Tourisme & Voyages

  • Pensé autant comme un guide que comme un petit livre à feuilleter chez soi, le Tokyo Pop City Guide sera dans tous les cas le parfait compagnon pour goûter à l'atmosphère si particulière de la capitale japonaise.

    Cafés, restaurants, librairies, disquaires, cinéma ou ma-gasins de jouets, c'est plus d'une cinquantaine d'adresses qui sont ici répertoriées. Ajoutez à cela quelques films et mangas qui sauront vous accompagner à la décou-verte de Tokyo, ou pour mieux prolonger un précédent voyage. Le Tokyo Pop City Guide ne vous quittera plus !

  • .Rois des vins de la Rive Droite, les crus de Fronsac subirent au XIXème siècle le contrecoup du succès des vins de Pomerol et Saint- Emilion. La Toscane bordelaise s'enferma pendant près d'un siècle dans le sommeil. Depuis quelques années, la rescousse a sonné pour toute l'appellation Fronsac, on redécouvre l'excellence d'un vin qui fut pendant longtemps l'apanage de la cour royale française. A l'occasion de cette résurrection, Les Editions d'Autils vous convient à un voyage inédit dans le secret des plus belles demeures viticoles de Fronsac.
    Des châteaux où l'on s'inspire aussi bien du Siècle des Lumières que des splendeurs des Médicis. Des propriétés ancrées dans l'histoire et d'autres résolument plongées dans l'exubérance contemporaine.
    Dix-huit châteaux qui témoignent d'une identité vigneronne unique dans le Bordelais. ??

  • « Le wabi sabi est un concept japonais qui fait référence à la beauté de ce qui est imparfait et non conventionnel. La philosophie WABI SABI consiste à profiter du moment présent et à trouver la paix et l'harmonie dans la nature et les petites choses.
    J'ai voyagé à Tokyo un jour d'hiver. Je suis restée là-bas un mois. J'y suis allée avec l'intention de faire un dessin par jour, de créer un journal visuel dans lequel il y aurait autant de place pour la nourriture, la ville et le caractère des gens que pour mes angoisses et mes doutes.
    À partir de ce projet, intitulé "Amaia Was Here", j'ai créé ce livre imparfait et non conventionnel dans lequel il y a beaucoup de moi et, j'espère, un peu de toi aussi. » Amaia.

  • En voyage, Nicolas Jolivot prête toujours une attention soutenue à la préoccupation du « manger ». En Chine, aucun risque d'être déçu : le spectacle est à chaque coin de table... ou de rue !
    Au fil de dessins rapportés de onze voyages au pays des baguettes de bois, dans un empire où l'eau se boit chaude à l'apéro et où la promesse d'un repas fait briller dans les yeux des habitants plus d'étoiles que n'en compte leur drapeau national, l'auteur livre ses impressions d'un monde où les solutions pour se nourrir sont infinies, accompagnées d'inventions surprenantes prouvant, s'il le fallait, que manger et boire en Chine sont avant tout un art de vivre !

  • La Corée fascine de plus en plus de gens et les ouvrages sur ce pays se multiplient.
    Ils abondent souvent en lieux communs ou dressent le portrait d'un pays idéalisé. Ce pays, longtemps ignoré, est désormais connu pour ses conglomérats, tels les géants Samsung et Hyundai, mais aussi pour ses percées culturelles : son cinéma est à l'affiche des plus grands festivals et les tubes de la K-Pop sont dans presque dans toutes les playlists. Toutefois, la Corée est aussi bien autre chose et cet ouvrage illustré vous dévoilera tout ce qu'il faut savoir de la culture coréenne au-delà des clichés.
    Ce livre est le fruit d'une rencontre entre deux français amoureux de la Corée : un anthropologue et une artiste. Ils ont puisé dans leurs expériences accumulées en vivant au Pays du Matin calme pour créer ce recueil. Dandys métrosexuels, beautés plastiques, étudiants à l'université se battant pour un travail, femmes quinquagénaires coiffées de visières panoramiques, les wagons du métro bondés d'élèves maniaques de selfies. tous ces aspects de la vie quotidienne et bien d'autres sont abordés dans ce livre.
    Classés en 47 thématiques vous allez découvrir tout ce qu'il faut savoir de la Corée du XXIe siècle, des dernières tendances à la culture traditionnelle, des coutumes à l'art et même la religion. Tous ces thèmes sont illustrés par les croquis d'Elodie Dornand de Rouville qui a su capturer la vie quotidienne des Coréens sans oublier d'y ajouter son sens critique et un brin d'humour.

