Apocalypse Mania - cycle 2 T.1 ; les lois du hasard
Apocalypse Mania - cycle 2 T.1 ; les lois du hasard

À propos

Cet album démarre le nouveau cycle de 3 tomes d' ApocalypseMania qui placera Jacob Kandahar face à une mission simple : sauver le monde! Mais cela implique
un incroyable voyage dans le temps (cette fois nous sommes en 1735) et l'espace
avec l'obligation pour Jacob de trouver des réponses... Une histoire absolument captivante dessinée par Aymond (déjà dessinateur de Lady S. chez Dupuis) et toujours scénarisée par Bollée.

Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes > Fantastique / Esotérisme

  • EAN

    9782205057133

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    48 Pages

  • Longueur

    30 cm

  • Largeur

    22.5 cm

  • Épaisseur

    1 cm

Infos supplémentaires : Relié  

Laurent-Frédéric Bollée

Né en 1967 à Orléans, Laurent-Frédéric Bollée se passionne très vite pour le journalisme et la bande dessinée, au point d'en faire ses deux métiers. Il signe son premier contrat de scénariste de bande dessinée à 21 ans et a déjà publié plus de cinquante albums pour les plus grandes maisons d'éditions européennes. On lui doit ces dernières années plusieurs oeuvres marquantes qui l'ont fait entrer dans la cour des grands scénaristes actuels, comme le roman graphique Terra Australis, paru en 2013 chez Glénat : un livre de 500 pages relatant la naissance de l'Australie moderne, complété en 2018 par un second volume, Terra Doloris. 2013 a également vu la sortie de Deadline, un western hors-norme réalisé en compagnie de Christian Rossi (toujours chez Glénat), nommé dans la sélection officielle du Festival d'Angoulême 2014. LF Bollée a aussi scénarisé un XIII Mystery (Billy Stockton, Dargaud). Il est également l'auteur de séries remarquées comme ApocalypseMania, L'Ultime Chimère, Les maîtres Saintiers, Un long Destin de Sang ou Espace Vital. Il travaille actuellement sur la reprise du personnage de Bruno Brazil, aux éditions du Lombard et à divers projets de romans graphiques. En tant que journaliste spécialisé dans les sports mécaniques, il a participé à la collection sur les 24H du Mans de Glénat, est depuis presque vingt ans le Rédacteur-en-chef de la chaîne thématique Motorsport TV et a également travaillé pour France 2 et RMC. Avec Didier Alcante, il coscénarise, La Bombe, un ouvrage de près de 500 pages sur l'histoire de la bombe atomique, dessiné par Denis Rodier, paru en 2020.

Philippe Aymond

Né à Paris le 3 février 1968, Philippe Aymond se destine tôt à la BD et obtient une maîtrise d'Arts Plastiques. Jean-Claude Mézières l'engage en 1989 dans le studio Canal Choc qu'il a fondé avec Pierre Christin et où se rodent déjà Labiano ou Chapelle. Pendant dix ans, Christin sera ainsi le scénariste attitré du jeune débutant.

Il met tout d'abord la main à la pâte en participant avec Labiano et Chapelle à une quadrilogie présentant chez les Humanoïdes Associés une équipe de journalistes de télévision face à d'extraordinaires évènements : "L'Image disparue" (1990), "Les Capitaines aveugles" (1990), "Les Corps masqués" (1991) et "Les Chasseurs d'invisibles" (1992).

En 1994, Pierre Christin publie chez Dargaud l'étrange album de "L'Homme qui fait le tour du monde", où Max Cabanes se charge des illustrations tandis qu'Aymond réalise des planches BD aérant ce qui se révèle être une sorte de reportage aventureux au texte abondant. Cette initiative singulière ne bouleverse pas l'univers du Neuvième Art, aussi le scénariste revient-il vers une voie plus traditionnelle et lui écrit ensuite une nouvelle quadrilogie chez le même éditeur, la série des "4 x 4", publiée de 1997 à 2000 : "La Première rencontre", "La Vitrine de la honte", "L'Ombre du triangle", "La Dernière rencontre". Toujours avec Christin, Aymond a également publié en 1997 "Les Voleurs de villes" chez Dargaud.

Avec le changement de millénaire, il se choisit un nouveau scénariste, Bollée, et lance avec lui chez Dargaud une épopée plus cataclysmique : "Apocalypsemania", dont trois épisodes s'enchaînent rapidement : "Couleurs spectrales" (2001), "Experiment IV "(2001), "Global underground" (2002).

Jean Van Hamme est séduit par son dessin élégant et sobre. Aussi lui confie-t-il la destinée graphique du nouveau personnage qu'il réserve aux éditions Dupuis en 2003, l'énigmatique "Lady S" qui a tout pour devenir le nouveau best-seller de ce scénariste béni par les Muses. Après de longues années où il a illustré des histoires lui parvenant plus ou moins régulièrement par fragments, Philippe Aymond est emballé par la qualité du sujet et le fait de disposer de la totalité du découpage avant même le premier coup de crayon. Pour lui, cette nouvelle aventure est comme s'il s'embarquait dans la Rolls Royce du scénario !

empty