio Toppi réalisa pour son plaisir personnel des soldats d'une vingtaine de centimètres de haut avec une minutie et un souci du détail fabuleux. Nous les reproduisons avec ses recherches et des dessins inédits étonnants.

  • Une rétrospective des 50 ans de carrière du maestro Manara.

    Aussi à l'aise comme dessinateur que scénariste, Milo Manara s'est imposé au fil des ans comme un grand maître de la bande dessinée internationale. Outre des oeuvres devenues cultes comme Le Déclic, Giuseppe Bergman ou, plus récemment, Le Caravage, son talent s'est également exprimé à travers de prestigieuses collaborations : avec l'illustre Jodorowsky (Borgia), avec son ami et mentor Hugo Pratt (L'Été indien et El Gaucho) ou encore avec le cinéaste Federico Fellini (Voyage à Tulum et Le Voyage de G. Mastorna).

    En résulte une oeuvre somptueuse et prolifique aujourd'hui mise à l'honneur dans un ouvrage revenant en détail sur les 50 ans de carrière de Milo Manara, première véritable monographie de l'auteur à paraître en France. Une iconographie dense et de qualité y offre un panorama complet de l'oeuvre du maître, auquel la plume d'experts triés sur le volet vient apporter une lecture passionnante de sa portée esthétique et de sa démarche artistique.

    Parallèlement, une version luxe de l'ouvrage sera proposée, en tirage limité avec tiré à part signé par l'auteur.

    Deux magnifiques ouvrages de fin d'année à offrir aux bibliophiles esthètes, amateurs d'érotisme ou de beau dessin, tout simplement !

  • Auteur de bande dessinée atypique, qu'on aime ou qu'on déteste, mais qui ne laisse jamais indifférent, Cromwell est également un illustrateur de grand talent. End Zone est son second artbook après le magnifique Quelque Part sorti en 2011. On y retrouve de vieilles connaissances comme les Minettos ou Anita Bomba, mais aussi un très grand nombre d'illustrations inédites réalisées avec une multitude de techniques allant du stylo-bille à l'acrylique, avec toujours avec ce mélange de rigueur et d'explosion qui n'appartient qu'à lui.

  • Nicolas de Crécy

    Nicolas de Crécy

    Première monographie illustrée de l'artiste, cet ouvrage est construit en 2 parties, chacune montrant un aspect singulier de l'oeuvre de Nicolas de Crécy. Fort d'une amitié de très longue date, l'ouvrage est introduit par un entretien de l'artiste avec Michel-Edouard Leclerc. La première partie déroule de manière chronologique l'ensemble de l'oeuvre publiée de l'artiste de manière chronologique, depuis son premier ouvrage " Foligatto " (Editions Les Humanoïdes Associés) en 1991 jusqu'à son manga " La République du Catch " (Editions Sh¯ueisha / Casterman sorti en mai 2015.
    Elle est richement illustrée de documents d'archives, de crayonnés, d'esquisses, de story-boards ainsi que des planches et dessins les plus emblématiques de chaque album. Chaque ouvrage est introduit par un texte de l'artiste dans lequel il explique son processus créatif et ses motivations littéraires et artistiques. La seconde partie de l'ouvrage s'attache à son oeuvre graphique, faisant la part belle, thème après thème, aux dessins et peintures qu'il réalise depuis plus de 20 ans.
    Ces oeuvres, publiées pour la première fois dans un ouvrage, montrent de manière exhaustive un pan de l'oeuvre méconnu du grand public, sortant Nicolas de Crécy de la bande dessinée ; art dans lequel il a trop souvent été cantonné. L'ouvrage est enrichi de nombreux textes de Nicolas de Crécy, réalisés par lui spécialement pour cet ouvrage, dans lesquels il explique son travail, ses thématiques et les raisons qui ont motivé chaque étape de son parcours.
    Ces textes permettent de rentrer dans l'intimité d'un grand artiste aux marges du 9ème Art.