  • 15 dessinateurs français, 15 expériences du Japon. Qu'ils soient expatriés depuis de nombreuses années ou partis quelques semaines à la découverte du pays du soleil levant, accompagnez-les dans cette carte blanche de 310 pages de bandes dessinées où se mêlent récits de voyages, rencontres insolites et vie quotidienne (bien loin d'être zen et de tout repos).

  • Louis Vuitton publie au printemps 2020 trois nouveaux titres dans sa collection de carnets de voyage illustrés par des artistes du monde entier. Cette année, l'artiste canadien Marcel Dzama fait vibrer le Maroc de son trait ensorcelant, l'artiste français Marc Desgrandchamps révèle les lignes d'une Barcelone évanescente, et l'illustratrice de mode américaine Kelly Beeman insuffle sa délicatesse à une Saint-Pétersbourg pleine d'élan.

  • Nul autre que Thomas Ott ne pouvait s'élancer avec autant de ferveur sur la légendaire route 66. De Chicago à Santa Monica défilent pendant trois semaines près de 2 500 kilomètres. « La route 66 est celle d'un monde oublié. Plus personne ne l'emprunte.
    [...] Ce sont des villes fantômes, figées dans le passé. Je raconte cette Amérique perdue le long de la route. » À mesure que l'horizon s'étire, le voyageur s'enivre du mouvement, de l'espace et de la liberté. À partir des photographies qu'il sélectionne, Thomas Ott réalise des calques, donne la réplique sur la carte, puis creuse le carton noir pour faire apparaître les blancs. Chaque dessin est une fondrière métaphysique qui questionne le sens de la Route. L'issue du périple ne saurait être un happy end, mais plus certainement un dead end.

  • Japon

    Collectif


    Réunit des histoires courtes mettant en scène l'univers du Japon, sous forme de bandes dessinées réalisées par 16 auteurs francophones et japonais ou vivants au Japon.


  • Le Travel Book Venise par Jirô Taniguchi propose un voyage à l'intérieur de Venise, sur les pas d'un personnage qui erre parfois entre rêve et réalité. C'est un travail qui sort des sentiers battus en matière de carnet de voyage, un moyen pour ce grand artiste de présenter cette ville ancienne par un moyen nouveau à travers une histoire inédite.

  • Louis Vuitton publie au printemps 2020 trois nouveaux titres dans sa collection de carnets de voyage illustrés par des artistes du monde entier. Cette année, l'artiste canadien Marcel Dzama fait vibrer le Maroc de son trait ensorcelant, l'artiste français Marc Desgrandchamps révèle les lignes d'une Barcelone évanescente, et l'illustratrice de mode américaine Kelly Beeman insuffle sa délicatesse à une Saint-Pétersbourg pleine d'élan.

  • « Je l'imaginais sans la connaître, et je la désirais. Je l'ai explorée de façon intuitive. Mexico est une ville très riche, très organique. La lumière, les couleurs, l'architecture baroque sont extraordinaires.
    C'est une ville paradoxale où les contraires cohabitent.
    Ce sont autant d'éléments qui existent dans mon propre univers. » Certaines planches, foisonnantes de détails, appellent la couleur ; d'autres, plus ascétiques, sont exécutées au stylo bille ou à l'encre noire, rapides et incisives. Depuis Mexico, Nicolas de Crécy sillonne les environs. Quatre mille kilomètres ponctués de villages anciens, de temples aztèques et des vestiges de la conquête évangélisatrice du Nouveau Monde. Son album est à l'image du pays : baroque, fiévreux, puissant.

  • Louis Vuitton publie au printemps 2020 trois nouveaux titres dans sa collection de carnets de voyage illustrés par des artistes du monde entier. Cette année, l'artiste canadien Marcel Dzama fait vibrer le Maroc de son trait ensorcelant, l'artiste français Marc Desgrandchamps révèle les lignes d'une Barcelone évanescente, et l'illustratrice de mode américaine Kelly Beeman insuffle sa délicatesse à une Saint-Pétersbourg pleine d'élan.

  • Travel Book Vietnam par le dessinateur italien de bandes dessinées Lorenzo Mattotti.
    Peintures, dessins aux pastels, au crayon, représentant les lieux incontournables du Vietnam (Hanoï, baie d'Ha-Long, Hué, Mékong, Hi Chi Minh...), des atmosphères, des moments de vie des habitants.

  • Pour Pavel Pepperstein, Prague revêt un caractère sentimental. Il y arrive à l'âge de quatorze ans et se sent « immédiatement frappé par la beauté et le mystère de cette incroyable ville », alors moins sophistiquée et touristique. Pavel Pepperstein adoube les différents quartiers de la ville, qu'ils soient très fréquentés ou désertés. D'une plume acérée, il relate ces endroits, avant d'en faire éclore des aquarelles dont il privilégie les tons vifs et purs. T oujours engagé, Pavel Pepperstein peut y incérer des objets référant aux instruments du pouvoir ou des figures géométriques symbolisant le Suprématisme Russe des années d'avant la Révolution soviétique.

  • Ce volume original propose une découverte d'Edimbourg et de ses alentours à travers une centaine de dessins inédits, en passant par une mise en lumière du savoir-faire écossais (le kilt, le tweed.) et de l'histoire du pays (indépendance de l'Écosse). Une destination marquée du célèbre trait de Floc'h, le plus écossais des illustrateurs français. Au premier coup d'oeil, on reconnaît un style, des personnages au fl egme aristocratique devenus de véritables icônes. Héritier de la fameuse « ligne claire » chère à Hergé et Edgar P. Jacobs, Floc'h a su imposer un trait concis, des aplats de couleurs limpides, un récit au cordeau qui laisse libre cours à l'imaginaire.

  • « Rome inspire tout sauf l'indifférence : sa lumière d'abord, mais aussi ses couleurs si particulières ont agi sur moi avec une sorte d'envoûtement progressif. » La ville façon Miles Hyman a le visage d'une femme toute de mystère, insaisissable. On la quitte des yeux un instant que déjà elle n'est plus là. Ainsi est Rome.
    Ce n'est pas tant la Rome monumentale que l'on retrouve dans ses pages que celle de ses habitants : « Je me rends compte que ce livre Rome aurait pu aussi bien s'appeller Romains. Si j'ai voulu mettre à ce point en avant l'élément humain de la ville dans mes dessins, c'est que le spectacle saissisant de la vie éphemère côtoyant l'éternel a été pour moi la clé de la ville. »

  • La promesse d'une végétation luxuriante, l'occasion d'utiliser une palette de couleurs éclatantes, de montrer la jungle qui entoure la ville en prenant de la hauteur, de relever le défi de rendre perceptible la fine brume qui enveloppe le paysage, et enfin l'opportunité de redonner vie à son surfer spatial légendaire... sont les motivations qui ont poussé Esad Ribic à choisir Hawaï pour cette nouvelle prouesse graphique. Le dessinateur maître absolu des jeux d'ombre et de lumière livre sa propre vision de la réalité, et avec quelle force.

  • Vingt cartes postales sur le thème des vacances réalisées à partir de photographies, retouchées par photomontage et colorisation, dans un but humoristique.

  • Ce volume original retrace en une centaine de dessins inédits, la traversée de l'Arctique par l'artiste peintre britannique Blaise Drummond. Islande, Groenland, Norvège. autant d'espaces contemplés qui, à travers le regards de l'artiste, deviennent pour le lecteur matière à réfl exion. Dans les peintures délicates, obsédantes de Blaise Drummond, des éléments naturels et architecturaux, déconnectés et pourtant obscurément apparentés, fl ottent dans un espace blanc. Ces tableaux mystérieux exhalent une certaine mélancolie mais font souvent sourire par leurs juxtapositions inattendues.