  • Cet ouvrage de référence explore l'incroyable carrière de Jean-François Charles.
    Jean-François Charles est un virtuose de la bande dessinée. Il a su sublimer tous les continents et toutes les époques. Nous retraversons sa carrière et le monde au travers d'une monographie qui nous fait redécouvrir les Etats-Unis, l'Inde, l'Afrique ou encore la Chine. Depuis ses débuts dans le dessin de presse jusqu'à ses dernières oeuvres, Charles-Louis Detournay revient sur la carrière passionnante de Jean-François Charles.

  • Un autre paysage

    Blutch

    • Dargaud
    • 8 Mars 2019

    Musée Tomi Ungerer, Musée d'Art moderne et contemporain, Médiathèque centrale. Blutch le strasbourgeois est donc triplement mis à l'honneur par sa ville, avec aussi des événements musique et cinéma.

    Ce beau livre se consacre au seul dessin, avec des textes de grands spécialistes reconnus mondialement, un entretien fleuve, et, bien entendu, plus de dessins que Blutch n'en a jamais montré.

  • Les trois auteurs du truculent Il Pleut des Vaches qui pissent sont de retour pour une nouvelle roublardise.
    Forts du succès de leur premier opus, les revoilà avec une sélection impitoyable d'expressions de la langue française (mal)heureusement malmenées par leurs proches. On Prend les Mêmes et on recommande compile la crème de la crème du glissement langagier. Débarrassées de leur sens initial, rehaussées d'une peau toute neuve, les expressions autrefois familières ont basculé dans l'absurde, un endroit où le nonsens dominerait le monde pour notre plus grand plaisir. Ce réjouissant recueil est agrémenté d'illustrations de Vincent Bergier, Camille Burger, Chris Fus, Ksenia Khashkovskaya, Colombe Nicolas, Aurélie Pollet et Laurent Ribet.

  • Créatures

    ,

    • Akileos
    • 27 Février 2019

    Créatures est un beau-livre au concept onirique qui reprend les deux thèmes de prédilection du dessinateur : les monstres et les pin-ups, afin de mettre en valeur les centaines de dessin qu'il produit souvent pour lui-même. Multipliant les techniques de dessin et de peinture jusqu'à tester récemment le numérique, Andreae dessine en permanence et se renouvelle sans cesse mais ne perd pas de vue ses univers imaginaires favoris et oniriques peuplés de créatures imaginaires et de femmes fatales. Plusieurs illustrations sont détaillées étape par étape. Le livre comporte également un carnet de croquis sur papier Munken, où l'on peut découvrir le travail en cours et les recherches au crayon de l'artiste. Préface de Wilfrid Lupano.

  • L'heure des mirages

    Manuele Fior

    • Ici meme
    • 8 Février 2018

    « Moi aussi j'ai toujours rêvé d'exercer un métier spécial et voilà que je suis dessinateur...».
    Manuele Fior est un dessinateur virtuose et multiple.

    Avec l'heure des mirages, il nous livre un carnet de bord, intime et précieux, où il a rassemblé un florilège des plus belles images qu'il a créées. Au fil des pages, il parsème la balade graphique de commentaires, d'anecdotes, de précisions sur les techniques utilisées, de souvenirs. Ainsi, de sa plume aussi talentueuse que son pinceau, il nous livre avec délicatesse et légèreté un peu de l'envers de sa création.
    Un enchantement, raffiné et brillant.

  • David B. est un génie. Il a reculé les limites de la bande dessinée et c'est tout naturellement qu'il s'en trouve, la plupart du temps, écarté des honneurs officiels réservés à ce mode d'expression. Ça viendra. Il est vrai que David B. ne rend pas la tâche facile aux béotiens, tant il s'écarte de tout : de lui-même et du monde. Mais pour mieux y revenir.
    Mon frère et le Roi du Monde, en partant de la commande d'une exposition pour le Festival de Colomiers et pour le musée de L'Abbaye Sainte-Croix-des-Sables-D'Olonne, est une suite de 36 diptyques, 72 portraits face à face qui, au delà de la virtuosité qu'on lui connait, vont explorer un ailleurs d'autant plus troublant qu'ils relèvent d'une inquiétante familiarité : Un David B. qui renoue, qui tourne autour, qui revient à SON sujet : un autre-lui-même : le frère. Un autre frère : le Roi du Monde. Une autre forme d'autobiographie : purement plastique, mais qui ne raconte pas moins pour autant (voir : plus, peut-être...) Une suite de dessins qui, en représentant le frère et la figure mythologique dont parle Rene Guénon, dessine UN portrait : celui de l'auteur à travers... son double ? Quel double ? Qui est le frère ? Qui est le roi ? Ne serait-ce pas toujours David ?... Mais un David toujours en devenir, toujours en recherche, toujours rêvélé et à la fois caché. Un David TOUJOURS : B.

  • N'écoutant que leur courage, Le duo composé de l'illustrateur Simon Bournel-Bosson et du journaliste Maxime Gueugneau est parti à la découverte d'un humus exceptionnel : la « Diagonale du Vide », nom peu reluisant pour désigner un quart du territoire français. En effet, cette ligne fictive - discutable et discutée - joint entre elles des zones à faible densité de population sur un tracé quasi continu des Ardennes jusqu'aux Pyrénées-Atlantiques. Ce qui lui vaut un dédain et une ignorance profonde de la part du reste de la France. L'objectif était double : lutter contre la méconnaissance de ces territoires et évidemment rigoler un maximum. Simon et Maxime ont donc affronté les vents et les marées mais surtout les aires d'autoroutes, les bars douteux, les soirées étudiantes, les marchands de cornichons, les cadavres de nonnes, les sandwicheries, les tex-mex, les fantômes et autres magasins de bidons sacrés pour se convaincre qu'il n'y avait rien de « vide » dans cette diagonale. En quatre étapes allant de Saint-Dizier à Pau, sur près de 1000km, en passant par Auxerre, Commentry, Vézelay, Montluçon, Bar-sur-Aube, Tulle, Uzerche, Tarbes ou Lourdes, les deux loulous ont vécu pas mal d'aventures qu'ils se font un plaisir de nous raconter en textes et en images. Initialement paru dans le magazine Kiblind lors de la saison 2016-2017, les quatre reportages qui composent le livre ont été revus, corrigés et augmentés de nouveaux textes, d'infos croustillantes et d'illustrations exclusives. Le tout a été imprimé artisanalement à l'Atelier Kiblind sur une machine à Risographie.

  • Les plus belles illustrations de Walter Minus, Guillaume Sorel, Floc'h et autres grands auteurs reproduites dans un grand format qui permet d'en apprécier toute la splendeur.

  • Créé en février 1969, sucesseur de Vaillant, Le Journal de Pif est rapidement devenu un véritable phénomène de presse grâce à ses récits complets d'une part (et non des feuilletons comme on pouvait en lire à l'époque dans les journaux concurrents, Pilote, Tintin, Spirou, Le Journal de Mickey, qui cherchaient à fidéliser les lecteurs) et à ses gadgets d'autre part.
    Les séries étaient extrêmement variées, allant de l'aventure animalière en couleur (Pif, Placid et Muzo, Pifou), au récit historique de style réaliste en noir et blanc (Rahan, fils des âges farouches ; Docteur Justice ; Corto Maltese ; Teddy Ted, le "cow-boy aux yeux clairs" ; Les Pionniers de l'Espérance ; Ragnar le viking...) en passant par l'humour plus adulte comme Gai-Luron ou Corinne et Jeannot.
    Le jeune lecteur trouvait également chaque semaine une quinzaine de pages de jeux comprenant des tests, des mots croisés, des énigmes...