  • Un grand nom de la bande dessinée et un grand nom du livre de voyage unissent leur expérience éditoriale et le talent de leurs auteurs pour inventer, ensemble, une nouvelle génération de city guides.

    Idée force de cette nouvelle collection Lonely Planet / Casterman : conjuguer la force des textes et l'impact des images dessinées pour donner à voir et à découvrir autrement de grandes métropoles du monde, à travers des choix d'itinéraires délibérément subjectifs ou éminemment personnels.

    L'identité des auteurs joue évidemment un rôle central dans le dispositif : choisie pour son expérience et sa proximité avec la ville traitée, chaque équipe auteur / dessinateur évolue au plus près de son sujet, afin d'offrir au lecteur regards neufs, chemins de traverses ou conseils inédits.

    Ce qui n'empêche pas, bien au contraire, la rigueur et l'exigence. Comme toujours chez Lonely Planet, précision et fiabilité des informations proposées sont au coeur de chaque livre. Et comme toujours chez Casterman, c'est le meilleur des dessinateurs qui s'exprime en images, aux couleurs de l'imaginaire et de la liberté.

    Quatre titres lancés simultanément inaugurent cette nouvelle collection en 2009, consacrés respectivement à New York, Bruxelles, Rome et Venise.

    Le guide New York est co-signé par Miles Hyman, le plus francophile des grands dessinateurs américains, et Vincent Réa, expert en reportages au long cours.

  • « Depuis tout petit, j'entendais parler de Cuba. Dans les années 1950, nos deux pays avaient développé d'excellentes relations. Et au fond de moi, j'ai toujours su qu'un jour j'irais là-bas. » Pour l'artiste chinois qu'est Li Kunwu, Cuba touche à l'intime, l'histoire de l'île faisant particulièrement écho à celle qu'il a vécue dans l'Empire du Milieu. La similarité des paysages avec ceux de son Yunnan natal l'émerveille, à l'instar du peuple cubain au destin si proche du sien. La ferveur de l'île et de ses habitants le poursuit jusque dans son atelier, où il réalise plus de trois cents dessins : encres, couleurs, lignes claires, portraits, paysages... Une diversité stylistique qui reflète tant la richesse de ses émotions que la profusion rencontrée sur place.

  • En compagnie de Nicolas Le Roy, Damien Roudeau a exploré les quais de Brest et y a croqué la vie, le travail, les gens : pêcheurs, dockers, grutiers, remorqueurs, pilotes... autant d'hommes et de femmes qui font vivre ce port du Finistère. La parole est ici donnée à chacun et à chacune et, sous la plume de Nicolas et le dessin de Damien, le quotidien de plus de 100 métiers différents s'éclaire, s'anime et se dévoile...

  • Un grand nom de la bande dessinée et un grand nom du livre de voyage unissent leur expérience éditoriale et le talent de leurs auteurs pour inventer, ensemble, une nouvelle génération de city guides.

    Idée force de cette nouvelle collection Lonely Planet / Casterman : conjuguer la force des textes et l'impact des images dessinées pour donner à voir et à découvrir autrement de grandes métropoles du monde, à travers des choix d'itinéraires délibérément subjectifs ou éminemment personnels. L'identité des auteurs joue évidemment un rôle central dans le dispositif : choisie pour son expérience et sa proximité avec la ville traitée, chaque équipe auteur / dessinateur évolue au plus près de son sujet, afin d'offrir au lecteur regards neufs, chemins de traverses ou conseils inédits.

    Ce qui n'empêche pas, bien au contraire, la rigueur et l'exigence. Comme toujours chez Lonely Planet, précision et fiabilité des informations proposées sont au coeur de chaque livre. Et comme toujours chez Casterman, c'est le meilleur des dessinateurs qui s'exprime en images, aux couleurs de l'imaginaire et de la liberté.

    Quatre titres lancés simultanément inaugurent cette nouvelle collection, consacrés respectivement à New York, Bruxelles, Rome et Venise.

    Le guide Bruxelles est signé par le plus cosmopolite des grands dessinateurs belges, François Schuiten, et Christine Coste, spécialiste de cette grande cité.

empty