    Le gadget était bien évidemment "la cerise sur le gâteau", LE concept marketing absolument génial. Chaque semaine, l'équipe de rédaction devait trouver un objet, un jouet ou un jeu qui plaise autant aux garçons qu'aux filles et qui soit facile à assembler. Certains ont plus marqué les mémoires que d'autres : les pois sauteurs du Mexique, les Pifitos, ou la poudre de vie, les Pifises, atteindront des records de vente, plus d'un million d'exemplaires vendus !

    Tabary (Corinne et Jeannot, Totoche), Gotlib (Gai-Luron), Greg (Les As), Mandryka (Le Concombre masqué, Ailleurs), Mordillo, Osvaldo Cavandoli (La Linea), Kamb (Couik, Dicentim), Turk (Léonard), Nicolaou (Placid et Muzo), Pratt (Corto Maltese), tous sont devenus par la suite des grands noms de la bande dessinée.

    Christophe Quillien revient en détails et en images sur cette sage passionnante, sur l'histoire de ce magazine qui a fait le bonheur de plusieurs générations.

  • Fuzz book

    Mezzo

    • Glenat
    • 30 Novembre 2016

    On le connait en tant que dessinateur de BD cultes comme Le Roi des mouches ou Love in Vain, mais Mezzo est également un illustrateur de renom. Affiches, pochettes d'albums, sérigraphies, couvertures de magazines... cet auteur exigeant a déjà mis son talent au service de supports divers et variés pour délivrer son univers underground, onirique, sexy et rock. Des images muettes qui, par leur force d'évocation, sont souvent aussi parlantes que des cases de BD.
    Ce très bel ouvrage recueille un florilège des illustrations que Mezzo a pu produire dans sa carrière hors bande dessinée. On prend plaisir à y retrouver son trait incisif, précis et sensuel, autour de quelques-uns de ses thèmes favoris : la musique, l'érotisme et le fantastique. Des pages de BD inédites (projets abandonnés, recherches graphiques du Roi des mouches et histoires courtes) viennent conclure ce panorama graphique d'un auteur à nul autre pareil.

  • Italia ; artbook

    Emmanuel Guibert

    250 dessins inédits issus des carnets de croquis d'Emmanuel Guibert en Italie. Emmanuel Guibert a beaucoup fréquenté l'Italie par le passé, afin de rendre visite à sa compagne qui y résidait, et il a dessiné et peint, des années durant, ses souvenirs dans des carnets. L'artbook Italia présente, dans un beau livre à la finition soignée, près de 250 dessins inédits issus de ces archives, dans lesquels l'artiste nous entraîne à ses côtés, via son regard, sur les routes du Sud. L'intégralité du tirage ? 2 500 exemplaires ? est numéroté et signé par l'auteur.

  • Marines

    Riff Reb'S

    Dans un esprit gigogne, ce coffret propose une monographie sous la forme d'un premier livre relié cartonné au format marine, celui-ci proposant à son tour, un second livre relié broché dédié aux pirates les plus emblématiques. Magistralement réalisée par Riff Reb's, la trilogie maritime - "À bord de l'Étoile Matutine", "Le Loup des mers" et "Hommes à la mer" - plébiscitée par la presse et récompensée à plusieurs reprises, s'est imposée, en quelques années, comme incontournable auprès des lecteurs du 9e art. Riff Reb's y incarne la mer, au point de transformer un décor convergent en personnage central.

  • L'art d'Hergé

    Pierre Sterckx

    Que Les Aventures de Tintin soient une oeuvre d'art et Hergé un grand artiste, cela ne fait aucun doute... et cet album est la monographie définitive de son oeuvre.
    Depuis sa première apparition dans l'hebdomadaire Le Petit Vingtième en 1929, Tintin est devenu l'un des plus célèbres personnages de bande dessinée.
    Plus de 230 millions d'exemplaires des 24 albums d'Hergé ont été publiés dans plus de 100 langues et dialectes à travers le monde.
    Pierre Sterckx a conçu cet ouvrage à partir des archives du Musée Hergé à Louvain-la- Neuve en Belgique. Il nous présente l'évolution du travail de l'artiste, de la simplicité de ses premiers crayonnés à l'aboutissement de sa ligne claire, des essais de mise en couleur à la maîtrise parfaite des dernières planches. Il nous donne aussi à voir les peintres anciens et modernes qui inspirèrent son oeuvre. Dévoilant une facette méconnue d'Hergé, il nous fait enfin découvrir pour la première fois certains des artistes contemporains tels Fontana, Poliakoff, Warhol ou Lichtenstein, qu'il collectionna avec passion.

  • Enki Bilal est sans conteste un des plus grands auteurs de sa génération dans des domaines très variés allant de la bande dessinée au théâtre en passant par la peinture, le cinéma... Il considère lui-même La Foire aux Immortels comme sa première oeuvre personnelle majeure qui a donné lieu à une trilogie, un livre de peintures, un film, un jeu vidéo...
    Mais avez-vous lu précisément cet album et les suivants (La femme piège, Bleu sang et Froid équateur) pour en décrypter tous les codes, toutes les images subliminales, les allusions géopolitiques et personnelles ?
    Cet ouvrage devrait vous inciter à lire et à relire les oeuvres de cet auteur immense venu des Balkans qui a choisi de rester en France et à Paris pour exprimer, entre autres, son point de vue de migrant sur le monde à travers le prisme de la science-fiction.
    Au travers de cette étude, Olivier Iung cherche à interpeller sur la richesse et la complexité de l'art bilalien, entre mémoire et prospective, entre espoir et pessimisme, entre sensibilité et violence, entre passion et détachement, entre réalisme et imaginaires ...

  • Depuis la création de l'hebdomadaire de Marcinelle, les invendus ont toujours été regroupés en recueils où, sous une couverture cartonnée, ils vivaient en librairie une seconde existence plus pérenne. Et, pour asseoir cette belle idée éditoriale, Jean Dupuis a très vite confié les rênes de l'illustration des couvertures aux dessinateurs de la série phare de la maison.

    Dès 1945, et durant vingt-deux années consécutives, c'est donc André Franquin qui fut chargé de réaliser ces illustrations inédites. En résultent près de quatre-vingts visuels, qui témoignent du talent de l'artiste mais aussi de son amour du gag et de sa lisibilité. Presque inédits et encore méconnus, ils sont aujourd'hui compilés dans cet ouvrage hommage.

    Les fac-similés, en pleine page, donnent toute la mesure du talent de Franquin ; à leurs côtés, des croquis, recherches et esquisses retracent l'histoire du Journal de Spirou et de ses personnages, mais aussi de l'un de ses plus talentueux auteurs.

  • Aussi précis que le créateur de la série Blake et Mortimer, André Juillard recherche ce même haut degré de vraisemblance par son impressionnant travail préparatoire.
    Dans la même lignée que l'album Jacobs 329 dessins, ce recueil de dessins et croquis de Juillard rend compte des recherches du dessinateur pour la fameuse série Blake et Mortimer.
    Un autre tirage collector à ne pas rater !

  • Murena ; artbook

    ,

    • Dargaud
    • 11 Décembre 2015

     Encouragé par Jean Dufaux, Philippe Delaby dessina son plus grand chef-d'oeuvre, Murena. Cette série, qui ressuscite de façon magistrale la Rome impériale de Néron, fut primée par les jurys de nombreux festivals et reconnue comme un classique de la bande dessinée.
    Aujourd'hui encore, elle inspire le monde de l'illustration.
    Compilation du travail du maître, ce magnifique artbook rassemble des dessins, croquis, aquarelles et gouaches pour la plupart inédits. De format classique, il s'intégrera à la série, annonçant l'arrivée du nouveau dessinateur de Murena, Théo.

  • Expériences étranges, récits insolites, albums extraordinaires, vous êtes les bienvenus ici, dans un hors-champ qui ne s'impose aucune limite...

empty